Mieux Habiter
LaVieImmo.com
Mieux HabiterMieux Habitermercredi 14 septembre 2011 à 11h50

Logement : Ce qui va changer dans la rénovation "verte"


La rénovation "verte" tire son épingle du jeu
La rénovation "verte" tire son épingle du jeu
La rénovation "verte" tire son épingle du jeu (©dr)

La loi de finance pour 2012 comprendra un ensemble de mesures destinées à rendre plus efficace la rénovation énergétique des logements. Les incitations à opter pour des bouquets de travaux, dont l’intérêt pour l’environnement est supérieur, seront ainsi favorisées, annoncent Les Echos.

(LaVieImmo.com) - « Recentrer les aides à la rénovation énergétique des logements ». C’est l’un des objectifs du gouvernement, en marge de la réduction du déficit, qui ambitionne de donner un second souffle « bouquets » de travaux comme le crédit d’impôt, annonce le journal économique.

En dépit d'un contexte économique difficile et de l'adoption d'un plan de rigueur, la ministre de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko Morizet, estime que ces nouvelles mesures n’impacteront pas davantage le budget de l’Etat, « et lui permettraient même de faire des économies », rapportent Les Echos. En outre, le crédit d’impôt développement durable - accordé par exemple aux particuliers qui souhaitent effectuer des travaux d’isolation thermique, des pompes à chaleur, ou même installer des panneaux photovoltaïques -, voit sa durée de vie prolongée jusqu’au 31 décembre 2015.

Crédit d'impôt bonifié jusqu'à 50 %

Les ménages désireux d’effectuer de lourds travaux de rénovation auront droit à un crédit d’impôt bonifié, explique le quotidien. Ainsi, « l’avantage fiscal sera ainsi relevé à 50 % pour les « bouquets » de travaux », au lieu d’une fourchette qui varie actuellement entre 13 % (pour des travaux d’isolation thermique des parois vitrées) et 45 % pour l’installation d’éoliennes ou d’une mini-centrale hydraulique.

Et plus étonnant : il sera à nouveau possible de cumuler crédit d’impôt et éco-prêt à taux zéro, selon Les Echos. De quoi redorer le blason de l’éco-PTZ, pour lequel le gouvernement espérait obtenir 400 000 signatures par an, et n’en attend que 150 000 cette année. Attention, ces mesures seront limitées à un plafond de ressource, d’environ 30 000 euros par an. « Au-delà, les propriétaires devront encore arbitrer entre l’une et l’autre des deux aides », précise le quotidien. Enfin, une diminution globale de 10 %, au titre d’un nouveau rabot sur les niches fiscales, sera opérée sur les aides hors bouquet de travaux.

Les prix immobiliers ville par ville

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 14/09/2011 à 14:21 par Mark

    Ne plus rien espérer de ce gouvernement, dans aucun domaine.

  • 0 Reco 14/09/2011 à 14:05 par antoine

    BEA, pous debloquer le marche il faut debloquer le foncier:
    -PLU plus souple avec moins de regles a la con des maires.
    _taxes extremement lourdes pour tous ceux qui ont du terrain a batir en zone UH, encore plus lourdes en zone A du ptz+

  • 0 Reco 14/09/2011 à 14:03 par Bea

    Marrant ! on bloque le marché avec les plu values et on donne du mout aux niches fiscales de l'autre


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...