Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierjeudi 4 décembre 2014 à 15h00

Baisse mesurée des prix en France


Les prix sont globalement orientés à la baisse
Les prix sont globalement orientés à la baisse
Les prix sont globalement orientés à la baisse (©Fotolia)

Les prix de l'immobilier sont orientés à la baisse sur l'ensemble du territoire. Seules trois villes affichent une évolution positive sur un an.

(LaVieImmo.com) - Les notaires de France ne voient « pas encore de baisse vertigineuse ». D’après leur dernière note de conjoncture, les prix des appartements ont baissé de 1,7 % sur un an et de 0,3 % sur trois mois en France au troisième trimestre. Côté maisons, les prix restent stables sur trois mois, et baissent de 0,4 % sur un an.

En se fondant sur les avant-contrats de vente, les notaires anticipent une poursuite de la baisse sur le territoire, de l’ordre de 2 % sur trois mois et de 1,9 % sur un. De quoi confirmer leurs observations sur le terrain. Hors Ile-de-France, les prix suivent à peu près le même mouvement (-2 % sur un an ; 1,7 % sur trois mois).

Par villes, la tendance reste à la disparité. Seules trois grandes villes ont connu une hausse de prix sur un an : d'abord Bordeaux, avec +6 % à 3 080 €/m². Loin devant Angers (+0,3 %, 1 830 €/m²) et Lyon (+0,2 %, 3 300 €/m²). Ailleurs, les prix sont en recul, entre 0 et -5 %. Mais c'est au Havre que les notaires constatent le plus fort repli des prix sur un an (-9,6 %, 1 730 €/m²), loin derrière Montpellier (-5,9 %, 2 520 €/m²).

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 10/12/2014 à 10:05 par Gaston

    Les volumes sont tellement bas que les statistiques indiquent n'importe quoi. On navigue à vue faute d'indicateur suffisamment pertinent. Dans cette situation, je préfère me fier aux retours des pros sur le terrain que quelques gratte papier derrière leur bureau. Et leur discours est clair : La baisse est là et elle va durer.

  • 0 Reco 09/12/2014 à 14:42 par @Mister harley

    disons que tu as du mal voir la réalité.
    tu as mis ta cagoule dans le mauvais sens....

    et sinon "parce que l'on investit pas dans la ville la plus chère,"
    entre investir dans la ville la plus chère et investir dans la ville la moins chère
    il ya une marge....
    et la ville la moins chère a perdu 20% alors que c'était déjà la moins chère.

  • 1 Reco 09/12/2014 à 12:10 par Minerve

    Les prix baissent en zone rurale depuis 2008 et en zone tendue, la baisse est installée depuis fin 2011...faute d'aide publique qui maintenait le marché hors de l'eau artificiellement, le ponzi s'écroule.
    Il va falloir accepter la nouvelle réalité!

  • 0 Reco 09/12/2014 à 08:08 par @Jérome

    les notaires disent que cela baisse, ils ne disent pas que cela monte de +29% sur un an....

    c'est juste toi le tocard, qui ne prend que les hausses....et a la malhonnêteté intellectuelle d'oublier toutes les baisses....

    par ailleurs, comme tu le sais, les chiffres sont rectifiables jusqu'à un an après.... et bizarrement fort régulièrement les prix sont révisés à la baisse dans les moins qui suivent leur publication....

    cela faisant prés de 3 ans qu'il publiait des chiffres à la bausse, et l'on apprend désormais que le pic avait été atteint en 2012, bien qu'ils aient publié des hausses en 2012-2014.

    les chiffres des notaires sont crédibles pour les gens crédules...

  • 0 Reco 08/12/2014 à 23:04 par @harley

    toutes les villes sont en hausse mais globalement ça baisse.....
    Harley réinvente l'algèbre non linéaire...

  • 2 Reco 08/12/2014 à 13:52 par Bulot

    Le marché est déjà baissier dans son intégralité. Seul un benêt comme Hadley n'est pas capable d'interpréter des chiffres. Les volumes de vente sont tellement bas qu'il suffit d'un programme neuf qui parte au 2/3 pour que les "moyennes" gonfles. Il y a aussi un biais lié à l'effet qualité, mais là encore uniquement parce que les volumes sont bas, et que beaucoup de petites surfaces sont partie en raison de la fin des abattement sur plus valu des résidences secondaires. Les prix baisseront graduellement pendant une longue période si rien ne change au niveau des taux. Si ces derniers augmentent, les prix baisseront rapidement. Il n'y a plus rien pour maintenir le delta entre les prix à l'achat et les loyers.

  • 0 Reco 07/12/2014 à 18:59 par Ghislain

    Marrant, alors que tout le monde est unanime sur le cycle baissier, certains voient une hausse...

  • 0 Reco 04/12/2014 à 22:46 par Bzzzz

    Gironde 35500 annonces immobilières sur le bon coin.
    Rhône 21600 annonces.

    A Bordeaux, plus rien ne se vend, sauf les biens de qualité. Le reste grossit le stock. Cela s'appelle un biais statistique.

  • 0 Reco 04/12/2014 à 22:44 par Jerome

    Harley, tu devrais t'intéresser au Havre, car cela ressemble en mieux à ta banlieue de merde et -9,6 %....

    et c'est bizarre quand ça baisse c'est snobinard.... quand ça monte c'est la classe.....

    contente toi de parler de banlieues de merde, c'est ton domaine d'expertise...

  • 0 Reco 04/12/2014 à 21:05 par Xxxxx

    Bordeaux ou pas Bordeaux.... Ça baisse globalement cela veut dire que ça baisse quelque part non?

  • 0 Reco 04/12/2014 à 21:02 par MisterHadley

    Bordeaux, avec +6 % à 3 080 €/m²..!!!

    Ah, la claque dans la face des rageux, j'vous raconte pas, là..!!!

    Que du bonheur..!!!

    :D

    Nan, mais tout ça, ça n'existe pas, c'est un truc inventé par les lobbies, c'est gaston qui vous l'dit..

    :D


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...