Mieux Habiter
LaVieImmo.com
Mieux Habitervendredi 24 août 2012 à 11h05

Logement : Les Français se détournent de l'environnement


Les panneaux photovoltaïques, une source d'énergie "verte"Les panneaux photovoltaïques, une source d'énergie "verte" (©Fotolia)

Un baromètre de l’Ademe sur « les comportements des ménages français face à la performance énergétique de leurs logements » publié récemment révèle que ces derniers ont tendance à se sentir de moins en moins concernés par la question.

(LaVieImmo.com) - La crise a détourné les Français des problèmes environnementaux. C’est en substance ce que relève le dernier baromètre de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et de TNS Sofres, qui ont interrogé près de 10 000 personnes sur leur perception de la performance énergétique et sur l’importance qu’elles lui accordent. L’une des principales conclusions du rapport est que « les problèmes socio-économiques représentent les principaux sujets d’inquiétude des Français », qui s’intéressent à l'inverse de moins en moins à la pollution ou au développement durable. Lorsqu’on leur demande ce qui les contrarie les plus, 43 % des personnes interrogées répondent « les inégalités sociales », bien avant la pollution (38 %).

Des travaux pour réduire les factures

Le constat est le même pour les travaux d’isolation thermique, qui sont motivés avant tout par « la réduction de la facture énergétique », une préoccupation pour 81 % du panel. La grande majorité des ménages français ne se lancent donc dans de tels travaux - ils sont d'ailleurs de moins en moins nombreux à le faire - pour une question de confort ou de conviction, ils cherchent avant tout à payer un peu moins leur chauffage. D’après l’étude, 48 % d’entre eux « jugent trop importante la part de l’énergie dans leur budget en 2010 ».

Un fatalisme plus prégnant

S’il est clair que les individus interrogés sont obnubilés par les problèmes d’emploi et d’argent, ils semblent également ne pas croire en leur capacité à soutenir l’environnement. En effet, le rapport relève « une sorte de fatalisme » : 56 % des ménages français estiment que « les gestes individuels pour lutter contre l’effet de serre sont inefficaces ». Il est certain que si les ménages ont un quotidien plus difficile et qu’ils considèrent leurs actions comme inutiles, la situation environnementale ne risque pas de s’améliorer de sitôt.

Laura Makary - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 31/08/2012 à 21:49 par Remarque

    Tous ça c'est que du bizness, les travaux devraient couter 25 % moins chère si on ne trainé pas tout les improductif de tout poil.....

  • 0 Reco 26/08/2012 à 17:24 par Lolo

    Ceux qui organisent la pénurie de terrains pour maintenir la bulle immobilière s'en fichent pas mal de savoir que les jeunes sont obligés d'acheter des épaves thermiques à prix d'or.

  • 0 Reco 25/08/2012 à 11:04 par -Oo-

    Vu le prix des logements, les poches sont vides si en plus il faut payer un supplément pour l'isoler correctement.
    Une petite aide de l'état à hauteur de 30% ? Hop tous les prix prendraient immédiatement 25% minimum ...
    Si vous voulez des logements avec des isolations correctes "c'est bon pour la planete", il faut arrêter d'acheter (et de vendre) de taudis à prix d'or mais bon ... du moment qu'il y a des cons qui achètent.

  • 1 Reco 24/08/2012 à 17:30 par moriseglesias

    Et hop la troisième génération d'homme qui détruit l'humanité par l'égoïsme et pour 15cm2 de papier qui on plus de valeur que la vie (et qui ne permette mémé pas de se loger,plus de ce soigner, ni d'avoir de la nourriture de qualité, méme a 10h/jours de boulot à vie dans une grande boite).
    La crise qui tue, ou l'avarice qui détruit le monde.