Placement
LaVieImmo.com
PlacementPlacementmercredi 1 juin 2011 à 18h21

L'immobilier, valeur refuge


La BPI exclut une baisse des prix de l'immobilier
La BPI exclut une baisse des prix de l'immobilier
La BPI exclut une baisse des prix de l'immobilier (©dr)

La pierre « garde son rôle de valeur refuge » et reste « indispensable pour diversifier son patrimoine », assure la Banque Patrimoine & Immobilier. La filiale du CIF ne croit pas à une baisse des prix immobiliers, mais conseille néanmoins de respecter quelques règles de prudence…

(LaVieImmo.com) - La publication de certains « articles alarmistes des médias sur l’immobilier et sa possible chute » n’est visiblement pas du goût de la BPI. Pour cette filiale du Crédit immobilier de France, spécialisée dans la gestion du patrimoine immobilier des particuliers, ces articles « commencent à entretenir un climat de méfiance à l’égard de la pierre et un relatif attentisme des ménages ». Surtout, ils laissent entendre qu’une baisse est possible, quand, assure la banque, « plusieurs facteurs nuancent les conséquences de [la] hausse » des dernières années.

Soutien

Ces facteurs sont au nombre de quatre. Tout d’abord, la hausse n’a pas été la même partout, et les situations sont très diverses d’une ville à l’autre, voire d’un quartier à l’autre, en fonction de la rareté des biens les plus recherchés. « Fin 2010, le prix au mètre carré moyen du territoire national atteignait 2 500 euros, tandis que le prix au mètre carré parisien culminait à 7 800 euros », indique le groupe. Le deuxième facteur de soutien du marché est « le manque structurel de logements en France », qui devrait empêcher « l’attentisme de certains acquéreurs » de « se poursuivre très longtemps ». Ensuite, « le marché actuel n’est pas spéculatif, comme avant la crise de 1992-1993, poursuit la BPI. Porté par les particuliers, et non plus par des professionnels, [il] ne risque pas des ventes en masse ». Une particularité qui expliquerait que le début de baisse observé en 2009 n’ait pas dépassé le stade de la simple correction. Enfin, la banque met l’accent sur le fait que « les investisseurs sont toujours présents sur le marché », la désaffection du public pour le Scellier prédite par certains au moment de la révision à la baisse de l’avantage fiscal du dispositif n’ayant finalement pas eu lieu…

Prédisant, donc, une stabilisation du marché immobilier, la Banque Patrimoine & Immobilier affirme que « la pierre continuer[a] à représenter une valeur refuge et un actif incontournable dans un patrimoine équilibré ». Seul actif permettant de « profiter de l’effet de levier, via l’achat à crédit », la pierre reste « un accélérateur et un créateur de richesse ». Attention, cependant, à se prémunir contre la nature risque de l’immobilier en prenant soin : « d’investir à long terme ; de respecter des critères très rigoureux en matière de sélection (emplacement, qualité…) ; de considérer une acquisition / optimisation dans une optique de rendement et de diversification, et non dans l’attente de plus-values ; de ne pas négliger l’ancien, rentable à long terme, même si le neuf est dopé par les avantages fiscaux du Scellier ».

François Alexandre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 04/06/2011 à 19:21 par Trop Cher

    « la pierre continuer[a] à représenter une valeur refuge et un actif incontournable dans un patrimoine équilibré (...) respecter des critères très rigoureux en matière de sélection (emplacement, qualité)"

    Qui peut acheter un bien de qualité sans y placer tout ce qu'il a ?

    "et non dans l’attente de plus-values"

    Traduction : "acheter de l'immobilier, ça va baisser"... Merci du conseil !

  • 0 Reco 03/06/2011 à 09:49 par Dieu

    Si de l'avis des professionnels in "n'ya pas de bulle spéculative" on devrait se foutre de la baisse des prix de l'immobilier à venir. Dan cette optique on achète d'abord pour se loger, alors au diable l'avarice et vive lles moins-values long-terme !

  • 0 Reco 03/06/2011 à 09:41 par Lapoliss

    J'ai demandé à mon boucher si je n'avais pas intérêt à devenir végétarien, et il m'a expliqué longuement à quel point j'avais besoin de viande. Merci Banque Patrimoine & Immobilier pour cet avis éclairé !

