Mieux Habiter
LaVieImmo.com
Mieux HabiterMieux Habiterlundi 28 septembre 2015 à 17h02

Les gros travaux de rénovation effraient les Français


Seul un Français sur trois se déclare prêt à acquérir un bien avec travaux
Seul un Français sur trois se déclare prêt à acquérir un bien avec travaux
Seul un Français sur trois se déclare prêt à acquérir un bien avec travaux (©dr)

Selon une étude, seul un futur acquéreur sur trois se déclare prêt à investir dans un bien nécessitant des travaux de rénovation. Qui sont vraiment ces Français qui n'ont pas peur de relever le défi ?

(LaVieImmo.com) - Selon une enquête réalisée par le site d’annonces Logic-Immo.com et le courtier en crédit Empruntis, 52% des futurs acquéreurs refusent de se lancer dans de gros travaux, même en dépit d'une offre intéressante, alors que 30% se disent prêts à relever le défi.

Ces Français qui veulent surtout un logement personnalisé sont jeunes (54% ont moins de 35 ans), effectuent leur premier achat immobilier et ont déjà fondé une famille, révèle l'étude.

Quel type de bien convoitent-ils ? Les "pro-travaux" recherchent avant tout une maison, mais pas vraiment pour faire des économies. En effet, près de la moitié d’entre eux n’achètent pas du neuf "parce qu'ils préfèrent l'ancien pour son cachet".

Ces acheteurs qui n'ont pas peur de faire des travaux sont aussi moins sensibles aux performances énergétiques, seuls 21% d’entre eux étant préoccupés par cette problématique...

Une enveloppe travaux supérieure à 10%

Dans la réalité, 31% des acheteurs prévoient une enveloppe budgétaire pour les travaux. En moyenne, les personnes seules allouent 14% du coût global de l’acquisition pour la rénovation d’un bien, soit un montant des travaux de 24.178 euros pour des revenus mensuels de 4.125 euros. Pour un couple qui gagne en moyenne 5.435 euros par mois, le montant des travaux est plus élevé (32.833 euros), correspondant à 13% du coût global de l’acquisition immobilière.

Si le budget évolue en fonction de la situation personnelle de l’emprunteur, il existe également de fortes disparités selon les régions. Ainsi, en Ile-de-France, seule une demande de financement sur quatre comprend des travaux, alors que ce projet est envisagé dans plus de 40% des cas en Aquitaine ainsi que dans certaines régions de l’Est de la France.

Même constat en Bretagne, dans un marché qui se redresse, où les emprunteurs dépensent le plus d’argent dans la rénovation de leur logement. Dans cette région, l'enveloppe moyenne est de 33.790 euros, contre 29.127 euros pour l’ensemble de l’Hexagone...

>> Faut-il acheter un bien nécessitant de gros travaux ?

J. M. - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...