Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 6Paru le dimanche 1 avril 2007 à 00h00

Les petites maisons de Ploërmel (56)


Arrivés d'Allemagne par camion, ces pavillons modulaires s'ancrent définitivement au coeur de la Bretagne. Une opération expérimentale qui s'appuie sur le prêt social location-accession.

Elles coûtent 30 % moins cher qu'une maison traditionnelle et répondent aux normes en vigueur. Sur place, une forte demande existe déjà. Les quatre premières maisons sont arrivées dans le lotissement de Saint-Jean-de-Villenard, et dix-huit autres suivront fin avril.

Paul Anselin, maire de Ploërmel, n'a pas économisé son énergie. Il a fini par trouver le constructeur lui permettant d'offrir aux plus modestes la possibilité de devenir propriétaires pour des mensualités ne dépassant pas un loyer HLM. C'est Alho qui a emporté le marché. Cette société allemande de construction modulaire compte parmi ses partenaires l'industriel français Serge Dassault. Son système de fabrication permet une construction rapide (quatre mois au lieu de quatorze en moyenne pour une maison traditionnelle) par la juxtaposition et la superposition de modules tridimensionnels à ossature métallique préfabriqués. Hormis l'infrastructure (fondations et soubassements), l'ensemble du gros oeuvre est intégralement réalisé en usine. C'est ce qui permet de tirer les prix. Les modules sont acheminés par camion. Les travaux sur place sont limités à l'assemblage, aux raccordements et aux finitions. « On peut donc faire travailler des entreprises locales pour ces opérations. En plus, il y a une vraie charpente avec des combles aménageables », souligne Alain Taulamet, directeur de SNI Grand Ouest.

Label du ministère

Filiale de la Caisse des dépôts, SNI Grand Ouest est le maître d'ouvrage de l'opération, qui diffère de celle des maisons Borloo à moins de 100 000 euros. Elle en gère la commercialisation en partenariat avec le Crédit immobilier de France. Car l'acquisition se fait par le biais du PSLA (prêt social location-accession) sur le principe du démembrement entre foncier et bâti. En clair, les accédants paient d'abord la maison. Le terrain est acquis plus tard, à l'échéance de l'emprunt principal, avec une garantie d'augmentation de prix limitée à l'inflation. Le PSLA ouvre des avantages, dont la TVA à 5,5 % et l'exonération de la taxe foncière sur le bâti pendant quinze ans. Il est accessible aux personnes ayant des revenus annuels inférieurs à 18 950 euros pour une personne seule et à 25 270 euros pour un couple.

Pour les acquéreurs de Ploërmel, « le mètre carré sort à 940 euros au lieu de 1 200 dans du traditionnel », précise Alain Taulamet. Les mensualités pour un T3 de 64 m² habitables sur une parcelle de 300 m² (terrain clos viabilisé et arboré) s'élèvent à 450 euros sur vingt-cinq ans pour un prix d'achat de 86 000 euros (73 000 pour la maison plus 13 000 pour le terrain). Le T4 revient avec le terrain à 105 000 euros (contre 130 000 euros), soit des mensualités de 560 euros sur vingt-cinq ans. Une clause de non-spéculation est prévue pour éviter de déstabiliser le marché local. « Des maisons à moins de 100 000 euros, on en trouve peu dans un rayon de dix kilomètres autour de Ploërmel, explique Stéphane Chantraine, directeur de l'agence locale de Laforêt Immobilier. En ce moment, nous avons environ 190 biens à la vente, dont à peine 5 % sont inférieurs à ce prix ».

« Ces pavillons présentent des qualités de haut niveau, équivalentes et même parfois supérieures à celles de constructions traditionnelles modernes, en termes d'approche bioclimatique, de performances acoustiques et thermiques », insiste Alain Taumalet. En effet, même si elles manquent un peu de charme et appellent un environnement paysager (d'ailleurs prévu), les maisons de Ploërmel sont confortables et labellisées « CFQD » (coût, fiabilité, qualité, délais maîtrisés) par le ministère de l'Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement

Elizabeth Pantou-Vincent

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...