Placement
LaVieImmo.com
PlacementPlacementmercredi 10 février 2016 à 15h45

L'immobilier reste la meilleure solution alternative d'épargne


L'immobilier reste un choix d'investissement pertinent pour les Français
L'immobilier reste un choix d'investissement pertinent pour les Français
L'immobilier reste un choix d'investissement pertinent pour les Français (©Thomas Samson - AFP)

Selon une étude, 7 Français sur 10 se disent moins satisfaits que l'an dernier avec leur épargne. En cause, des taux peu intéressants, qui incitent à chercher des solutions alternatives, notamment au Livret A.

(LaVieImmo.com) - Découragés par des taux de rémunération devenus peu attractifs, les Français recherchent des solutions alternatives à l’épargne classique. Et c’est en se tournant vers l’immobilier qu’ils espèrent trouver leur bonheur.

Le Livret A, qui ne rapporte plus que 0,75% par an, a subi en 2015 une décollecte de 9,3 milliards d’euros, sa plus mauvaise performance depuis près de 20 ans. De son côté, le Plan d’épargne logement (PEL) a vu son taux diminuer de 2% à 1,75% au 1er février 2016. Même son de cloche pour les autres livrets défiscalisés, qui séduisent de moins en moins, à en croire une récente étude de l’Insee.

Entre 2010 et début 2015, la part de ménages détenant un livret de développement durable est passée de 39,4 à 36,7% et le LEP, destiné aux ménages modestes, de 24,3 à 19,6%.

Des taux peu intéressants qui poussent les épargnants à s’interroger sur la pertinence de ces placements. Selon un sondage OpinionWay pour AuCoffre.com, solution de placement en or physique avec garde sécurisée en coffres, 71% des Français ont le sentiment de pouvoir moins se faire plaisir avec leur épargne que l’an dernier. Ils cherchent donc à épargner autrement.

L'immobilier, 1er placement alternatif préféré des Français

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Ainsi, l’investissement dans l’immobilier est toujours un choix pertinent pour près de 60% des personnes interrogées, indique l'enquête. C’est d’ailleurs, selon ce classement, le premier placement alternatif préféré des Français. Pas étonnant dans la mesure où les ménages recherchent des produits plus sûrs et mieux rémunérés, mais ont également conscience que le marché immobilier montre des signes évidents de reprise, comme le soulignent les observateurs.

La pierre arrive devant l’assurance-vie, un produit offrant pourtant aux épargnants un cadre fiscal attractif ainsi que la possibilité de sécuriser au moins une partie de leur épargne, et l’achat d’or.

Mais comme l’a indiqué l’Insee, les deux tiers de ces contrats sont placés en euros, c'est-à-dire sans risque de perte, mais avec un rendement moindre. Sans grande surprise, l’achat d’actions, dans un contexte de forte volatilité des marchés financiers, n’est que le 5e placement alternatif préféré des Français.

Juste derrière, on retrouve le vin ou le vignoble, considéré comme une solution d’investissement moins pertinente que la Bourse. Pourtant, ce type de placement est jugé rassurant et aurait, selon certains professionnels du secteur, toute sa place dans l’allocation d’actifs.

L'immobilier a donc toujours le vent en poupe, à en croire cette étude. Début 2015, près des deux-tiers des Français avaient investi dans la pierre (62,7%), avec l'objectif, pour bon nombre d'entre eux, d'acquérir leur résidence principale. Par ailleurs, 18% des ménages tricolores possèdent un bien immobilier autre que leur résidence principale (logement vacant, résidence secondaire, investissement locatif…).

Julien Mouret - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 12/02/2016 à 20:06 par franckblack

    Et pourtant...en 2008 l'immobilier a suivi la même tendance que la bourse.
    Quand les taux remonteront ce sera vraiment la catastrophe...
    Il semblerait bien que l'immobilier soit devenu l'anti-investissement par excellence.
    La banque de france vient d'annoncer qu'elle prévoit [encore] une forte baisse des prix immobiliers français:
    - soit une longue baisse progressive
    - soit une soudaine baisse abrupte (hausse des taux d'intérêts).

    https://www.banque-france .fr/fileadmin/user_upload /banque_de_france/publica tions/ERS-002-20151231.pd f

    page 16/55

  • 0 Reco 11/02/2016 à 20:15 par marc19

    Au contraire , tout se prête à l'achat avec des taux d'intérêt dérisoire .
    L'immo , c'est pas bourse ....................

  • 0 Reco 11/02/2016 à 17:35 par micheldurand666@yahoo.fr

    Investir dans la pierre ? On n'attrape pas un couteau qui tombe...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...