Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewvendredi 2 avril 2010 à 17h05

"On assiste à un retour des acheteurs"


Liliane Diez, agent immobilier à Rouen
Liliane Diez, agent immobilier à Rouen
Liliane Diez, agent immobilier à Rouen (©dr)

Agent immobilier à Rouen depuis 1970, Liliane Diez est propriétaire de l’agence Diez Immobilier, à deux pas de la place du Vieux Marché. Pour LaVieImmo.com, elle revient sur deux années difficiles et décrit un marché « rétréci » mais qui voit de nouveau revenir des acheteurs potentiels.

(LaVieImmo.com) - L’immobilier rouennais a-t-il été fortement touché par la crise ?

Liliane Diez : Le marché a été frappé de plein fouet au second semestre 2008. Dans un premier temps, la crise s’est manifestée par une contraction du nombre de ventes, aussi nette que soudaine, dans tous les quartiers et sur tous les types de biens - même si le centre a mieux résisté. Les prix ont suivi. Dans le centre, depuis le début de la correction, ils ont reculé de 10 % en moyenne, jusqu’à -15 % pour les biens mal situés ou mal entretenus. En périphérie, l’ajustement est plus net, avec les mêmes disparités selon la situation géographique et l’état général des biens.

Avez-vous le sentiment que les attentes de vos clients ont-elles changé ?

Liliane Diez : Les acquéreurs sont devenus très exigeants, déterminés à obtenir ce qu’ils pensent être le bon prix. Dès lors que les vendeurs acceptent de revoir leurs prétentions à la baisse, les transactions se font rapidement. Mais s’ils ont compris que la donne avait changé, les propriétaires n’ont pas l’intention de brader leur bien pour autant… Avec la crise, beaucoup de mes clients ont renoncé à vendre et m’ont confié leur bien en location. Compte tenu du dynamisme de notre marché locatif, cette solution n’est pas inintéressante.

Diriez-vous que la proximité de Paris soutient le marché de Rouen ?

Liliane Diez : La demande parisienne a pu jouer un rôle actif il y a quelques années, mais ça n’est plus du tout le cas depuis deux ans, même si on continue de recevoir des appels de Parisiens qui souhaitent s’installer à Rouen. Les acheteurs britanniques, qui étaient assez présents à une époque, ont quant à eux totalement disparu. Le marché s’est rétréci, mais la bonne nouvelle, c’est qu’on assiste depuis le début de l’année à un retour des acheteurs locaux, attirés par les baisses de prix des derniers mois et aidés par le faible niveau des taux d’intérêt. On aimerait que cette tendance se confirme…

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 12/04/2010 à 18:33 par UFFA92

    Mauvaise nouvelle : les taux vont remonter ! Dur métier que celui d'agent immobilier...

  • 0 Reco 05/04/2010 à 03:18 par pongolo

    on en reparlera quand les taux repartiront a la hausse ....


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...