Mieux Habiter
LaVieImmo.com
Mieux HabiterMieux Habiterjeudi 28 octobre 2010 à 13h11

Prix de l’électricité : Le solaire se dit "non responsable"


Le solaire, stigmatisé par le gouvernement ?
Le solaire, stigmatisé par le gouvernement ?
Le solaire, stigmatisé par le gouvernement ? (©dr)

La filière solaire se défend de participer à la hausse des tarifs d’électricité, après que le gouvernement a annoncé hier que la hausse des prix de l’électricité de 3 %, qui interviendra en 2011, est due en grande partie au développement des énergies renouvelables.

(LaVieImmo.com) - L’annonce faite hier par François Baroin sur Europe 1 suscite de vives réactions au sein de la filière solaire : « C’est une malhonnêteté absolue de mettre cette hausse de 3 % des tarifs à la charge de la filière solaire », estime Thierry Mueth, directeur général de Coruscant, que citent Les Echos. Mais Richard Loyen, délégué général de l’association des professionnels de l’énergie solaire (Enerplan), va plus loin : « Accuser le photovoltaïque est à la fois injuste et infondé. La filière fait figure de bouc émissaire », selon lui.

Et pourtant, cette hausse des tarifs fait suite à une augmentation de la contribution au service public de l’électricité (CSPE), taxe qui représente 5 % du montant total de la facture en énergie des particuliers, et qui est destinée à soutenir le développement des énergies renouvelables.

Une approche transparente

Enerplan concède toutefois « qu’il est vrai que le financement du développement de l’électricité solaire d’ici (…) 2020, est un véritable challenge qui appelle une démarche de démocratie énergétique. Nous devons avoir une approche transparente des enjeux financiers, de façon holistique pour prendre en compte l’ensemble des externalités, non liées au coût du développement de la production électrique d’origine renouvelable, qui alourdiront la facture électrique des Français ». L’association conclut dans un communiqué que « la part du photovoltaïque dans la CSPE coûtera en 2010 à un ménage moyen - qui consomme 3500 kWh/an – moins d’un euro par an, et guère beaucoup plus en 2011 : nous sommes très loin de la nécessité d’augmenter le prix de l’électricité de 3 à 4 % pour financer les kWh solaires ».

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 28/10/2010 à 15:34 par copleboss

    Hors de question de surpayer mon électricité pour subventionner tous les riches qui se font refourguer des attrapes gogos pour leur résidence principale.
    Arretons la subventionnité aigue dans ce pays, chacun doit payer pour ce qu'il coute point barre.

  • 0 Reco 28/10/2010 à 15:02 par lafautauxautres

    "C'est pas moi ! c'est eux !".....


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...