Mieux Habiter
LaVieImmo.com
Mieux HabiterMieux Habitermardi 15 mars 2011 à 10h21

Nucléaire : La polémique sur le débat fait rage


La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire
La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire
La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (©dr)

En marge de la catastrophe nucléaire subie actuellement par le Japon, les voix s’élèvent en France pour un « débat public sur le nucléaire », en vue d’un référendum sur la question. Un avis qui est loin d’être partagé par l’ensemble du monde politique.

(LaVieImmo.com) - L’idée d’un débat public sur le nucléaire, souhaité par Cécile Duflot, Daniel Cohn-Bendit ou Nicolas Hulot, naît parallèlement à la crise nucléaire que connaît aujourd'hui Japon. Questionnée sur l’incident majeur de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon, Cécile Duflot, invitée des 4 Vérités sur France 2, déclarait hier : « Il faut sortir du nucléaire, bien sûr ». Et pour ce faire, la secrétaire nationale du groupe Europe Ecologie-les Verts prône un référendum sur la question du nucléaire, une idée partagée par Nicolas Hulot, Daniel Cohn Bendit ou encore Noël Mamère.

Résistances au PS

Mais le vote populaire n’est pas souhaité par l’ensemble de l’opposition : « C’est une réponse politicienne qui n’est pas du tout adaptée à la question », a indiqué Aurélie Filippetti, secrétaire nationale du PS à l’énergie, citée par Les Echos. « Quelle question poserait-on aux Français ? S’ils craignent le nucléaire ? Ils répondraient “oui” et c’est normal. S’il faut sortir du nucléaire maintenant ? S’ils répondaient par l’affirmative, que ferait-on, sachant qu’environ trois quarts de la production d’électricité en France est d’origine nucléaire ? Sur ce sujet, seul un grand débat national est adéquat », selon elle. Martine Aubry a fait preuve de moins de véhémence, et a souhaité quant à elle « un audit » sur les centrales françaises, dont la plus ancienne. La France, qui compte quelque 58 centrales nucléaires, obtient 80 % de sa production en électricité grâce à l’atome.

« Ne manipulons pas les peurs »

Anne Lauvergeon, présidente du groupe Areva, a tenu à rassurer l’opinion hier sur le drame du Japon, sur le plateau du JT de France 2 : « chaque jour de passé est un jour de gagné ». Et sur le débat : « Ne manipulons pas les peurs de manière primaire. On a l'impression que parfois il y a plus d'énervement dans le système français que dans l'extraordinaire sang-froid que développent les Japonais », a-t-elle expliqué. Nicolas Sarkozy exclut pour l'heure une sortie du nucléaire en France, même s’il a promis une « initiative française sur la gestion énergétique dans le monde », rapporte le quotidien économique.

Dominique de Villepin, invité de Canal +, a pour sa part suggéré un "Grenelle" sur l'énergie nucléaire.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 18/03/2011 à 14:14 par valentini

    Allô, ici, Pandore power

    Tous les poissons ne sont pas de muettes tombes
    ou bien rouges, il y a le poisson d'avril.
    La télé est comme un bouton manquant, sans fil,
    y luttent des gorges contre la bête immonde.

    (lire la suite sur instants-fugaces.net)

  • 0 Reco 15/03/2011 à 11:15 par ProMac

    Tiens, pour une fois une réponse censée du PS ...
    C'est en tout cas bien qu'il y ait débat et transparence, et que d'autres secteurs alternatifs soient portés (l'uranium n'est pas épuisable) - après il ne faut pas être démago et partir au quart de tour suite à cette catastrophe improbable.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...