People
LaVieImmo.com
Peoplemercredi 27 juin 2012 à 13h01

Pas de preneur pour la maison de Walt Disney ?


La maison d'enfance de Walt DisneyLa maison d'enfance de Walt Disney (©RomanRealty.com)

La maison d’enfance du créateur de Mickey est en vente depuis déjà plusieurs années, et peine à trouver preneur, malgré les efforts de son agence et les importantes baisses de prix.

(LaVieImmo.com) - A Chicago, dans le quartier d’Hermosa, se dresse une grande zone résidentielle. Parmi les centaines, voire les milliers de pavillons, chacun équipé de son jardin, une petite maison, qui ne dépareille pas, se tient là, au croisement de Palmer Street et de Tripp Avenue. A priori, rien ne la distingue de ses voisines, ni sa couleur beige commune, ni les plantes près de son entrée. Et pourtant, ces murs comme les autres ont vu les premiers pas d’un homme tout à fait inhabituel, connu dans le monde entier : Walter Elias Disney. Né à Chicago, celui qui a donné vie à des personnages emblématiques tels que Mickey Mouse, Blanche-Neige, ou encore Pinocchio a vécu une partie de son enfance dans cette demeure, avec ses parents et ses cinq frères et sœurs. La famille a ensuite déménagé lorsque le petit Walt était âgé de 5 ans. Ce logement chargé d’histoire et de souvenirs est désormais à vendre, pour le prix modique de 179 000 dollars, soit 143 000 euros environ.

Aucun acheteur sérieux depuis des années

On pourrait penser que le simple fait qu’elle ait appartenu à la famille Disney permettrait à cette maison d’être rapidement vendue. Malgré tout, cette dernière a toutes les difficultés du monde à intéresser les acheteurs. Après être restée plus de trois ans au prix de 280 000 dollars (soit 224 000 euros), l’habitation a vu son prix se réduire, pour arriver à ce fameux 179 000 dollars. L’agent immobilier chargé de la vente, Radoje Popovic, a expliqué à AOL Real Estate que les demandes ne manquent pourtant pas : « La maison suscite beaucoup d’intérêt, cela ne fait aucun doute. Mais conclure réellement la vente, c’est une autre histoire. Le nom Disney donne envie à de nombreux artistes, mais c’est bien connu, ces derniers n’ont pas d’argent ». La vente a failli aboutir plusieurs fois, mais à chaque fois, des problèmes financiers au dernier moment ont empêché la signature.

Une maison pourtant agréable à vivre

Outre son côté historique, ce logement, qui s’étend sur deux étages, semble relativement agréable à vivre. Sans doute un petit peu étroit pour une grande famille avec cinq bambins, comme ce fut le cas de son illustre propriétaire durant le siècle dernier, mais pour un couple et un ou deux enfants, les trois chambres du 2156, North Tripp Avenue semblent parfaitement adaptées. Une cuisine en bois classique, mais visiblement fonctionnelle, deux grandes pièces à vivre et une salle de bain complètent le tout. L’intérieur semble relativement lumineux grâce à de grandes fenêtres et un parquet clair, et la petite cour pourrait achever de convaincre un acheteur potentiel. On est certes loin du manoir californien où l’ami Walt a ensuite vécu, mais vu l’état globalement bon de cette petite maison et son prix diminué, difficile de croire qu’elle peine à ce point à trouver preneur.

Quel futur pour les murs de feu Disney ?

Au total, voilà déjà quatre ans que l’agence immobilière en charge rencontre des difficultés à la faire partir. Si aucune famille ne souhaite y poser ses pénates, peut-être serait-il possible de trouver un autre usage à ces quatre murs ? C’est en tout cas ce que suggère M. Popovic, qui considère que la meilleure chose à faire serait de les transformer en un musée ou un centre d’art rendant hommage à l’œuvre de celui qui y a jadis vécu. Une idée à retenir, pour éviter que ladite maison ne reste pas encore quatre années supplémentaires dans les archives de l’agence.

Retrouvez les prix immobiliers au m², ville par ville.

Laura Makary - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)