Mieux Habiter
LaVieImmo.com
Mieux HabiterMieux Habiterjeudi 2 décembre 2010 à 10h09

Une réunion sur l'avenir du photovoltaïque français


La baisse des tarifs fait moins peur à la filière que l'absence de visibilté du secteur
La baisse des tarifs fait moins peur à la filière que l'absence de visibilté du secteur
La baisse des tarifs fait moins peur à la filière que l'absence de visibilté du secteur (©dr)

Une réunion se tient aujourd’hui à Matignon, afin de redéfinir les tarifs de rachat de l’électricité solaire. Les professionnels s’inquiètent d’une baisse des tarifs de rachat par Edf, « qui ne serait plus un tabou au gouvernement », précise La Tribune.

(LaVieImmo.com) - C’est l’avenir de toute une filière qui est débattue ce jeudi, lors d’une réunion interministérielle sur les tarifs de rachat d’électricité photovoltaïque. La filière craint une nouvelle baisse tarifaire, phénomène qui a eu lieu plusieurs fois depuis le début 2010. « En effet, les installations photovoltaïques au sol et celles de grandes envergures installées par exemple sur les toitures en milieu agricole, ont essuyé une diminution de 30 % des tarifs de rachat dès janvier puis une nouvelle de 12 % à compter du mois de septembre », indique le quotidien.

Négociations souhaitées

Si un processus de négociations est souhaité par l’ensemble des professionnels, le gouvernement ne s’est pas encore prononcé sur le sujet. Jean-Louis Borloo, avant son départ du ministère de l’Ecologie, avait promis une « grande concertation à l’automne ». Dorénavant, c’est avec Nathalie Kosciusko-Morizet qu’il faudra composer, et celle-ci devrait faire connaître ses intentions aujourd’hui.

Si la filière ne se déclare pas opposée au principe d’une baisse tarifaire, elle demande un peu plus de clarté : notamment, « ne pas subir de constants à-coups réglementaires, des changements non préparés, sans concertation », indique au quotidien le Comité de liaison des énergies renouvelables (CLER). En filigrane, la diminution soudaine du crédit d’impôt photovoltaïque, dès le 29 septembre dernier, qui a fait perdre aux investisseurs 25 % d’avantage fiscal.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 02/12/2010 à 10:45 par Dulliez

    Il faut arrêter de voir ça comme un investissement. Le gouvernement est en train de ns dire que si on fait ça c'est juste pour l'environnement.

  • 0 Reco 02/12/2010 à 10:33 par Ancien32535

    L'eldorado prévu par cette filière n'est pas au rendez vous. Bcp y laissent des plumes, idem pour les éoliens.
    Affaire à suivre...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...