Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmercredi 23 avril 2008 à 18h50

"On sera bientôt fixé sur la tendance des prix de l'immobilier pour 2008"


(©LVF 2007)

(LaVieImmo.com) - Stéphane Romanyszyn, le médiatique PDG d'Entreparticuliers.com, revient pour Lavieimmo.com sur les grandes lignes du baromètre immobilier publié en début de mois. Il s'exprime également sur les déboires judiciaires de sa société.

Lavieimmo.com : A l’heure où la grande majorité des spécialistes de l’immobilier constate une stabilisation des prix, où quelques uns anticipent même une baisse pour les prochains mois, vous estimez que la tendance reste à la hausse. Certains vous accusent de chercher à faire parler de vous…

Stéphane Romanyszyn : La meilleure manière de faire parler de moi, ce serait précisément de faire le contraire ! Que croyez-vous que les particuliers ont envie d’entendre en ce moment si ce n’est que les prix vont baisser ?

Quand j’annonce une poursuite de la hausse, je me contente de lire le baromètre Entreparticuliers.com, qui témoigne, mois après mois, d’un marché immobilier toujours solide. Le temps des taux de croissance à deux chiffres est bien évidemment révolu, mais si on regarde l’évolution des prix au cours des six à neuf derniers mois, on voit très nettement qu’après la baisse de l’été, la tendance est au rebond : les prix des maisons ont regagné près de 2% depuis le mois de décembre, ceux des appartements 0.5% environ depuis octobre. La demande de logements reste soutenue, la construction marque le pas… tout porte à croire que cette tendance se poursuivra au cours des prochains mois.

Lavieimmo.com : Le dernier baromètre constate pourtant une baisse de 1% du prix des appartements au mois de mars…

Stéphane Romanyszyn : Oui… Je dois vous avouer que je ne m’explique pas vraiment cette baisse… J’attends de prendre connaissance des chiffres des mois d’avril et mai avant de tirer d’éventuelles conclusions. Je pense qu’on connaîtra la tendance pour l’ensemble de l’année d’ici la fin du printemps.

Lavieimmo.com : Dans le baromètre du mois de mars, vous observez que « la durée moyenne de vente […] s’allonge sensiblement ». N’est-ce pas un signe de retournement du marché ?

Stéphane Romanyszyn : En moyenne, les biens sont restés sur le marché 10.2 semaines en mars, après 9.9 semaines en février, 10.6 en janvier… On reste dans des délais que je qualifierais d’acceptables. Si on était effectivement dans une situation de retournement, les durées seraient beaucoup plus importantes, de l’ordre de plusieurs dizaines de jours. Aux Etats-Unis, la durée moyenne de vente d’un logement ancien est comprise entre huit et neuf mois ! Plus proche de nous, une bonne partie des biens immobiliers mis en vente en Espagne restent sur le marché plus de six mois… En France, la part des biens qui n’ont pas trouvé d’acquéreur après six mois ne doit pas dépasser les 7%.

Notre baromètre montre également que la part des ventes conclues en moins d’un mois reste globalement stable, à environ un tiers depuis le début de l’année dernière, mais également que 36% des biens ont été acquis sans aucune négociation des prix de la part de l’acheteur. Là aussi, ce pourcentage est globalement stable depuis un an et demi.

Lavieimmo.com : Vous avez récemment été condamné à payer 30 000 euros de dommages et intérêts à votre concurrent de Particulier à Particulier…

Stéphane Romanyszyn : PAP nous reprochait de nous présenter aux internautes comme « le numéro un sur le marché des particuliers ». Le tribunal de commerce de Paris nous a demandé de revoir notre communication et de préciser que nous sommes premier sur le segment des ventes et en matière de contenu. Ce qui nous convient très bien, puisque nous n’intervenons pas sur le marché de la location. En ce sens, l’issue de ce jugement permet de clarifier la situation et est favorable à Entreparticuliers.com. En revanche, nous estimons que nous n’avons fait subir aucun préjudice à PAP, et nous avons fait appel pour contester le principe de l’amende.

Lavieimmo.com : Vous avez également des relations houleuses avec SeLoger.com, qui vous accuse d’avoir pillé sa base de petites annonces dans le neuf. Que répondez-vous à cette accusation ?

Stéphane Romanyszyn : Tout cela est absurde ! Les petites annonces dans le neuf ne représentent que 2% de notre chiffre d’affaires… Il ne fait pas de doute que nous sommes en face d’une manœuvre visant à nous discréditer auprès des promoteurs. Une enquête est en cours, qui devrait prochainement faire la lumière sur toute cette affaire.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre

Propos recueillis par LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...