Placement
LaVieImmo.com
PlacementPlacementmardi 30 novembre 2010 à 09h46

Les Français préfèrent l'immobilier au PEL


Le patrimoine des Français apparaît plus condensé qu'auparavant
Le patrimoine des Français apparaît plus condensé qu'auparavant
Le patrimoine des Français apparaît plus condensé qu'auparavant (©dr)

Le « visage » du patrimoine des Français a changé. Crise oblige, les ménages préfèrent les placements sûrs, tels l’immobilier, l’assurance-vie ou encore l’épargne-retraite. Au détriment des plans d’épargne-logement ou des valeurs mobilières.

(LaVieImmo.com) - « En 2010, 94,7 % des ménages vivant en France possèdent un patrimoine », indique le dernier numéro de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Et si 92 % détiennent des produits financiers, 61,7 % sont propriétaires d’un bien immobilier. La part de propriétaires tend à augmenter : entre 2004 et 2010, la hausse observée étant de 1,4 point. Aujourd’hui, « les détenteurs de leur résidence principale représentent 58 % de l’ensemble de la population, et les ménages possédant une résidence secondaire, 18, 7 % ».

Le patrimoine des ménages n’a toutefois plus la même composition qu’auparavant. Ainsi, l’Insee note « un recentrage du portefeuille patrimonial financier sur quelques produits ». La part des ménages détenant au moins un livret d’épargne, d’épargne-logement, d’épargne-retraite, une assurance-vie et des valeurs mobilières s’est réduite de 2,5 points en six ans, pour s’établir à 8,6 % en 2010. L’explication : « la crise financière a très probablement incité les ménages à se replier sur des produits financiers jugés moins risqués et plus liquides », estime l'Insee.

Moins de PEL...

Le plus gros changement dans le patrimoine des Français ces dernières années est le délaissement progressif du plan épargne-logement (PEL), la part des ménages titulaires de celui-ci passe de 4 sur 10 en 2004 à 3 sur 10 en 2010. Là, le responsable n’est pas tant la conjoncture économique que les modifications fiscales du PEL, qui ont eu lieu en 2006. Autrefois exonérés d’impôts sur le revenu (IR) et soumis aux prélèvements sociaux à la clôture, les intérêts des PEL de plus de 10 ans sont assujettis aux prélèvements sociaux annuellement, et ceux de plus de 12 ans sont soumis à l’IR. La contraction des ménages titulaires du PEL est plus flagrante « parmi les ménages dont la personne de référence est âgée de 50 à 70 ans, qui sont souvent déjà propriétaires de leur résidence principale ».

... Mais l’assurance-vie et le Livret A gardent la cote

Le succès de l’assurance-vie est confirmé par cette étude, qui montre que 41,8 % des ménages possèdent une assurance-vie ou de décès volontaire en 2010. Ils n’étaient que 35,3 % en 2004. Ce type de placement « offre aux épargnants un carde fiscalement attractif, un rendement intéressant et la possibilité de sécuriser, au moins en partie, leur épargne », explique l’Insee. Et les contrats en euros, moins risqués que les multisupports, concernent 59,8 % des détenteurs. Même tendance pour les livrets A ou Bleu, qui se sont progressivement ouverts à des personnes qui autrefois n’y souscrivaient pas, comme les ouvriers. Egalement, vieillissement de la population oblige, un plus grand nombre de retraités le détiennent.

Léo Monégier - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 30/11/2010 à 12:39 par UFFA92

    Le PEL est devenu moins intéressant c'est vrai. D'un autre coté, il permet de se créer un apport en vue d'un achat mais à condition de résister aux sirènes des professionnels de l'immobilier qui communiquent sur le même créneau "c'est le moment d'acheter" ! Autrefois, on épargnait avant d'acheter son logement, maintenant on achete en empruntant la quasi totalité du prix puisque l'on nous dit que c'est le moment...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...