Mieux Habiter
LaVieImmo.com
Mieux HabiterMieux Habitervendredi 12 novembre 2010 à 16h00

Des éoliennes en Corse et dans les collectivités d'outre-mer


Un champs d'éoliennes
Un champs d'éoliennes
Un champs d'éoliennes (©DR)

Des éoliennes terrestres d'une capacité de 95 mégawatts vont êtres construites en Corse et dans les DOM. Dans ces zones très dépendantes des produits pétroliers, les énergies renouvelables doivent représenter 50 % de la consommation d'énergie.

(LaVieImmo.com) - Début octobre, Jean-Louis Borloo, ministre de l’Ecologie, avait lancé un appel d'offre concernant la construction d’une dizaine de parcs éoliens sur le littoral français. D'une capacité de 3 000 mégawatts, leur capacité devrait être équivalente à la puissance de deux réacteurs nucléaires EPR, précise Le Figaro. Mais après les récents événements, des grèves contre la réforme des retraites, à la pénurie d'essence - qui ont retardé cette procédure - ce sont les éoliennes terrestres qui sont à l'ordre du jour.

Des éoliennes terrestres

D’après le quotidien, le ministre doit lancer aujourd’hui, un appel d’offres pour construire des éoliennes terrestres d'une capacité de 95 mégawatts, qui seront déployées sur le territoire des collectivités d’outre-mer et en Corse. Suite au Grenelle de l'environnement, les énergies renouvelables doivent représenter, à terme, 50 % de la consommation d’énergie dans ces zones, dépendant majoritairement des produits pétroliers.

Trois projets, pour un maximum de 20 mégawatts

La Guadeloupe, la Martinique, la Réunion et la Corse recevront trois projets chacun avec un maximum de 20 mégawatts, ce qui représente quatre à vingt turbines. Pour les 20 ans à venir, le prix de rachat de l’électricité par EDF pour la Corse est fixé à 0,15 euros par kilowattheure et 0,18 euros pour les DOM.

Le prix de rachat le plus faible, l’impact environnemental et les délais de réalisation seront les principaux critères que devront réunir par les candidats. Selon Le Figaro, cet appel d’offre est un investissement estimé à 150 millions d’euros. Les opérateurs doivent répondre avant le 30 mai.

Marie-Pierre Haddad - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 13/11/2010 à 21:23 par irisyak

    Ce qui fera réfléchir les anti-éolien c'est le prix de l'électricité. En Corse l'éolien est bcp moins cher que toutes les autres énergies. Les Corses comme les autres départements outre mer devraient payer leur électricité au prix coûtant et non subventionné comme aujourd'hui; ce serait plus moral car cela permettrait d'avoir des comportements conformes à la réalité.

  • 0 Reco 13/11/2010 à 16:48 par astro-notes

    Pour la Corse n'y pensons même pas !
    Sur terre, ce sera la guerre entre le beau et l'utile.
    En mer ? Nonobstan les fonds marins, avec une bonne encre et loin de la côte (si possible)
    c'est à envisager sérieusement si Eole accepte :-)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...