Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 17Paru le jeudi 1 mai 2008 à 00h00

Le fief des Giscard cherche preneur


A 82 ans, l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing met en vente son château de La Varvasse à Chanonat, en Auvergne

Sans doute fallait-il y voir un signe de rupture. Inscrits depuis des années sur les listes électorales de Chanonat, les époux Giscard d'Estaing ont voté pour la première fois par procuration aux dernières municipales. Une page se tourne en effet dans cette commune située à 14 kilomètres au sud de Clermont-Ferrand, où l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981) a décidé de céder La Varvasse. Il a séjourné régulièrement dans son château du xve siècle, héritage familial, lorsqu'il était maire et député, puis président de la région (1986-2004). « C'est avec beaucoup de regret et de peine que les Giscard quittent l'Auvergne. Ils s'y rendent très peu depuis que VGE a perdu la présidence de la région », précise Pierre Chassaigne, président fondateur du groupe Mercure, spécialiste des belles demeures et chargé de la vente en exclusivité. De lourdes charges, notamment de chauffage, ont en effet fini par convaincre Valéry Giscard d'Estaing de vendre la propriété familiale dans laquelle il ne passe plus que quelques jours par an. Bâtie à l'emplacement d'une maison forte du xve siècle et modernisée au fil des siècles, La Varvasse, inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques, compte pas moins de 1 200 m2 habitables sur 15 hectares de parc, jardin à la française, prairie et bois.

La protection du site nécessite la présence 24 heures sur 24 de deux gendarmes, soit 17 000 heures de surveillance par an. « C'est un bâtiment exceptionnel, qui a toute une histoire », poursuit Pierre Chassaigne. Edmond Giscard d'Estaing, le père, inspecteur des Finances comme son fils Valéry, l'avait acheté en 1930. Il a été maire de Chanonat puis conseiller municipal de cette commune de 1 500 habitants, tout comme sa belle-fille Anne-Aymone Giscard d'Estaing.

Quant à l'ancien président et à son épouse, qui demeurent dans un appartement parisien, ils vont pouvoir se consacrer à leur propriété du Loir-et-Cher (héritage du côté d'Anne-Aymone) et au château d'Estaing, acheté en 2005, dans l'Aveyron. Deux salles supplémentaires devraient prochainement être ouvertes à la visite

Ariane Artinian

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...