Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 16Paru le mardi 1 avril 2008 à 00h00

Notre sélection de transactions récentes


Aperçu des ventes réalisées dans l'ancien et le neuf ces dernières semaines en Ile-de-France et en province (prix hors frais d'agence et de notaire).

249 000 Euro(s)

Quatre-pièces neuf à Brest (29)

Au prix du marché. Ce 93 m2 neuf, dans la résidence les Jardins de Saint-Joseph, s'est vendu un peu moins de 2 700 euros le mètre carré. Proches des transports et des commerces, les bâtiments entourent un jardin qui abrite quelques maisons. « C'est le prix du marché pour du neuf ici, assure Chantal Ménard, de Kaufman & Broad. De plus, la résidence est proche du centre-ville, certains biens ont même une vue sur la rade de Brest. » La livraison est prévue pour le quatrième trimestre 2009.

1 285 000 Euro(s)

Maison bourgeoise à Biarritz (64)

Revue à la baisse. Près du jardin public et de la gare du Midi, cette maison bourgeoise basque de 1925, d'une surface de 300 m2, dispose de sept chambres, de trois salles de bains et d'une cuisine équipée. Refaite entièrement, elle a été cédée à des Parisiens à la recherche d'une résidence secondaire. « Les anciens propriétaires l'avaient mise en vente cet été à plus de 1 500 000 euros, ce qui était un peu surestimé, même si la situation est idéale », admet Jean-Michel Ollive, de Immobilier sans Frontière. Ils ont pour leur part déménagé dans un appartement biarrot de 160 m2, avec terrasse et vue sur mer, pour plus de 1 million d'euros.

335 000 Euro(s)

T3 avec terrasse à Marseille 9e

Beau standing. Ce bel appartement de 86 m2 se situe dans une résidence luxueuse avec piscine, au coeur du quartier Cabot-Berger. Le séjour donne sur une grande terrasse. Avec une cave et un parking, ce bien a été acquis pour un peu moins de 4 000 euros du mètre carré. « C'est le tarif normal pour des produits de cette qualité, estime Monique Arnaud, de Monique Arnaud Transactions. De plus, il est dans un état proche du neuf, bien que l'immeuble date de 1975. »

220 000 Euro(s)

Un 43 m2 bien situé à Boulogne (92)

Bon prix. Ce deux-pièces avec une cave, proche du métro Billancourt, est au sixième et dernier étage d'un immeuble datant des années 1950. Il a été adjugé 5 000 euros du mètre carré aux enchères. « Le prix de vente final n'est pas trop élevé pour ce genre de bien, affirme un professionnel de l'étude chargée de la vente. L'appartement est à rénover, mais il est bien exposé et surtout très bien situé. »

640 000 Euro(s)

Appartement neuf à Toulouse (31)

Cher mais bien placé. Ce quatre-pièces de 107 m2, dans le coeur historique de Toulouse, a trouvé preneur pour un peu moins de 6 000 euros le mètre carré. « On se situe dans le haut de la tranche de prix pour le neuf dans la Ville rose, justifié par le très bon standing du bien », explique Hadrien Ponthieux, de Cogedim Paul Mateu. Parquet en chêne, climatisation, sécurité renforcée, tout y est. « Il est même possible de modifier en partie son appartement en discutant avec notre architecte et notre décoratrice d'intérieur. » La résidence sera achevée pour le quatrième trimestre 2009.

110 000 Euro(s)

Deux-pièces rénové à Perpignan (66)

Un peu cher. Cet appartement de 46 m2, situé au deuxième et dernier étage d'une petite copropriété en plein centre-ville, s'est vendu pour presque 2 400 euros du mètre carré. « C'est un prix un peu élevé, même pour un deux-pièces aussi bien situé, remarque Jean-Luc Vicens, de ST AS Immo. Le bien comprenait un grenier aménageable permettant de créer une petite mezzanine. Et l'acheteur a eu un coup de coeur pour le produit, qui a été rénové avec soin - c'est presque de l'état neuf. Du coup, il n'a pas négocié. »

240 000 Euro(s)

