Placement
LaVieImmo.com
PlacementPlacementjeudi 9 juillet 2009 à 17h04

Kaufman & Broad baisse ses prix et fait de l'oeil aux investisseurs locatifs


(LaVieImmo.com) - Début d’année difficile pour Kaufman & Broad. Le promoteur immobilier a fait état jeudi matin d’une perte nette de 27,5 millions d’euros au titre du premier semestre 2009, contre un bénéfice net de 11,7 millions d’euros un an plus tôt.

Kaufman & Broad avait consacré l’année 2008 à s’adapter « aux nouvelles conditions de marché ». Il a passé les six premiers mois de l’année à « accélérer [sa] stratégie », a précisé jeudi Guy Nafilyan, PDG de Kaufman & Broad, à l’occasion de la présentation des semestriels du groupe. Cette stratégie consistant notamment à « vendre le plus rapidement possible des logements conçus en 2007 », le groupe a décidé au deuxième trimestre de « baisser de façon volontariste les prix de ventes » de ces logements, et de « déprécier la valeur d’un certain nombre de terrains non encore développés ». Deux mesures qui ont eu un impact sur les résultats du groupe, « particulièrement sur la marge brute » - en baisse de près de 54 points sur un an, à 53,7 % au premier semestre 2008.

Priorité aux primo-accédants et aux investisseurs locatifs Bien déterminé à profiter de l’engouement des ménages pour les mesures d’aide à l’accession dans le neuf mises en place dans le cadre du plan de relance et du succès du dispositif d’investissement locatif Scellier, Kaufman & Broad a par ailleurs « redéveloppé son portefeuille foncier, qui avait été réduit du fait des abandons de projets » fin 2008. Au 31 mai, l’offre commerciale du promoteur était composée, pour près des trois quarts, de logements destinés aux primo-accédants ou aux investisseurs. Deux niches d’acheteurs que le groupe ne visait pas nécessairement auparavant.

Kaufman & Broad compte poursuivre dans cette nouvelle direction « tout au long de l’année 2009, afin de préparer dans les meilleures conditions la reprise du marché immobilier », a poursuivi Guy Nafilyan. Une stratégie qui devrait mettre un peu de temps à payer, le groupe s’attendant d’ores et déjà à enregistrer une perte nette en 2009. Une perspective qui incite les analystes de Gilbert Dupont à évoquer « un exercice à oublier ». Le courtier, qui a révisé ses prévisions à la baisse et table sur une perte nette, part du groupe de 15,8 millions d’euros cette année, a malgré tout relevé ses projections pour 2010 et 2011, « afin de prendre en compte un scénario moins noir », entre une « relance modérée du marché » et le « repositionnement de l’offre commerciale » du groupe. Patience, donc…

E.S.

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...