Mieux Habiter
LaVieImmo.com
Mieux HabiterMieux Habitervendredi 27 juin 2014 à 15h40

Ouverture du marché du gaz : L'ARC s'en prend à GDF Suez


L'économie peut être conséquente... à condition de bien négocier
L'économie peut être conséquente... à condition de bien négocier
L'économie peut être conséquente... à condition de bien négocier (©dr)

Alors que la suppression des tarifs réglementés du gaz dans l’habitat collectif se profile, l’association de copropriétaires met en garde contre les pratiques anticoncurrentielles de l’opérateur historique.

(LaVieImmo.com) - Les grands consommateurs de gaz sont prévenus : la loi Hamon sur la consommation, votée au mois de mars dernier, impose aux grands consommateurs de gaz de renoncer aux tarifs réglementés. En même temps que les collectivités et les PME, les copropriétés dont la consommation annuelle dépasse 150 000 kWh - soit grosso modo celles de plus de dix lots - vont devoir signer un contrat dit « de marché », avec GDF Suez ou l’un des vingt et quelques fournisseurs actuellement en concurrence.

Attention à bien faire jouer la concurrence

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

La mesure, qui vise à accélérer l’ouverture du marché du gaz, doit également permettre aux clients concernés de réaliser d’importantes économies. « Jusqu’à -20 % », selon l’Association des responsables de copropriété (ARC), qui a mis au point un comparateur des différentes offres de marché existantes. A condition toutefois de « négocier réellement un nouveau contrat, et pour cela de réaliser une mise en concurrence loyale et complète ».

Or, selon l’association, GDF Suez serait en train de brouiller les cartes. « Utilisant ses fichiers actuels et son statut de fournisseur historique », le groupe, qui est le seul à proposer à la fois le tarif réglementé et des tarifs de marché, « est en train d’adresser des propositions de nouveaux tarifs à tous les syndics », écrit l’ARC dans un communiqué. La proposition en question serait inférieure de 5 % seulement au tarif réglementé, alors qu’« un véritable appel d’offres permet d’obtenir trois à quatre fois mieux ». Certains syndics, « bienheureux de ne pas avoir à faire le travail de mise en concurrence, l’acceptent sans discuter… »

Pour comparer gratuitement les différentes offres en concurrence, les adhérents peuvent utiliser le simulateur proposé par l’ARC à ses adhérents, ou se rendre sur le site du médiateur de l’énergie : Offres-gaz.energie-info.fr, totalement gratuit.

*Loi n° 2014-344 relative à la consommation, dite loi Hamon, votée le 17 mars 2014

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 02/07/2014 à 11:09 par Victorh

    Il est évident que GDF frêne au maximum l'arrivée de la concurrence alors que ses tarifs sont souvent très élevés. Le problème, c'est de pouvoir comparer. Personnellement, j'ai trouvé un site de comparaison et de courtage qui vous rémunère lors du changement de fournisseur : www.mongazmoinscher.com. Avec de telles initiatives, GDF risque de vite perdre des plumes.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...