Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 3Paru le vendredi 1 décembre 2006 à 00h00

Investir les pentes des Pyrénées-Orientales (66)


Dans ce département bordé à l'est par la Méditerranée, une dizaine de stations de ski proposent tous types de biens à des prix variés.

Moins courues que celles des Alpes du Nord, les stations de ski des Pyrénées-Orientales ont un charme particulier dû à leur proximité avec la mer : elles permettent de combiner les sports de neige l'hiver et les joies de la plage l'été. Et les prix y sont moins élevés. « Pour un montant allant de 250 000 à 500 000 euros, on trouve des maisons individuelles et des chalets, et, dans le bas de la tranche, des grands appartements au pied des pistes », indique Cécile Roque, de l'agence Alti 2000.

Comme d'habitude, lorsque l'on évoque les stations de ski, c'est la taille du domaine skiable qui va influer sur les prix de l'immobilier : plus il est grand, plus ceux-ci seront élevés. Une règle qui se vérifie une fois encore. « Dans un ordre décroissant de prix, on a successivement Les Angles, le plus grand domaine skiable du département, puis Font-Romeu et Pyrénées 2000, l'espace Cambre d'Aze, le Puygmal et enfin La Quillane et Puyvalador », témoigne Frédéric Coroenne, de Saint-Georges Immobilier. Dans les endroits les plus cotés, 300 000 euros permettent d'acquérir un chalet d'environ 85 m2, avec un terrain d'au moins 450 m2 , contre 150 m2 habitables à Puyvalador, sur la même surface de terrain.

Dans le haut de la fourchette, aux Angles, un bien de 200 m2 sur trois niveaux, avec le rez-de-chaussée formant un appartement indépendant, se vend 420 000 euros. Dans un cadre forestier, à Super-Bolquère, à moins de un kilomètre de Pyrénées 2000, une maison similaire de même surface, sur deux niveaux, avec un rez-de-chaussée indépendant, est partie à 370 00 euros.

Habiter au coeur de la commune augmente les tarifs. Ainsi, en plein Font-Romeu, un chalet en bois des années 1960-1970, d'une surface habitable de 137 m2, sans compter les nombreuses annexes aménageables, le tout sur un grand terrain de 720 m2, a trouvé preneur à 460 000 euros. La plupart des chalets disposent d'un étage séparé, aménageable selon les envies. Ce qui permet à la fois de profiter de sa résidence secondaire et de percevoir des revenus locatifs : « 50 m2 - soit six couchages - se louent environ 1 000 euros la semaine en haute saison dans les grandes stations, selon Cécile Roque. Et trouver des locataires n'est vraiment pas un problème. »

Le marché immobilier sur ces flancs de montagne a de belles années devant lui. D'une part, la rivalité entre les stations les pousse à investir en permanence dans de nouveaux équipements (télésièges, pistes...) ; d'autre part, le classement d'une bonne partie du département en zone de revitalisation rurale (ZRR) permettant aux acquéreurs de biens situés dans des résidences de tourisme de bénéficier d'une réduction d'impôt de 25 % du prix d'achat HT(lire dossier pages 18 à 26) encourage les promoteurs à bâtir. Ainsi, d'ici à quelques années, Font-Romeu devrait disposer de 300 à 400 appartements neufs, la plupart en résidence hôtelière.

Ces biens devraient rapidement trouver preneurs. L'intérêt des étrangers pour ce département est croissant : de la part des Espagnols, naturellement, mais également de celle des Britanniques, encouragés par la mise en service de lignes aériennes low-cost au départ de Perpignan, à moins de cent kilomètres de là

Jean-Marie Benoist

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...