Un appartement à refaire à Paris 9e

Bonne affaire. Ce 44 m2, au troisième étage d'un bâtiment sur cour, a été acheté aux enchères pour 5 454 euros du mètre carré. Il est situé dans un quartier recherché, proche de Notre-Dame-de-Lorette, et bénéficie de bonnes prestations. « L'immeuble a été ravalé récemment. L'appartement est de bon standing, avec une double exposition et des cheminées dans le séjour et les chambres, détaille un professionnel de l'étude chargée de la vente. Mais comme le bien est à rénover, cela a fait baisser le prix. »

107 000 Euro(s)

Studio à St-Mandrier-sur-Mer (83)

Près de la plage. Ce 23 m2 au coeur du quartier Pin-Rolland a été vendu plus de 4 600 euros du mètre carré. Situé au quatrième et dernier étage d'une petite résidence avec ascenseur, il bénéficie d'une vue dégagée sur la mer et d'un coin loggia de 8 m2. La plage est accessible à pied, en quelques minutes. « L'emplacement est excellent, ce qui explique le prix un peu élevé. Il a été acheté pour un investissement locatif, précise Mario Martino, de l'agence Hélion. C'est un bien qui se louera sans difficulté pour 400 euros par mois, voire plus, soit une rentabilité d'au moins 4,5 %. »

210 000 Euro(s)

Trois-pièces neuf à Cesson (77)

Pour jeune ménage. Cesson, à moins de 50 km de Paris, est desservie par le RER D. La ville jouit d'un environnement très vert : quarante hectares d'espaces boisés et une réserve naturelle régionale, l'étang du Follet. La résidence des Balcons de Balory se situe au coeur de la ville. Ce 61 m2 a été acheté, avec une place de parking, 3 440 euros du mètre carré, au prix du marché. « Les acquéreurs, un jeune couple qui travaille à Paris, recherchaient un cadre de vie paisible », précise Hugues Vernier, de Monné-Decroix.

1 350 000 Euro(s)

120 m2 près de Saint-Germain-des-Prés à Paris

Haut de la fourchette. Cet appartement, au quatrième étage avec ascenseur, dans un bel immeuble haussmannien de la rue de Rennes, dispose d'un double-séjour de 55 m2, de deux chambres, d'une grande cave et d'une pièce annexe au dernier étage. Il faudra compter environ 70 000 euros de travaux pour refaire l'électricité, la plomberie, une salle d'eau, la peinture et le parquet. « Les grandes surfaces sont plutôt rares dans le quartier, ce qui laisse peu de place à la négociation, précise Thomas Duprey, de l'agence Orpi Luxembourg. En l'occurrence, l'acquéreur était très motivé, et le prix de ce 120 m2 se situe plutôt dans le haut de la fourchette du secteur. »

250 000 Euro(s)

Appartement pour étudiants à Lyon 3e

Au prix du marché. Ce 83 m2, entièrement refait à neuf, a trouvé preneur à 3 000 euros le mètre carré. Il dispose d'un balcon-terrasse suffisamment grand pour y dîner. « Il a été acheté par un investisseur qui compte en faire une colocation, explique Nathaniel Billon, de Billon Gipsa. C'est une solution qu'adoptent de plus en plus de bailleurs, compte tenu du prix élevé des petites surfaces, pour améliorer leurs rendements. » Loué à quatre étudiants, il devrait rapporter 1 300 euros par mois à son acquéreur, soit une rentabilité de 6,2 %.

256 000 Euro(s)

Petite surface neuve à La Ciotat (13)

Vue sur le port. Ce deux-pièces de 40 m2 s'est vendu pour 6 400 euros du mètre carré. « C'est un prix tout à fait normal pour un bien avec une telle situation, observe Marine Leure, de Kaufman & Broad. On est à la fois dans la ville et sur les quais. » La résidence Côté Port donne sur un espace vert privé, qui s'ouvre lui-même sur la rade du vieux port. La construction sera achevée pour le premier trimestre 2009.

