Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 14Paru le vendredi 1 février 2008 à 00h00

Paris fait toujours figure d'exception


La capitale reste un marché atypique où les prix sont toujours sous tension. Les appartements parisiens n'ont jamais coûté aussi cher.

Pronostiquée par les uns, espérée par les autres, la baisse des prix ne semble pas à l'ordre du jour en Ile-de-France. « Le marché est encore trop déséquilibré : non seulement l'offre est insuffisante en nombre, mais elle est aussi parfois inadaptée en surface et en prix par rapport aux attentes des ménages », observe Me Jérôme Dray, notaire dans le 15e. De fait, les prix ont continué de croître en Ile-de-France au troisième trimestre 2007, mais avec une amplitude moins forte.

Regain de vitalité pour les appartements en Ile-de-France

Les dernières statistiques des notaires font état d'une reprise significative des ventes d'appartements, tant dans l'ancien, avec 31 495 logements (+ 3,5 %), que dans le neuf, avec 5 187 logements (+ 2,5 %), au cours des neuf premiers mois de l'année. Mais alors que Paris et la petite couronne ont affiché des performances positives dans l'ancien (respectivement 3,1 et 3,7 %) et plus encore dans le neuf (16,6 et 6 %), la grande couronne a vu son activité augmenter dans l'ancien (3,5 %), mais reculer dans le neuf (- 2,5%).

Au cours de cette période, les ventes de maisons ont progressé en petite couronne, aussi bien dans l'ancien (2,6 %, à 3 817 unités) que dans le neuf (1,9 %, à 191 unités), et fléchi en grande couronne, avec une baisse de 1,2 % pour le volume des maisons anciennes (10 837) et de 8,8 % pour celui des maisons neuves (762). Dans la plupart des départements de la grande couronne, les maisons mises en vente trouvent moins facilement un acquéreur. « Les effets de seuil, déjà constatés au trimestre précédent, poussent certains accédants à sortir du périmètre géographique de l'Ile-de-France pour s'intéresser aux marchés immobiliers de la "troisième couronne" », explique Me Frédéric Dumont, notaire à Montreuil.

Les prix continuent tranquillement leur progression

Dans ce contexte, les prix franciliens se sont inscrits à la hausse au cours des neuf premiers mois de 2007 : + 8,7 % à Paris (contre + 10,1 % un an auparavant), + 6,2 % en petite couronne (contre + 11,2 %) et + 4,7 % en grande couronne (contre + 13,2 %). Au total, la progression des prix est ainsi passée en variation annuelle de 11,1 à 7,1 %.

Dans la capitale, les prix des appartements anciens ressortent désormais à 6 181 euros le mètre carré, contre 5 685 euros un an plus tôt. Paris se distingue également des autres départements de l'Ile-de-France, dans la mesure où l'évolution annuelle demeure supérieure à 10 % dans quatre arrondissements. Les 5e et 7e, où se retrouve une clientèle huppée à dominante internationale, le 16e, où les appartements familiaux font l'objet d'un rattrapage accéléré des prix, et enfin le 19e, paradis des petits budgets. Il faut dire que c'est le seul quartier de la capitale où les prix se situent en deçà de la barre des 5 000 euros le mètre carré. Reste à savoir si cela va durer...

Ariane Artinian

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...