Mieux Habiter
LaVieImmo.com
Mieux HabiterMieux Habitermardi 2 août 2011 à 10h28

Appel d'offres : Le photovoltaïque sait à quoi s'en tenir


Le cahier des charges du premier "appel d'offres simplifié" dévoilé
Le cahier des charges du premier "appel d'offres simplifié" dévoilé
Le cahier des charges du premier "appel d'offres simplifié" dévoilé (©dr)

Le cahier des charges du premier appel d’offres du secteur a été publié hier. Il porte sur les installations comprises entre 1 000 et 2 500 mètres carrés, soit pour une production allant de 100 à 250 kilowatts-crète (KWc, unité de mesure du photovoltaïque).

(LaVieImmo.com) - Les industriels de l’énergie solaire ont désormais l’horizon dégagé. En effet, le premier appel d’offres a son cahier des charges. Publié conjointement hier par Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie, et Eric Besson, chargé de l’Energie auprès du ministre de l’Economie, François Baroin, cet « appel d’offres simplifié » concerne les surfaces de 1 000 à 2 500 mètres carrés, pour une production comprise entre 100 et 250 KWc.« Il porte sur 300 MW et prévoit une puissance attribuée de 120 MW en mars-avril 2012 puis 30 MW par trimestre », fait état le communiqué. « Le dispositif précédent favorisait le volume et le prix, déclare NKM. Le nouveau cadre vise à soutenir les meilleurs projets au plan industriel et environnemental. Il soutient notamment des technologies innovantes à haut rendement sur lesquelles les entreprises françaises sont bien positionnées ».

Des exigences accrues

In fine, cet appel d’offres devra constituer une production annuelle de 500 MW, répartie en deux objectifs : 200 MW pour les toitures équipées de panneaux photovoltaïques, dont la surface n’excède pas 1 000 mètres carrés. Puis, 300 MW pour les autres installations (moyennes et grandes toitures et centrales au sol). « Les offres seront sélectionnées uniquement sur le critère du prix de l’énergie avec des exigences industrielles et environnementales renforcées (normes de qualité, obligation de remise en état du site et de recyclage) », précisent les ministres. Quant aux appels d’offres concernant les surfaces supérieures à 1 000 mètres carrés, le cahier des charges sera publié le 15 septembre prochain et devra répondre aux 900 MW de production fixés par l'Etat.

Le calendrier du Grenelle en vitesse accélérée

« Ces appels d’offres ont été élaborés par le gouvernement en collaboration avec les industriels du secteur, souligne Eric Besson. Le gouvernement tient ses engagements, pour développer les filières industrielles du photovoltaïque sur le territoire national ». Et même plus rapidement que prévu. La puissance cumulée du parc photovoltaïque installé en France était de 81 MW fin 2008 et 1025 MW fin 2010. Elle a atteint 1337 MW fin mars 2011 et dépassé 1600 MW fin juin, en avance sur la mise en œuvre des objectifs du Grenelle de l’Environnement, qui prévoit, si les industriels peuvent suivre ces directives, 1 100 MW installés fin 2012 et 5 400 MW en 2020. Grève de la faim, haro sur les emplois supprimés… Le cri de détresse des professionnels du secteur a-t-il été entendu ?

Maxime Laurent - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 02/08/2011 à 14:51 par investisseur pro

    "sont vraiment loins d'être futés."

    ca cest ben vrai bon dieu ..:)))) tu parles j'imagines des acheteurs de maintenant? =hahahahahhaa

  • 0 Reco 02/08/2011 à 14:32 par Poluxx

    Ce qui met tout le monde d'accord c'est que certains sont vraiment loins d'être futés.

  • 0 Reco 02/08/2011 à 14:31 par investisseur pro

    de toute facon, je pense que le futur et imminent Krach imobilier en France devrait mettre tout le monde d'accord...

    ahahahahhhhhhhhhhaaaa

  • 1 Reco 02/08/2011 à 13:22 par caiman

    sincèrement il y à de quoi être mort de rire, en octobre ou novembre l'année dernière des incapable (notre gouvernement) freine des 4 fers le développement du photovoltaïque alors qu'il aurait fallu l'accentuer aider à la création de panneau made in France tout comme les batteries, investir 50% des bénéfices du nucléaire dans les énergie renouvelable mais ces messieurs se reveille à quelques mois des élections présidentiel ou simplement parce que c'est "tendance" et que cette fois monsieur hulot ne leur donnera pas sa benedition !
    c'est lamentable


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...