People
LaVieImmo.com
PeoplePeoplelundi 19 mars 2012 à 12h32

Belle plus-value immobilière pour Ehud Barak !


Ehud Barak, en 2007
Ehud Barak, en 2007
Ehud Barak, en 2007 (©dr)

Le ministre de la Défense israélien vient de vendre son appartement situé en plein cœur de Tel Aviv pour 7 millions de dollars, selon le journal économique Globes. Il réalise un bénéfice de 3 millions de dollars, tout en annonçant qu'il s'installe dans un logement « plus petit ».

(LaVieImmo.com) - Affaire conclue pour Ehud Barak. Le ministre de la Défense vient de se séparer d'un logement un peu encombrant. Une somptueuse demeure qu'il avait acquise en 2003, à l’époque pour 4 millions de dollars, selon le quotidien économique. Le luxueux appartement de 450 mètres carrés, perché au 31ème étage de l’une des tours Akirov, est situé dans l'un des programmes immobiliers les plus prestigieux de la capitale israélienne. L’immeuble était mis en vente depuis 2008, et le ministre en demandait alors plus de 10 millions de dollars.

Quatre années plus tard, le bien a fini par se vendre, mais au prix revu à la baisse de 7 millions, rapporte le Globes. Ce qui laisse tout de même une plus-value confortable à M. Barak, qui gagne près de 14 millions de shekels dans cette transaction. Soit plus de 3 millions de dollars.

Selon les informations du quotidien économique, le nouveau propriétaire ne serait autre que Teddy Sagi, patron du groupe de logiciels de jeux de hasard Playtech Cyprus. Une acquisition qui vient compléter la gamme de propriétés du dirigeant, qui possède déjà par ailleurs la totalité du 31ème étage de la tour.

Une vente à l'arrière-goût amer

Au cours de la révolte populaire de l’été dernier, de nombreux manifestants s’étaient rassemblés devant la propriété de l’ancien Premier ministre, alors que le pays traverse une crise du logement, ainsi qu’une spéculation immobilière importante. Les manifestants déploraient en outre une flambée des prix de l’immobilier, qui s'élève à plus de 60 % en quatre ans.

Le ministre de la Défense a donc cru bon s'expliquer. Ce qu'il a fait sur sa page Facebook : la vente « devait » selon lui avoir lieu, dans la mesure où cette propriété créait « un sentiment d’éloignement et d’isolement » avec le peuple, rapporte le journal.

Un logement «  plus petit et moins coûteux »

« Nous avons décidé de nous installer dans un autre appartement, plus petit et moins coûteux », a-t-il justifié. L'ex chef du parti travailliste et sa femme Nili Priel se sont portés acquéreurs d’un appartement de taille effectivement plus modeste – 200 mètres carrés – pour plus de 2 millions de dollars. Le bien, lui aussi situé à tel Aviv, se trouve rue Jabotinsky, dans les Assuta Tower. Un autre programme immobilier d'envergure de la capitale, mais cette fois-ci dans un quartier un peu moins en vue...

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...