Mieux Habiter
LaVieImmo.com
Mieux HabiterMieux Habiterlundi 20 juin 2016 à 11h25

Saisies immobilières : ces Français qui restent murés dans le silence


76% des Français n'évoquent pas leurs difficultés auprès de leurs amis
76% des Français n'évoquent pas leurs difficultés auprès de leurs amis
76% des Français n'évoquent pas leurs difficultés auprès de leurs amis (©dr)

La perte d'un logement est une épreuve difficile que peu de propriétaires osent évoquer auprès de leurs amis ou collègues de travail. C'est ce que révèle un sondage OpinionWay pour le groupe StayHome, solution de portage immobilier qui propose justement des alternatives avant d'en arriver à la saisie de son bien.

(LaVieImmo.com) - Chaque année en France, 15.000 propriétaires endettés sont contraints de céder leur résidence principale. Une épreuve difficile, mais que la majorité des ménages touchés par ce fléau n'hésitent pas à partager avec leurs parents ou leurs enfants (60%), ne serait-ce que pour trouver du réconfort.

Toutefois, ce sujet n'est que faiblement abordé dans la vie sociale. Ainsi, moins d'un Français sur deux ose en parler à ses amis, et à peine 20% se tournent vers leurs collègues ou voisins pour leur faire part de leurs problèmes, révèle un sondage OpinionWay pour le groupe StayHome.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

En cause ? Le regard d’autrui, l’isolement et l’incompréhension, estiment un quart des sondés. Au-delà du violent choc psychologique que provoque une saisie immobilière, la crainte de devenir un fardeau pour ses proches préoccupe : 37% des personnes interrogées redoutent de demander une aide financière à leurs proches (enfants, parents, amis), tandis que 25% d’entre eux refusent l'idée de revivre chez leurs parents.

Les moins de 35 ans - en recherche d’indépendance - déclarent se sentir particulièrement concernées par cette conséquence (pour 44% d’entre eux). Une inquiétude surtout présente chez les femmes.

Quelles conséquences au quotidien ?

Cette problématique touche également les seniors. Selon l'étude, il n'est pas rare de voir des retraités ayant aidé financièrement leurs enfants pour l'achat d'une maison ou la création d'une société se retrouver en difficulté. Une détresse qu'ils ne partageront pas pour autant avec leurs progénitures, par peur de les culpabiliser.

La saisie de son logement engendre de nombreuses difficultés. Où vivre ? Comment financer les frais d’une nouvelle installation ? Quelles conséquences au quotidien ? OpinionWay a posé la question aux Français. Et la majorité (59%) ont répondu qu'ils redoutaient surtout de devoir trouver un nouveau logement, sans compter l'émotion suscitée par la perte affective de son ancienne maison.

La perte d'un logement a également des conséquences sur la vie professionnelle. C'est ce que craignent 24% des sondés, notamment les 18-24 ans, récemment arrivés sur le marché du travail. Environ un ménage sur cinq pense que ces difficultés vont peser dans le couple au point d'entraîner une séparation voire un divorce. La vie des enfants va également être chamboulée, estiment 15% d'entre eux.

Mais tous ces problèmes peuvent être évités. StayHome, solution de portage immobilier, propose d'aider les propriétaires endettés à se remettre à flot financièrement, en vendant temporairement leur bien immobilier à un ou plusieurs particuliers investisseurs (appelés "porteurs") tout en continuant à l'occuper en tant que locataire. Une fois les difficultés passées, les propriétaires rachètent le rachète au prix payé par les porteurs dans les cinq années qui suivent...

Julien Mouret - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...