Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 10Paru le samedi 1 septembre 2007 à 00h00

Maisons pour golfeurs à Saint-Nom-la-Bretèche (78)


Célèbre pour son parcours de 18 trous, ce village des Yvelines offre un choix de villas à l'américaine grâce à un turn-over soutenu des expatriés.

Village de prestige entre Versailles et Saint-Germain-en-Laye, Saint-Nom-la-Bretèche est « un marché à part, qui ne ressemble à aucun autre », s'enorgueillit Georges Manolitsas, directeur de l'agence Bretèche Immobilier. Sa particularité ? Ses domaines de grand standing conçus à l'américaine, avec barrières et gardiennage. En tête, Le Pré Saint-Nom et ses quelque 200 maisons construites dans les années 1970. Deux modèles phares sont particulièrement convoités, répondant aux doux noms de Baccara et Uriella. Le premier, avec sa vaste chambre de maître, vaut environ 730 000 euros pour plus de 200 m2 sur deux niveaux. Le second, de plain-pied, encore plus couru avec son patio intérieur, se paie aux alentours de 780 000 euros.

Jusqu'à 2 millions d'euros

Plus récent, le Domaine de la Fontaine, avec piscine et tennis, est aussi plus onéreux : comptez entre 750 000 et 900 000 euros pour des maisons de 160 à 230 m2. Mais une maison mal entretenue peut voir sa valeur chuter au-dessous de la barre des 700 000 euros. « Les acquéreurs sont très exigeants sur ce point », prévient Eric Jeanne, de Century 21 Agence de l'Ouest.

Outre les amateurs de golf, le village accueille un tiers d'habitants étrangers. A l'origine de cette concentration à « Saint-Nom-la-British », la proximité du lycée international de Saint-Germain-en-Laye. Cette population mouvante au gré des mutations a parfois à peine le temps de s'installer, comme cette famille contrainte de céder au bout de quelques mois sa maison flambant neuve de 175 m2 (sur plus de 500 m2 de terrain). Acquise pour 710 000 euros, la demeure a néanmoins trouvé rapidement preneur à 790 000 euros.

Saint-Nom-la-Bretèche recèle également des propriétés luxueuses et autres maisons d'architecte abritant quelques célébrités comme Yannick Noah et Charles Aznavour. On y rencontre en revanche moins de footballeurs du PSG qu'à l'âge d'or du club... Il faut dire que, pour une propriété aux abords du fameux golf, « le ticket d'entrée dépasse le million d'euros », indique Georges Manolitsas. Et pour se faire une place sur la route de Sainte-Gemme, entre Saint-Nom et Feucherolles, le budget avoisine plutôt 2 millions d'euros

Muriel Breiman

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...