Placement
LaVieImmo.com
PlacementPlacementlundi 4 avril 2011 à 11h37

Les épargnants hostiles à une taxation de l'assurance-vie


Les français sont majoritairement opposés à la réforme de l'assurance-vie
Les français sont majoritairement opposés à la réforme de l'assurance-vie
Les français sont majoritairement opposés à la réforme de l'assurance-vie (©dr)

Les Français estiment que le projet de réforme de la fiscalité du patrimoine ne va pas dans le bon sens avec la taxation de l’assurance-vie, selon un sondage Ipsos/Logica Business Consulting réalisé pour la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA) publié samedi.

(LaVieImmo.com) - Selon l’enquête, « seuls 33 % des Français pensent que le projet de réforme fiscale va plutôt dans le bon sens », à l’heure où le gouvernement planche sur une taxation accrue de l’assurance-vie. En ce qui concerne la réforme fiscale à venir, l’enquête réalisée pour la FFSA dévoile une particulière hostilité des épargnants face à la taxation de l’assurance-vie. Car cette dernière demeure, selon eux, « un moyen fiable et sûr d’épargner de l’argent » pour 66 % des personnes interrogées, « un produit d’épargne populaire qui concerne une majorité de Français » (62 %), ou encore « un bon placement pour préparer sa retraite » (61 %).

24 % se détourneraient de l'assurance-vie

Et si le régime fiscal de l’Assurance Vie venait à changer, 59 % des souscripteurs « envisageraient de changer leur stratégie d’épargne, soit en privilégiant d’autres supports d’épargne (35 %) soit en fermant leur contrat Assurance Vie (24 %) », précise la FFSA.

Le sentiment d’une réforme contre-productive et même susceptible de creuser les disparités de richesse semble prédominer. Une grande majorité (71 %) des Français questionnés estiment que cette nouvelle fiscalité profitera en premier lieu aux particuliers les plus aisés, alors que 82 % d’entre eux pensent qu’elle « ne permettra pas d’améliorer la situation de leur propre foyer », indique l’enquête. Les épargnants estiment qu’il conviendrait plutôt de taxer en priorité les œuvres d’art (72 %) ou les actions (71 %), plutôt que l’Assurance Vie (8 %), conclut le sondage.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 07/05/2011 à 08:13 par Comparavie.fr

    Heureusement, le gouvernement a choisi une autre option que la taxation de l'assurance vie.

  • 0 Reco 04/04/2011 à 12:45 par midève

    J'ajoute que c'est dans la même logique que ces fameux français veuillent taxer à 71 % les oeuvres puisque, justement, ils n'en possèdent pas! Evidemment on préfère taxer voir taxer le voisin que soi-même. En oubliant que le marché de l'art en France, non seulement contribue à un de nos biens les plus précieux: notre culture et notre rayonnement international mais, aussi fait vivre des milliers de personnes: les artistes déjà! dont la plupart arrivent à peine à vivre! Les galeristes et leurs employés. Les maisons de vente aux enchères, les imprimeurs qui réalisent les catalogues et tous ceux qui publient des ouvrages d'art. Les hôtels et les restaurants où se rendent les milliers de visiteurs de la FIAC, des ART PARIS et des grandes ventes d'art contemporains.
    Taxer les oeuvres d'art est un non sens car, c'est surtout privé nos artistes français de la majeur partie de leur acheteurs. Car qui alors, mettrait de l'argent pour s'offrir quelque chose qui ne rapporte rien (contrairement à l'assurance-vie) et qui, avec les aléas du marché de l'art peut , lors de la revente, faire une grosse moins value. Arrêtons de penser que les collectionneurs français n'ont chez eux que des Picasso! Les records de vente que l'on voit dans les journaux ne sont que des épiphénomènes!

  • 1 Reco 04/04/2011 à 12:24 par midève

    Encore un article complètement inutile. On se doute bien que les épargnants qui placent leur épargne dans l'assurance-vie ne veulent pas qu'elle soit taxée,.
    A quand des titres comme : les retraités hostiles à une nouvelle taxation de leur retraite?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...