Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 7 avril 2009 à 15h20

Baisse des prix de l’immobilier sans choc – la Fnaim prédit un repli de 10 %


(©dr)

(LaVieImmo.com) - Les prix de l’immobilier ont baissé de près de 6 % au premier trimestre, selon la dernière note de conjoncture de la Fnaim. A fin décembre, la contraction ne devrait pas dépasser 10 %.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

« Une baisse des prix intégrée, mais pas de choc brutal ». C’est en ces termes que René Pallincourt, président de la Fédération nationale de l’immobilier, a décrit, mardi, le marché immobilier français au premier trimestre 2009. En chiffres, cela donne un repli de 0,4 % du prix des appartements et un recul de 1,7 % de celui des maisons par rapport au quatrième trimestre 2008. Tous types de logements confondus, l’ajustement est de -1 %, moins marqué qu’aux troisième (-2,9 %) et quatrième (-6,5 %) trimestres 2008. Pourtant, « cette résistance des prix ne doit pas venir masquer la tendance à la baisse amorcée en 2008 », a estimé M. Pallincourt. Ainsi, en variation annuelle* les prix accusent une baisse moyenne de 5,7 % (-3,7 % pour les appartements, -7,7 % pour les maisons), contre un repli de 3,1 % à fin décembre (respectivement -1,2 et -4,9 %). Plus frappant encore, si on compare le niveau moyen des prix au premier trimestre 2009 à celui de la même période de l’année dernière, la correction ressort à -9,8 % (-8,4 % pour les appartements, -11,2 % pour les maisons), après une baisse de 9,9 % au quatrième trimestre 2008.

Resolvabilisation de la demande Sur l’ensemble de l’année, la Fédération prédit une baisse de prix comprise entre -5 et -10 %, conforme au scénario qualifié de « plus probable » en début d’année. Un scénario selon lequel la baisse des prix couplée à celle des taux des crédits immobiliers, retombés à leur niveau de l’été 2007, aidera à restaurer la solvabilité des acquéreurs et relancera le marché. « Les conditions d’expression de la demande sur le marché de l’ancien n’ont jamais été aussi bonnes depuis 2003 », a expliqué René Pallincourt. « Toute la question est maintenant de savoir si la crise de confiance prendra le pas sur ces éléments économiques. C’est de ça que va dépendre l’avenir du marché de l’immobilier », a-t-il ajouté. Réponse dans quelques mois…

E.S.

*variation entre la moyenne des douze derniers mois par rapport à la moyenne des douze mois précédents

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...