People
LaVieImmo.com
PeoplePeoplemardi 16 avril 2013 à 15h25

Les soucis immobiliers de Didier Drogba


Didier Drogba dans un litige de construction
Didier Drogba dans un litige de construction
Didier Drogba dans un litige de construction (©Wikimedia Commons)

Un entrepreneur corse demande 1 million d’euros à l'attaquant du Galatasaray pour la construction de sa luxueuse villa en Côte d’Ivoire.

(LaVieImmo.com) - En 2009, la société Acqua Nova avec à sa tête Léonard Simoni décrochent un marché qui s’annonce alors « juteux » : la reprise des travaux de la villa du footballeur professionnel, à Abidjan. « Une maison principale de 4 000m² assortie d’une dépendance de 300 m² et d’une piscine de 350 m² », explique Le Parisien.

L’entrepreneur, au départ chargé du « bassin aquatique » et de la « salle de cinéma », finit par reprendre à son compte des travaux plus importants sur la bâtisse, à l’origine confiés à une société locale. Le chantier avance et, satisfaits du travail d’Acqua Nova, les époux Drogba versent à la société 800 000 euros fin 2011.

660 000€ de dommages-intérêts

Mais, alors que l’entrepreneur demande le règlement d’une tranche de travaux, « la société corse est virée du chantier d’Abidjan », relate le quotidien. Léonard Simoni décide de porter l'affaire devant le tribunal de commerce d'Ajaccio, réclamant à l‘ex attaquant de Chelsea pas moins de 1 million d’euros. Une somme qui correspond aux 294 000 euros demandés pour les travaux « effectués et non réglés », mais surtout à « plus de 660 000 euros de dommages et intérêts » selon le quotidien. Son avocate, Me Sophie Jonquet, se dit étonnée du comportement du joueur étant donné ses revenus et déplore « la mauvaise foi des consorts Drogba ».

L'équivalent de deux mois de salaire

Me Franck Dymarski, l’avocat du joueur, dénonce de son côté « l’amateurisme de la société », ainsi que « l’absence de documents contractuels » entourant cette affaire. Il réclame en retour à la partie adverse 452 000 euros de « trop-perçu sur les avances sur travaux ».

Le tribunal de commerce d’Ajaccio, dont la compétence est rejetée par le conseil de Didier Drogba, doit se prononcer le 17 juin. Mais Le Parisien fait savoir que si l’entrepreneur obtient gain de cause, l'attaquant du Galatasaray pourrait être obligé de payer l’équivalent de deux mois de son salaire...

Consultez les annonces de programmes immobiliers neufs en France : cliquez ici.

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...