Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewlundi 1 octobre 2007 à 17h47

"Remettre l'humain au coeur de la pierre", Christine Boutin, ministre du Logement et de la Ville


(LaVieImmo.com) - La Vie Immobilière : Nicolas Sarkozy souhaite une France de propriétaires. Comment allez-vous y arriver ?   Christine Boutin : La France compte 56 % de propriétaires ; l’objectif est de porter ce chiffre à 70 %. Accéder à la propriété permet de se dire : « J’assure ma sécurité de demain. » Fluidifi er la chaîne du logement est l’un des engagements clés du président de la République. Je suis d’ailleurs à la tête de l’un des rares ministères dont les effectifs sont à la hausse. Une centaine de postes vont être créés pour la mise en place du droit au logement opposable (Dalo). Je mettrai mon énergie au service de cette cause. Lorsque j’ai acheté ma maison il y a trente ans, comme beaucoup de concitoyens à l’époque, l’inflation payait le crédit. Aujourd’hui, les taux ont beau être bas, l’effort réel est lourd pour les ménages. Il faut une nouvelle réfl exion sur le cursus individuel du logement. Nous allons permettre à des locataires de logements sociaux d’en devenir propriétaires par la vente de 40 000 logements. D’autre part, les architectes doivent tenir compte de l’évolution des modes de vie en concevant des produits adaptés aux familles monoparentales, recomposées, et aussi aux personnes âgées.   La Vie Immobilière : L’Espagne compte 86 % de propriétaires. Vous avez rencontré votre homologue espagnole, la socialiste Carmen Chacon. Quelles leçons en tirer ?   Christine Boutin : L’Espagne est un pays de propriétaires, nous le sommes moins. Mais nous avons un parc locatif qui leur fait défaut. L’absence de biens à louer freine la mobilité. Les Espagnols veulent arriver à 30 % de locataires ! Il ne faut pas opposer locataires et propriétaires. L’objectif de 70 % est un moyen de tirer toute la chaîne solidaire du logement vers le haut en la fluidifiant. Je constate que la construction est un moyen de relance économique et de réduction de la dette de l’Etat. Je suis d’accord avec Jacques Attali, qui considère que le logement est un des trois piliers de la relance de la croissance.   La Vie Immobilière : Pourquoi avoir délocalisé votre ministère durant dix jours dans des Algeco au coeur de Lyon ?   Christine Boutin : Cette opération, qui respecte une unité de lieu, de temps et d’action,  lance l’ouverture du chantier logement en France. Les partenariats signés au cours de ces dix jours visent à atteindre au plus vite l’objectif de construction de 500 000 logements par an, dont 120 000 sociaux, fixé par le président de la République et le Premier ministre. L’effort national sera poursuivi en 2008 et je souhaite qu’il soit parachevé en 2009.   La Vie Immobilière : Est-ce compatible avec le respect de l’environnement ?   Christine Boutin : Tout le monde souhaite une maison avec un jardin. Cette conception uniforme de la propriété consomme beaucoup d’espace et d’infrastructures de transport. Il faudra à un moment ou à un autre résoudre cette contradiction entre la préoccupation environnementale et l’étalement urbain. Il ne faut pas rejeter systématiquement la construction en hauteur raisonnable.   La Vie Immobilière : Comment améliorer la politique du logement en France ?   Christine Boutin : Je veux mobiliser tous les acteurs. Prenez les dispositifs d’aide au logement : il en existe tant que personne n’y comprend plus rien. Je compte sur l’audit des politiques publiques réalisé d’ici à avril pour simplifier les mesures. Il faut revoir les conditions d’attribution et le montant de l’allocation personnalisée au logement (APL). Bien sûr, les immeubles de certains quartiers doivent être détruits, mais on ne peut oublier leurs habitants. Il faudra procéder simultanément aux rénovations et aux constructions de logements, en concertation avec eux. Quant aux personnes âgées qui se retrouvent seules dans un grand logement en HLM, on ne peut pas non plus les déplacer comme des livres sur une étagère.   La Vie Immobilière : Quid de l’investissement locatif ?   Christine Boutin : Je souhaite que les avantages donnés aux propriétaires contribuent à plus de solidarité. Ainsi, les logements qui bénéficient d’aides fiscales doivent être destinés aux plus fragiles. Les avantages fiscaux seront recentrés sur les zones tendues et proportionnés aux avantages consentis aux locataires.   La Vie Immobilière : Comment voyez-vous l’évolution des prix ?   Christine Boutin : Je ne suis pas préoccupée par le ralentissement ; l’offre est toujours inférieure à la demande. Dans ce contexte, les prix vont progresser doucement au rythme de l’inflation. Lorsque nous aurons relancé la construction, en revanche, on ne peut pas exclure une petite baisse. Mais ce ne sera pas grave. Les prix ont tellement augmenté ces dernières années que les propriétaires seront quand même largement gagnants   Propos recueillis par Ariane Artinian

Propos recueillis par LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...