Placement
LaVieImmo.com
PlacementPlacementmercredi 31 août 2011 à 09h25

Assurance-vie : Une collecte en chute libre


Le placement préféré des Français dégringole
Le placement préféré des Français dégringole
Le placement préféré des Français dégringole (©dr)

L’assurance-vie a connu un septième mois de baisse de collecte en juillet (-16 %). Entre juillet 2010 et juillet 2011, le secteur a vu sa collecte diminuer de 12 %, selon les derniers chiffres publiés par la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA).

(LaVieImmo.com) - L’austérité frappe de plein fouet les ménages français. Ces derniers continuent de bouder l’assurance-vie, pourtant considéré comme un placement refuge. Si le montant total des cotisations dépasse les 80 milliards d’euros sur les sept premiers mois de l’année, la collecte en assurance-vie baisse elle de 16 %. Les contrats exclusivement en euros affichent la plus forte contraction (-13 %) avec 68 milliards d’euros collectés.

Les versements sur les supports en unité de compte (UC) diminuent quant à eux « très légèrement », de 1 %, avec 12,6 milliards d’euros collectés, explique la FFSA. A noter toutefois que « la part des UC dans l’ensemble des cotisations est de 16 % à fin juillet 2011, soit deux points de plus qu’à fin 2010 », souligne le groupement d’assureurs. Enfin, l’encours des contrats d’assurance-vie atteint 1 379,4 milliards d’euros, soit +6 % par rapport à la même période en 2010.

Des « anomalies » entre les contrats

Les épargnants risquent par ailleurs de subir un durcissement de la taxation de l’assurance-vie, François Fillon ayant fait part mardi sur France Inter d’ « anomalies » qui existent dans ce secteur. En cause, les différences de traitement entre les contrats exclusivement en euros et ceux en partie en euros, en partie en actions. Les prélèvements sociaux (CSG et CRDS) affecteront les contrats « au fil de l'eau, et non plus au dénouement des contrats, pour les parties non risquées (en euros) des contrats d'assurance-vie », rapportent Les Echos.

Il ne s’agit pas d’une nouvelle taxe, mais un mode de ponction qui confère à l’Etat « une avance de trésorerie » non négligeable - de l’ordre de 1,6 milliard d’euros -, conclut le quotidien. Pas sûr en tout cas que les ménages accueillent favorablement cette mesure.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 31/08/2011 à 10:10 par pongolo

    et allez !!! le racket d'Etat avec effets rétroactifs continue,


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...