Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 4Paru le jeudi 1 février 2007 à 00h00

Les gérants restent confiants


Trois années de hausse exceptionnelle n'empêchent pas les gérants de tabler sur une nouvelle progression en 2007... Mais il faudra faire preuve de discernement.

And the winner is... » : Stratégie Indice Pierre, avec un gain de 56 % en 2006. Ultime pied de nez dans une catégorie où la quasi-totalité des gérants opèrent un libre choix de valeurs, c'est un fonds purement indiciel qui a fini l'année en tête. Une performance due au poids dans l'indice de référence de certains titres à la progression impressionnante, notamment l'Espagnol Metrovacesa - + 140 % sur l'année -, qu'il sera toutefois difficile de réitérer au cours des années suivantes... Mieux vaut s'intéresser aux suivants, comme MMA Immobilier, Agfimo, Compagnie Immobilière Acofi ou AGF Imo Actions, que moins de deux points séparent !

Pour réaliser d'aussi beaux parcours, ces fonds sont restés investis en totalité. Ce qui n'allait pas forcément de soi : de nombreux spécialistes du secteur appelaient à la prudence dès le début 2006, vu les progressions de ces fonds les deux années précédentes. Dans un cadre économique toujours favorable, avec un marché du bureau en forme, un niveau de stocks contenu, des loyers en hausse, des taux faibles et un régime fiscal avantageux, les gérants ont profité de l'excellent parcours des sociétés foncières. Notamment les Françaises, qui ont aussi fait des arbitrages judicieux dans leurs actifs et créé de la valeur. Avec l'uniformisation en vue des statuts fiscaux en Europe, des valeurs allemandes, anglaises et plus récemment italiennes, ont également réalisé un bel exercice. Même le marché espagnol, que l'on disait menacé par une bulle immobilière, s'est bien tenu, à défaut d'avoir été performant, comparé aux marchés français, anglais, allemand.

Cela étant, les gérants savent mieux que quiconque qu'en Bourse, « les arbres ne montent pas au ciel ». Tout en se montrant optimistes pour 2007, ils ne se départissent plus d'une certaine prudence. C'est le cas de Jean-Loup Texier, chez MMA, (voir interview ci-contre) ou de Pierre Dinon, aux commandes d'Agfimo, AGF Imo Actions et AGF Foncier. Dans ce dernier fonds, le poids des liquidités a été accru. Pierre Dinon parie sur l'arrivée bénéfique en France des OPCI *, qui pourront acheter des titres immobiliers cotés, et sur des besoins importants en Europe de l'Est, dont bénéficieront les sociétés exposées dans ces pays. En revanche, le gérant restera à l'écart du marché espagnol, au vu de sa structure et des valorisations atteintes. Tactiquement, il s'attend donc à saisir des opportunités en réalisant des renforcements de titres après des phases de consolidation. Jugés inévitables selon lui

* Organisme de placements collectifs immobiliers.

Jean-François Tardiveau

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...