Interview
LaVieImmo.com
InterviewInterviewjeudi 4 septembre 2008 à 12h37

"Une correction certaine, mais mesurée, du marché immobilier"


(LaVieImmo.com) - Economiste chez Goldman Sachs, Natacha Valla explique à Lavieimmo.com pourquoi le marché immobilier français doit poursuivre son mouvement de correction mais ne connaîtra pas de retournement brutal.

Lavieimmo.com : Pensez-vous que le marché immobilier français va connaître une correction sévère ?

Natacha Valla : Cela fait déjà plusieurs mois que le marché immobilier est entré dans une phase de correction, c’est indéniable. Mais cela ne veut pas nécessairement dire que les prix vont baisser, ni, s’ils baissent effectivement, que cette tendance sera très prononcée. Avant de s’interroger sur l’ampleur d’un mouvement de correction, il convient de déterminer exactement ce qui doit être corrigé… Depuis le début du rebond du marché, en 1996, les prix de l’immobilier ont plus que doublé. Pour autant, la hausse ne prend des allures de bulle que sur une durée courte, grosso modo entre 2005 et 2006. Par bulle, on entend un décalage marqué entre l’évolution des prix et celle de leurs déterminants fondamentaux. En d’autres termes une hausse excessive, injustifiée. Ce sont ces quelques mois là qui sont en train d’être corrigés.

Lavieimmo.com : Cette phase va-t-elle durer longtemps ?

Natacha Valla : On peut estimer que le mouvement se prolongera jusqu’à la fin de l’année prochaine. Mais, je le répète, correction ne rime pas nécessairement avec baisse. On assiste bien à des mouvements de repli ponctuels, dans certaines régions et sur certains segments du marché, mais pour que le phénomène prenne une ampleur nationale, il faudrait une dégradation très nette de la situation économique sous-jacente. Tout n’est pas rose, loin de là, mais rien ne permet d’anticiper une baisse marquée et généralisée des prix. A terme, un retour à des taux de croissance de l’ordre de 4 à 5% sur douze mois et en moyenne nationale permettrait un retour aux fondamentaux. Je pense que c’est ce vers quoi on se dirige.

Lavieimmo.com : Comment interprétez-vous les derniers chiffres de la construction ?

Natacha Valla : Ces chiffres confirment la contraction amorcée l’année dernière. La mise en place de la réforme du droit des sols intervenue au 1er octobre 2007 a très certainement amené à sous-estimer le nombre de mises en chantier de logements neufs, mais pas suffisamment pour remettre en question cette tendance. Celle-ci devrait se poursuivre pendant encore quelques mois, même si une série d’indicateurs témoignent de la capacité de résistance du secteur. C’est notamment le cas de l’emploi, qui devrait se maintenir à un niveau élevé malgré les turbulences que l’on constate. Tout cela confirme le scénario d’une correction certaine, mais mesurée, du marché de l’immobilier.

Propos recueillis par Emmanuel Salbayre

Propos recueillis par LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...