Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 15Paru le samedi 1 mars 2008 à 00h00

Médoc (33) Encore abordable


La presqu'île du Médoc, qu'elle soit rouge ou bleue, offre des tarifs très raisonnables par rapport à la côte basque.

Entre l'estuaire de la Gironde et l'agglomération bordelaise, le Médoc attire les amateurs de grands vins et de longues plages de sable fin. Son classement en ZRR (zone de revitalisation rurale), dispositif fiscal d'incitation à l'investissement locatif, n'a pourtant pas produit d'effet spectaculaire sur le marché immobilier local. « Mais la région bénéficiera à coup sûr de l'installation de retraités vers le littoral, assure David Lutard, président du groupe Immobilier-neuf. Pour l'instant, les prix y sont encore très abordables, comparés à ceux de la côte basque, sans parler de la Côte d'Azur ! »

Côté Médoc rouge, parmi les vignobles, Pauillac est entourée des plus grands crus classés, du château-latour au mouton-roth-schild. Pour une maison de 100 m2 sans travaux, il faut compter 170 000 euros. « Les acteurs locaux y investissent en faveur du tourisme lié au vin, une activité qui attire une nouvelle clientèle de quadras », observe Brice Descudet, gérant d'Immobilier-medoc.com. Il mise sur le développement des villages alentour pour répondre à la demande locale et commercialise cent vingt terrains à bâtir à Saint-Sauveur et à Cissac-Médoc, moyennant 55 000 euros pour 800 m2.

90 kilomètres de plage

Côté Médoc bleu, sur le littoral, le port de plaisance de Verdon-sur-Mer, Port-Médoc, devrait profiter aux stations balnéaires du secteur. Les prix tournent ici autour de 2 000 euros le mètre carré. Un couple vient ainsi d'y acquérir une maison de vacances de 70 m2 pour 150 000 euros, avec l'intention d'y résider à l'année dès la retraite. A 6 km de là, Soulac bénéficie d'un patrimoine de qualité et d'un cadre de vie particulièrement agréable. « C'est l'Arcachon du Médoc ! » estime Brice Descudet. Appréciés des Bordelais, ses petits appartements proches de la plage et du centre se vendent très bien, comme ce rez-de-jardin de 30 m2 cédé pour 110 000 euros. Le must : la soulacaise, petite maison typique en briquettes rouges et en pierre, très prisée. L'une d'entre elles, d'une surface de 50 m2 avec un jardin de 230 m2, est partie pour 200 000 euros !

Pour le moment, le projet de contournement de Bordeaux est en panne. « Il permettrait de désenclaver le Médoc, encore mal desservi par la route, affirme David Lutard. Ce serait un accélérateur formidable pour la région, et il devra se faire tôt ou tard »

Muriel Breiman

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...