Mieux Habiter
LaVieImmo.com
Mieux HabiterMieux Habiterjeudi 7 juillet 2016 à 17h00

Cette étude coupe court aux idées reçues sur les HLM


La CGL a donné la parole aux locataires des logements sociaux
La CGL a donné la parole aux locataires des logements sociaux
La CGL a donné la parole aux locataires des logements sociaux (©dr)

Une association a enquêté sur les conditions d'habitation en HLM. Premier constat: les locataires sont majoritairement satisfaits de leur logement. L'étude pointe cependant une faiblesse dans la communication avec les propriétaires, parfois inexistante.

(LaVieImmo.com) - Il fait bon vivre en HLM. Parmi les 17,5% de ménages français qui louent un logement social, la plupart sont satisfaits de leurs conditions de vie et même du montant de leur loyer, révèle une étude de la Confédération générale du logement (CGL).

Cette enquête met à mal un certain nombre d’idées reçues sur les logements sociaux. Elle montre qu'on peut y vivre décemment sans forcément avoir à dépenser une fortune dans une location, comme ces deux colocataires qui louent un 55 m² en banlieue parisienne pour moins de 400 euros par mois.

Selon l'étude, près de 70% des locataires apprécient leur cadre de vie (espaces verts, commerces, transports, etc.) et se sentent en sécurité dans leur logement. En revanche, seuls 54% déclarent vivre sereinement dans leur quartier, avec un taux de "sans opinion" qui grimpe à 13% pour cette question. Preuve, selon la CGL, de l’existence d’un malaise lorsqu’on aborde ce thème.

Faiblesse dans la relation bailleurs-locataires

La sécurité est une préoccupation des locataires des logements sociaux. Cependant, elle varie fortement d’un secteur géographique à un autre. Ainsi dans les Hauts-de-Seine, le département le plus riche de France, la part de locataires se sentant en sécurité dans leur appartement monte à 76%. Ce taux tombe à 53% en Seine-Saint-Denis.

Par ailleurs, deux tiers des ménages logés en HLM disent "bien" accepter le loyer malgré leurs faibles ressources. Reste qu'un tiers d'entre eux jugent leurs provisions mensuelles inadaptées aux charges locatives.

L'étude pointe cependant quelques faiblesses, notamment autour de la relation entre le locataire et le propriétaire, "inexistante" pour 21% des sondés et "plutôt insuffisante" pour 23% d'entre eux. Seuls 44% des personnes interrogées sont satisfaits de la communication avec leur bailleur. À en croire l'enquête, ce sont les Bouches-du-Rhône qui récoltent le taux de satisfaction le plus élevé (80%)...

J. M. - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...