Placement
LaVieImmo.com
PlacementPlacementmercredi 15 juin 2011 à 09h55

Assurance-vie collective : La commission des courtiers en débat


Le mode de rémunération des courtiers n'est pas sans incidence pour les souscripteurs
Le mode de rémunération des courtiers n'est pas sans incidence pour les souscripteurs
Le mode de rémunération des courtiers n'est pas sans incidence pour les souscripteurs (©dr)

Des députés ont déposé une proposition de loi visant à modifier les commissions des courtiers dans les contrats d’assurance-vie collectifs, indique La Tribune. Les courtiers pourraient se voir rémunérer sur ces contrats même s’ils ne se sont pas occupés de la souscription, ce qui est plutôt bien accueilli malgré certaines réticences côté courtiers.

(LaVieImmo.com) - A l’origine de cette éventuelle réforme, une disposition datant de 1935, qui érige un principe : « seul le courtier « apporteur de la police d’assurance » a droit aux commissions », rappelle le quotidien économique. Ce qui, selon les députés, est revient à entraver la liberté des souscripteurs « de se désengager d’un contrat », car « de nature à décourager le nouveau venu ». Le texte permettrait donc aux courtiers chargés de l'encours des contrats mais qui n'ont pas été à l'origine de leur souscription de prétendre à une rémunération. Quid du courtier initial, alors ? Dans leur proposition, les députés précisent que « l’ancien courtier continuerait malgré tout de toucher pendant 12 mois une compensation fixée à l’avance ».

« Liberté retrouvée »

Pour Gérard Bekerman, président de l’Association française d’épargne et de retraite (Afer), ce texte est une avancée : « C’est une liberté retrouvée pour les épargnants », fait-il part à La Tribune. Selon lui, le régime actuel des courtiers « est totalement anachronique par rapport au principe de libre prestation de service et aux règles européennes de libre concurrence ».

Des propos un peu moins enthousiastes chez les courtiers eux-mêmes, qui craignent qu’avec le nouveau texte, les frais d’entrée augmentent, et une concurrence déséquilibrée avec les bancassureurs. C’est pourquoi ils demandent une limitation de son champ d’application strictement entre courtiers indépendants.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...