People
LaVieImmo.com
PeoplePeoplejeudi 21 avril 2011 à 13h17

Liliane Bettencourt n'aurait pas bénéficié du bouclier fiscal en 2010


Une nouvelle information sur l'héritière
Une nouvelle information sur l'héritière
Une nouvelle information sur l'héritière (©dr)

Les déclarations d’impôts de l’héritière du groupe l’Oréal déchainent toujours les passions. Le Canard Enchainé a révélé mercredi 20 avril que la milliardaire ne serait taxée qu’à hauteur de 4 % de ses revenus. Le Parisien révèle aujourd’hui qu’elle n’aurait pas eu de ristournes d’impôts en 2010.

(LaVieImmo.com) - La précision apportée par le quotidien porte sur les revenus 2009 de Liliane Bettencourt. Elle n’aurait, en 2010, en raison d’un processus de régularisation de son patrimoine, pas bénéficié du remboursement lié au bouclier fiscal. Un chèque qui aurait pourtant pu être conséquent puisqu’elle a touché en 2011 la coquette somme de 32 millions d’euros au titre du bouclier fiscal. Le montant payé en 2010 ne serait donc pas de 40 millions, comme annoncé par la presse, mais de 72 millions d’euros.

Un feuilleton fiscal

L’annonce vient alléger l’ardoise chargée par les scandales politico-fiscaux de la milliardaire. Après avoir été au centre de « l’affaire » judiciaire de l’année, les récents aménagements fiscaux de Nicolas Sarkozy la remettent sur le devant de l’affiche. En tant que seconde fortune française, Liliane Bettencourt devrait se trouver parmi les contribuables les plus imposés. Mais en réalité, le taux d’imposition probable sur ses revenus effectifs de 2010, avant la suppression définitive du bouclier fiscal, ne serait que de 4 % (10 millions d’euros), c'est-à-dire le même qu’un salarié gagnant 1 300 euros par mois.

Damien Fournier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 23/04/2011 à 09:42 par darkael

    c'est quand même interessant d'être riche dans un gouvernement de droite...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...