Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewmercredi 16 mars 2011 à 09h35

"Taxer les loyers des chambres de bonne est un coup d'éclat"


Jean Perrin, président de l'UNPI
Jean Perrin, président de l'UNPI
Jean Perrin, président de l'UNPI (©dr)

Jean Perrin, président de l’Union nationale de la propriété immobilière (Unpi), revient sur le projet de taxation des propriétaires pratiquant des loyers abusifs sur les chambres de bonne. Selon lui, le gouvernement « ne se pose pas les bonnes questions », et la mesure proposée est inadaptée.

(LaVieImmo.com) - Benoist Apparu, secrétaire d'État au Logement compte taxer les bailleurs qui fixent un loyer de plus de 40€/m², pour des logements de petite surface (moins de 13m²). Pensez-vous que ce seuil suffira freiner l’envolée des prix des loyers ?

Jean Perrin : La proposition de Benoist Apparu est un coup d’éclat car elle ne concerne qu’une minorité de logements. En outre, on ne peut pas se permettre de taxer un produit qui est déjà considéré comme cher : cela provoquera un effet inverse à celui attendu. En effet, les propriétaires augmenteront les prix des loyers pour compenser la surtaxe. Cette mesure est inadaptée à la situation. Il est certain qu’il y a un problème dans le marché immobilier, mais c'est à lui de s'autoréguler et non pas à l'Etat d'intervenir.

Que préconisez-vous contre la hausse des loyers des petites surfaces ?

Jean Perrin : L'Etat ne se pose pas les bonnes questions. L'augmentation des loyers n'est qu'une conséquence du réel problème qu’est la pénurie des logements. Le meilleur moyen pour le résoudre serait d’en construire en quantité suffisante. Pour y parvenir, il est nécessaire de réduire la part de construction des bureaux afin de privilégier celle des logements. Autre piste de réflexion, il faut mettre en place un système de crédit d’impôt destiné à ceux qui pratiquent une baisse du prix des loyers sur les petites surfaces. Cet avantage fiscal aurait un effet d’incitation pour les propriétaires.

La CLCV propose un gel exceptionnel des loyers sociaux et privés sur une durée d’un an. Qu’en pensez-vous ?

Jean Perrin : C’est une mesure absurde qui ne va en aucun cas résoudre la situation ! L’augmentation du prix des loyers ne concerne que la région parisienne et n’est donc pas applicable au reste de la France. Un gel serait inutile pour des villes comme Dijon par exemple, où les loyers sont justement en baisse depuis plusieurs mois !

Propos recueillis par Marie-Pierre Haddad - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 20/09/2011 à 16:50 par @trésor

    OK certains propriétaires exagèrent - mais pourquoi réglementer le prix à la location sans tenir compte des disparités énormes à l'acquisition. Un propriétaire d'un bien tout confort (wc-douche) dans le 7e est donc obligé de loué son bien au même tarif qu'un autre bien insalubre et sans confort situé à la goutte d'or?

  • 0 Reco 18/03/2011 à 08:13 par Mitterrand

    Ce serait bien que ce soit le coup d' éclat permanent !

  • 0 Reco 16/03/2011 à 15:10 par midève

    @ uffa 92. à Paris, les aides à l'achat sont peu incitatives: scellier hyper cher, hyper rare, surtout hyper peu rentable. Pour le prêt PTZ + , c'est un peu la même chose: plus de la moitié des logements ne répondent pas encore aux normes en matière d'économie d'énergie.
    Non, ce qu'il faut :c'est démolir les immeubles de 1 à 2 étages, très souvent insalubres, aux façades lépreuses et d'aucun intérêt architectural ( allez faire un tour le long du boulevard de Belleville) et bâtir à la place des immeubles innovants et à l'architecture futuristes (les architectes français comme Jean Nouvel sont parmi les meilleurs du monde). Paris est une mosaïque de style (il n'y a pas et de loin que de l'Haussmanien). Il faut que l'architecture de Paris continue à vivre. Et si vous êtes sceptique, souvenez-vous des batailles contre la Tour Effel, Beaubourg et la Pyramide du Louvre). Pour les immeubles de bureau, je suis tout à fait d'accord avec Robb. Que les entreprises puissent être rassemblées à la Défense pour que ce quartier deviennent le plus grand pôle affaires de l'Europe. Et qu'elles laissent leurs bureaux pour y loger les parisiens.

  • 0 Reco 16/03/2011 à 14:40 par UFFA92

    Puisque l'étât ne doit pas intervenir, il faut supprimer toutes les aides à l'achat et tout les dispositifs de défiscalisation qui ne font qu'entretenir la hausse des prix. A moins que l 'UNPI accepte les cadeaux mais refuse les contreparties...

  • 0 Reco 16/03/2011 à 14:33 par Robb

    @midève
    tout à fait d'accord avec vous. sans oublier les bureaux vides, qui devraient être préemptés par la mairie et transformés en logements. paris n'a que faire d'autant de bureaux!

  • 0 Reco 16/03/2011 à 11:25 par midève

    @jlaquier. Ce n'est pas tout à fait exact. Notamment dans les arrondissements périphériques où vous trouverez des bâtiments vétustes de 1 à 2 étages. De même, il existe aussi dans ses arrondissements populaires, un certain nombre de bâtiments industriels. La plupart des urbanistes de renom pensent qu'il faut densifier l'habitat parisien (notamment sur les parcelles que je viens de préciser) afin de proposer des logements aux Parisiens. Ce qui ne veut absolument pas dire qu'il faille construire des tours. Tous y sont opposés.

  • 0 Reco 16/03/2011 à 11:00 par Jlaquier

    ON PEUT PLUS CONSTRUIRE A PARIS . quand vous comprendrez ça monsieur propriétaire ?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...