Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 2Paru le samedi 11 août 2007 à 00h00

L'ivresse des sommets pour un chalet à Courchevel (73)


On ne trouve rien à moins d'un million d'euros dans cette station de haut de gamme, où se bousculent les acquéreurs fortunés.

S'offrir un chalet dans la station mythique de Courchevel, alliant tradition savoyarde et domaine skiable exceptionnel, est un privilège désormais réservé à une poignée de happy few. « Faute de foncier, il y a très peu de produits à vendre. Et comme la demande est très largement supérieure à l'offre, les prix caracolent à des sommets jamais atteints », observe Maurice Marion, directeur de l'agence Saint-Bon Courchevel Immobilier. Il faut en effet compter un minimum de 1 million d'euros pour la moindre habitation à rénover. Des prix qui écartent la clientèle familiale traditionnelle mais ne donnent toujours pas le vertige aux industriels, notamment britanniques, aux émirs moyen-orientaux ou aux nouveaux riches russes prêts à pulvériser les records pour dévaler les pistes en compagnie du gotha mondain et de la jet-set.

Dans la station-village du Praz, à Courchevel 1 350, animée en permanence, avec des commerces ouverts toute l'année, les amateurs d'authenticité jettent leur dévolu sur d'anciennes granges restaurées ou des maisons de village mitoyennes, généralement restaurées avec beaucoup de goût. L'une d'entre elles, 150 m2, s'est récemment vendue 2 millions d'euros. Très appréciées également - notamment par le publicitaire Jean-Claude Decaux -, les maisons traditionnelles de La Nouvaz ou de La Gairaz, deux petits hameaux situés en contrebas du tremplin de saut à ski.

A Courchevel 1550, qui a l'avantage de disposer de téléskis permettant de rejoindre directement les pistes les plus courues, à 1 850 mètres d'altitude, les bâtisses de standing (qu'il s'agisse de belles rénovations ou de constructions récentes) sont estimées sur la base de 12 000 euros du mètre carré. Dans le quartier des Brigues, un chalet de 140 m2 vient ainsi de trouver preneur à 1,8 million. Son propriétaire l'avait payé 850 000 euros en 2001 !

Des pics à 40 000 euros le mètre carré

A Courchevel 1650, enfin, particulièrement ensoleillé, les maisons mitoyennes du vieux Morion changent de mains autour de 7 000 euros le mètre carré. Il faut compter 1,2 million pour une maison de 165 m2. Ici, le quartier du Belvédère suscite toutes les convoitises, autour de 11 000 euros le mètre carré. Un chalet neuf de 150 m2 s'y est récemment vendu 1,65 million d'euros.

« Le fin du fin, dans la commune archisélect de Courchevel, c'est d'avoir son chalet à 1 850 mètres d'altitude, dans les micromarchés du Jardin alpin ou de Nogentil », poursuit Maurice Marion. Dans la boucle du Nogentil, un chalet de 180 m2 avec 350 m2 de dépendances nécessitant au bas mot 200 000 euros de travaux est parti à 7 millions. Là, les prix moyens oscillent entre 15 000 et 25 000 euros le mètre carré. Mais les sommets peuvent grimper bien au-delà. Le pic ? 40 000 euros le mètre carré pour certains palais des neiges. Comme celui réalisé sur mesure pour un magnat de la presse britannique : un chalet principal, un second relié par un tunnel pour loger le personnel et de nombreuses dépendances. Au total, 700 m2 payés 28 millions d'euros. Selon la rumeur, il songerait à le remettre en vente. De bouche à oreille, évidemment...

Ariane Artinian

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...