117 000 Euro(s)

Studio à refaire entièrement à Paris 18e

Un peu cher. Situé dans le quartier des Grandes-Carrières, ce 16,8 m2 au sixième et dernier étage d'un immeuble de 1899 a été récemment cédé aux enchères pour près de 7 000 euros le mètre carré. « Le prix est un peu élevé, même si des appartements de ce type sont très demandés dans le quartier, explique un professionnel de l'étude chargée de la vente. Le studio est bien placé, mais il faut néanmoins prévoir des travaux de rénovation. »

295 000 Euro(s)

Duplex au pied des pistes de la Grande-Terche (74)

Investissement locatif. Au dernier étage d'un immeuble de trois étages, ce duplex de 80 m2, acheté pour 3 680 euros du mètre carré, bénéficie d'une vue sur les pistes de la Grande-Terche. Saint-Jean-d'Aulps est à 2,5 km et Morzine à 7 km. « On accède aux Portes du Soleil en dix minutes, remarque Virginie Krafft, de Lacoutête Immobilier. C'est un bon investissement qui pourra être vite rentabilisé : ce genre de bien pour six à huit personnes se loue entre 700 et 900 euros au moins douze semaines par an. »

370 000 Euro(s)

Cinq-pièces loué à Paris 11e

L'affaire du mois. Ce 96 m2, au premier étage d'un immeuble d'angle au coeur du quartier Saint-Ambroise, a trouvé acquéreur aux enchères à 3 850 euros le mètre carré. Bien situé, proche des commerces, il a été vendu loué, avec une cave. « C'est une très bonne affaire, même s'il faudra mener de légers travaux, précise une professionnelle de l'étude chargée de la vente. L'acquéreur a bénéficié de la décote pour les appartements occupés. » La location rapporte 12 530 euros par an, charges comprises, soit une rentabilité annuelle de 3,4 %.

110 000 Euro(s)

33 m2 en bon état à Arpajon (91)

Sans rabais. Ce petit deux-pièces en bon état a été acheté pour plus de 3 300 euros du mètre carré. « Les acquéreurs - un jeune couple - cherchaient une résidence près du lieu de travail du mari. Ils auraient pu négocier un rabais de l'ordre de 10 000 euros car le bien a quelques petits défauts, commente Dominique Beurdeley, de l'agence Beurdeley. Le vendeur aurait, je pense, accepté. Mais le couple avait vraiment besoin de s'installer rapidement. »

510 000 Euro(s)

Grand appartement presque neuf à Lyon 8e

Bonne trouvaille. En plein coeur du quartier de Monplaisir, cet appartement de 130 m2 s'est négocié 3 920 euros du mètre carré, avec une cave et un double garage. « Cela paraît cher, mais le bien est presque neuf, explique Magali Escoula, de l'agence Brussiaud et De Villard. La résidence a été livrée il y a trois ans, mais l'acheteur de l'époque a dû déménager pour raisons professionnelles. Les nouveaux acquéreurs ont donc bénéficié d'une petite décote sur un appartement quasiment neuf dans un quartier recherché de Lyon. »

130 000 Euro(s)

67 m2 en bon état à Marseille 11e

Premier achat. Ce 67 m2 du quartier de la Valbarelle, proche des transports et des commerces, s'est vendu avec une cave mais sans parking. Situé au sixième étage d'une résidence recherchée car sécurisée par un portail fermé et un gardien, le trois-pièces a été acquis par un couple de primo-accédants. Les anciens propriétaires ont dû consentir une baisse par rapport à leurs prétentions de l'ordre de 30 000 euros. « Les vendeurs ont mis un an à admettre que le prix était surévalué », raconte Stéphane Vecco. Après révision du tarif, l'appartement n'a mis qu'un mois à trouver preneur.

180 000 Euro(s)

Petite surface au 5e étage à Montrouge (92)

Cher. Ce deux-pièces de 32 m2, au cinquième étage d'un immeuble des années 1930, a séduit un jeune couple qui résidait déjà à Montrouge. Situé au centre-ville, il a ainsi été cédé en trois jours sans négociation. « Le fait que l'appartement ne nécessitait aucuns travaux et qu'il se trouvait à proximité de tous les commerces a convaincu les acquéreurs, qui se sont décidés rapidement, raconte Daniel Blumen-thal, responsable de l'agence ERA. Mais ce bien est un peu cher, compte tenu de l'absence d'ascenseur. »

Jean-Marie Benoist et Muriel Breiman

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...