Mieux Habiter
LaVieImmo.com
Mieux HabiterMieux Habitermercredi 26 janvier 2011 à 09h45

Photovoltaïque : L'impasse


(LaVieImmo.com) - C’est de nouveau l’impasse entre les professionnels du photovoltaïque et le gouvernement. Les deux parties ne s’entendent pas, campent toujours sur leurs positions et c'est un véritable dialogue de sourd qui s’est installé, lors des réunions de concertation. « Il ne s'est pas passé grand-chose », se désespère Hadrien Clément, le président de l'Association des producteurs d'électricité indépendants (Apesi), cité par Les Echos.

Le gouvernement souhaite conserver « une feuille de route de 500 MW annuels », précise le quotidien, or pour les entreprises productrices de panneaux solaires et d’électricité, ce plafond signifie la mort de la filière. Yann Maus, président de l'Association de l'industrie photovoltaïque française, déclarait déjà lors de la dernière réunion, qu’un plafond de 500 MW, conduirait à « diviser le marché par quatre ».

Jean-Louis Bianco, député PS, rejoint les professionnels de la filière, qui d’après lui, seraient menacés de perte d’emploi si cette limite des 500 MW était conservée. Ce dernier dénonce, dans une lettre adressée au gouvernement, « la prétendue concertation à côté de laquelle la méthode suivie pour les retraites ferait presque figure d'exemple », indiquent Les Echos. La dernière réunion devrait avoir lieu le 11 février, et à moins d’un coup de théâtre, un accord semble difficile à trouver.

N. D. - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 26/01/2011 à 10:11 par MisterHadley

    Mais un peu d'audace, que diable..!

    Le marché de l'énergie étant libre, que la "filière" ait des corones et vendent donc celle qu'elle produit...

    ... du producteur aux consommateurs..!

    Et ainsi proposer aux consommateurs le choix entre l'énergie "classique", et l'énergie solaire...

    Investir pour le faire et ainsi développer réellement une VRAIE "filière" solaire...

    ... créant ainsi, dans la foulée des investissements qu'il faudrait faire, des emplois...

    ... au lieu de tout miser sur les subsides de l'Etat qui, si le robinet à pognon public se restreint, comme s'est donc le cas, met la "filière" à genoux, puisqu'elle n'a aucun autre modèle économique à proposer...

    Le bon peuple ne payera pas cent sept ans le manque d'envergure et d'ambition des autres...

    ;)

    Message édité 26/01/2011 à 10:16


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...