Magazine immobilier
LaVieImmo.com
Les archives du magazine La Vie Immobilière
La Vie immobilière N° 4Paru le jeudi 1 février 2007 à 00h00

Petites maisons à retaper dans la campagne bretonne


Malgré la désaffection des Anglais pour la Bretagne intérieure, le marché reste à la hausse. Les vacanciers et les retraités prennent la relève.

Longtemps délaissé au profit du littoral, le marché de la Bretagne intérieure connaît depuis quatre ou cinq ans une hausse étonnante : + 21 % en un an entre le 1er juin 2005 et le 31 mai 2006. La campagne bretonne est appréciée, notamment des retraités à la recherche de tranquillité dans leur région d'origine. « En général, ils possédaient déjà un bien qu'ils ont revendu et disposent donc de moyens », souligne Me Bruno Bernard, notaire à Carhaix. Les prix restent donc élevés et les jeunes primo-accédants ont quelques difficultés à acheter. Même s'ils restent nombreux, les Anglais investissent moins dans la région. Ils ne représentaient plus que 15 % des ventes, contre 33 % en 2004. Certains d'entre eux commencent même à revendre...

Le prix moyen s'établit à 92 000 euros (plus 10 700 euros de taxes et frais de négociation) pour des maisons hors lotissement, à rafraîchir mais immédiatement habitables. Mais on trouve, au-dessous de ce prix, des biens à restaurer, comme cette maison traditionnelle en pierre proposée par l'étude de Me Bernard sur la commune de Berrien (25 km au sud de Morlaix). Avec deux pièces habitables, des dépendances attenantes à rénover et un puits dans la cour, elle ne dépasse pas 70 000 euros hors frais.

Conséquence de la montée des prix des maisons, un marché des terrains à bâtir est en train de naître. Il est justifié par l'écart de plus en plus réduit entre le prix d'achat d'une maison et celui de sa construction. Il faut compter environ 43 000 euros pour une parcelle de 1 000 m2 dans la pointe sud de l'intérieur du Finistère et 27 000 euros pour un terrain de 1 350 m2 dans la région de Châteaulin. « C'est un marché nouveau qui n'existait pas il y a quatre à cinq ans », précise Me Bernard.

Les meilleures affaires se font dans la campagne. Il s'agit le plus souvent de maisons à retaper. Le prix d'achat est abordable mais de gros travaux sont à prévoir. A une quarantaine de kilomètres au nord de Lorient, un ensemble de deux longères (340 m2) en pierre de taille à rénover, sur 3 400 m2 de terrain, est proposé à 97 719 euros par Parki Immobilier.

Bonnes affaires dans le secteur de Loudéac

Dans le sud des Côtes-d'Armor, le schéma est différent. Certes, les Britanniques ont des budgets moins élevés qu'il y a deux à trois ans, mais les acheteurs de résidences secondaires (venus en particulier du Nord et de la région parisienne) ont découvert la région. Et les acquéreurs locaux y sont plus jeunes. Il est vrai que le secteur de Loudéac fait preuve d'un certain dynamisme. Pour autant, depuis un an environ, les prix restent stables dans un rayon de trente kilomètres. « Pour les affaires à moins de 100 000 euros, notre marché se répartit entre deux types d'acquisitions, précise Maëva Aubert, de l'agence AIPG de Loudéac. Pour moins de 50 000 euros, on trouve des granges à restaurer. Elles sont la plupart du temps accolées à des maisons. Pour avoir un bien habitable avec deux chambres et un petit jardin dans un hameau, il faut prévoir entre 80 000 et 100 000 euros. » Dans ce créneau, l'agence commercialise à 80 000 euros une maison de deux pièces, en sortie de ville, avec 5 600 m2 de terrain. Une autre maison avec trois chambres, une cuisine aménagée et 1 000 m2 de jardin ne dépasse pas 84 000 euros.

En cherchant bien, on peut encore trouver de belles maisons (avec beaucoup de travaux). Mais plus on se rapproche du littoral et des axes routiers importants, plus les prix grimpent

Elizabeth Pantou-Vincent

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...