Mieux Habiter
LaVieImmo.com
Mieux HabiterMieux Habitermardi 15 février 2011 à 11h30

La filière solaire en grand danger selon les professionnels


La filière du photovoltaïque très inquiète
La filière du photovoltaïque très inquiète
La filière du photovoltaïque très inquiète (©dr)

La concertation organisée par le gouvernement avec les professionnels de la filière photovoltaïque s’est terminée sur des désaccords et les craintes des principaux acteurs de la filière. Chacun est resté sur sa position, et la seule issue pour la filière est désormais de tenter de faire pression.

(LaVieImmo.com) - Les pourparlers entamés début janvier auront été vains. Gouvernement et professionnels de la filière photovoltaïque n’auront pas réussi à se mettre d’accord au terme des différentes réunions de concertation qui avaient été organisées. Ces derniers se sont d’ailleurs rassemblés devant le ministère de l’Industrie vendredi dernier. Ils exprimaient ainsi leur désarroi face à la décision qui a été prise de geler les installations photovoltaïques de plus de 3kW durant trois mois. « Nous estimons entre 2 000 et 3 000 le nombre des suppressions d'emplois dans notre filière industrielle », s'est alarmé Richard Loyen, délégué général d'Enerplan, cité par La Tribune. Mais d’après lui, le pire serait à venir. « Nous en attendons environ 10 000 dans les mois prochains », prédit-il.

Un rapport orienté

Le rapport des réunions, rédigé par Jean-Michel Charpin et Claude Trink, est considéré par les acteurs de la filière comme peu représentatif des débats, avec une minimisation de leurs revendications. « On y retrouve nos suggestions et nos commentaires, mais les seuls scénarios proposés sont ceux de la Direction générale de l'énergie et du climat », critique Richard Loyen. L’exemple des appels d’offres des centrales solaires au sol en est une illustration probante. Cette solution, condamnée par les professionnels, est fortement mise en avant dans le rapport. « Dans ce système, aucune PME ne pourra investir dans les études et les démarches préalables et obligatoires à tout projet. Autant dire clairement que le système des appels d'offres est réservé aux gros industriels », décrypte un responsable d’Enerplan dans La Tribune, faisant allusion au monopole des poids lourds du secteur comme EDF EN.

C’est le 9 mars que les acteurs du photovoltaïque seront fixés, le gouvernement devant faire connaitre le futur cadre dans lequel évoluera la filière.

Nastasia Desanti - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...