  • 1 Reco 03/06/2011 à 07:00 par UFFA92

    Le point de vue de la Banque Patrimoine et Immobilier est caractéristique de l'état d'esprit des professionnels : surtout ne jamais parler de baisse de prix afin de ne pas "entretenir un climat de méfiance" ! Autrement dit, ne communiquer que sur les hausses de prix, la valeur "refuge" de 'limmobilier, etc. Pourtant, les premiers signaux d'un retournement du marché sont déjà là : nombre de ventes en baisse, solvabilité des acheteurs ayant atteint ses limites, banques qui se montrent plus "frileuses" pour accorder des crédits, etc. Mais pour cette filiale du C.I.F., les investisseurs vont sauver le marché alors que les avantages fiscaux diminuent et que la rentabilité baisse pour cause de prix trop élevés. Pour répondre à ces argumentations, je dirais que ce genre de déclaration a pour conséquence d'entretenir auprès des vendeurs l'illusion que l'immobilier "celà ne baisse jamais" et donc de les inciter à maintenir des prix devenus au dessus du marché avec comme conséquence ne pas trouver preneur ce qui entrainerait un blocage du marché, vendeurs et acheteurs restant sur leurs positions. Et pour la Banque Patrimoine et Immobilier c'est scier la branche sur laquelle elle est assise...

  • 0 Reco 02/06/2011 à 20:27 par Michel

    non seulement cest plus rentable mais ca lest encore moins quand les locataires vous attaquent et vous oblogent a faire de travaux! Et les travaux de ravalement obliges par le syndic: jen ai laisse mes plumes! Un conseil nachetez pas pour louer! cest la ruine !

  • 0 Reco 02/06/2011 à 19:57 par jules

    idem pour moi. Je pense commencer à revendre mes apparts très rapidement.

  • 0 Reco 02/06/2011 à 14:54 par Pierre Curto

    J'ai achete en fin 2010 un appart, sur l'ile de France , et je n'arrive pas a trouver preneur pour le louer! Je vais etre obliger de baisser le loyer, le pb cest que l'affaire nest pllus rentable du tout. Pire je suis dans le rouge. Un conseil, ne faites pas comme moi, ou revendez! Chose que je vais d'ailleurs faire je pense.

  • 1 Reco 02/06/2011 à 14:16 par Gerard

    les investisseurs qui achetent en ce moment sont compleement a caote de la plaque: les taux montent vitesse grand V et ils seront obliges de revendre a perte! Au contrire je serais eux je vendrais tout de suite, avant que les prix ne flanchent! La bulle est sur le point d'exploser: je suis chercheur en economie et je sais de quoi je parle!

  • 0 Reco 02/06/2011 à 10:33 par Friand

    "Enfin, la banque met l’accent sur le fait que « les investisseurs sont toujours présents sur le marché », la désaffection du public pour le Scellier prédite par certains au moment de la révision à la baisse de l’avantage fiscal du dispositif n’ayant finalement pas eu lieu…"

    Alors là, votre article est périmé... cet événement a déjà commencé, et c'est pas fini...

  • 0 Reco 02/06/2011 à 08:09 par enrico

    ... Toujours aussi stupéfait de l'arrogance de ces articles relatant ces déclamations d'organismes ayant un intérêt vital à ce que le marché soit soutenu, quitte à dire tout et n'importe quoi, et notamment que, même si les prix n'ont jamais été aussi élevés, même s'ils n'ont jamais été aussi déconnectés des revenus, même si les revenus locatifs n'ont jamais été aussi bas, même si les loyers n'ont pas augmentés plus que les revenus prouvant par là qu'il ne manque pas de logement en France, il faudrait croire que ces prix ne baisseront pas un jour, et qu'ils continueraient ainsi à monter monter. Non merci, je ne serai pas le prochain pigeon du marché immobilier, je n'achèterai pas et je n'emprunterai pas, bien que j'en ai la possibilité

  • 0 Reco 01/06/2011 à 22:00 par olivier

    cest deciide: je vends tout: je suis un investisseursur l'ile de france, et jen suis convaincu! apres avois discute longuement avec un specialiste de l'immobilier et un pote chercheur en economie, jen suis sur: ca va eclater! Je mets donc en vente mes apparts qui etait a louer( il ne seront en vente que dans six mois). Mieux vaut tard que jamais! Et je serais parmis les premiers a avoir fait la pas! On predit la ruine des investisseurs!!!! Je ne dors plus les nuits! Si jetais vous je vendrais au plus vite!

  • 0 Reco 01/06/2011 à 18:55 par phounet

    normal que les intérêts des professionnels dictent leurs prophéties, mais la chute des prix est inéluctable.
    elle sera durable et importante et a déjà commencé


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...