Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobiliervendredi 4 janvier 2013 à 12h10

Bercy s'interroge sur une éventuelle bulle immobilière


Bercy ne se mouille pas...Bercy ne se mouille pas... (©Fotolia)

Un document mis en ligne sur le site du ministère de l’Economie questionne la hausse des prix de l'immobilier en France

(LaVieImmo.com) - Alors, bulle ou pas bulle ? Pour une fois, la question n’est pas posée par la presse immobilière, mais par le gouvernement lui-même, dans le Rapport économique, social et financier associé au Budget 2013, publié par le ministère de l’Economie et des Finances. La réponse joue la prudence. « L’inflation immobilière enregistrée depuis 15 ans conduit légitimement à s’interroger sur l’existence d’une bulle en France, écrivent les économistes de Bercy. Pour autant, les prix ont augmenté avec la capacité d’achat moyenne, ce qui pourrait plaider pour une hausse des prix davantage liée à une plus grande capacité d’achat qu’à un comportement spéculatif ».

« Fragile »

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Cette conclusion, qui promet d’en décevoir plus d’un, est toutefois qualifiée de « fragile » par les auteurs du rapport. Non seulement parce qu’il est difficile de diagnostiquer une bulle en temps réel (par exemple, seule la forte baisse des prix, à compter de 2007, a permis de diagnostiquer a posteriori la bulle américaine des années 2000), mais aussi parce que des comportements spéculatifs peuvent très bien se manifester localement sans que cela témoigne de la formation d’une bulle au niveau national.

« Ainsi, pour la France, alors que le Centre d’analyse stratégique [institution d’expertise et d’aide à la décision placée auprès du Premier ministre, ndlr] a indiqué [dans une étude publiée au printemps 2011] que l’écart entre l’évolution des loyers et des prix du logement pouvait indiquer une bulle, l’Insee attribue la hausse des prix à la pénurie de logements plutôt qu'à la spéculation », ajoute le ministère, décidément bien prudent.

François Alexandre - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 29/01/2013 à 17:19 par arthur53

    .. un fois de plus du grand n'importe quoi pour les conclusions nationales.. en effet le nombre de biens à la ventes est monstrueux, les prix baissent de partout sauf là où les biens sont rares, PACA et Paris. Ils feraient bien de regarder la Bulle politique.. là il y a de vraies economies à faire!!!

  • 2 Reco 06/01/2013 à 17:40 par Baboul55

    tout le secteur immobilier vit avec les aides d'état depuis tant de temps (sous forme de défiscalisation, de déductibilité en tout genre ....) on harcelait les gens au téléphone pour leur vendre du robien puis du scellier puis de la SCPI le dernier produit a la mode ... du coup des petits plâtriers se sont improvisés promoteurs et des promoteurs se sont improvisés financiers. C'est quand même formidable de bénéficier de l'effet d'aubaine pour vendre plus cher ... Il est grand temps que l'état ait du courage et cède définitivement à ces lobbies de l'immobilier surtout que là, on s'est rendu compte que ça pénalisait la compétitivité de la France déjà très mal en point ...

  • 2 Reco 06/01/2013 à 16:51 par antoine

    l'eau ca mouille, le feu ca brule... ya une bulle en france et les prix baissent le pouvoir d'achat...

    Miss Duflot veut etre postuler au prix Nobel ou quoi ??:))

  • 0 Reco 06/01/2013 à 14:24 par Michel Mouillart

    il faudrait passer des annonces sur des sites comme "le bon coin" mettre en avant que la bulle se dégonfle, la baisse entraine la baisse.Le prix d'un logement c'est 140 loyer.

  • 0 Reco 06/01/2013 à 11:18 par Misterhadley

    Sarkozy veut faire baisser les prix de l'immobilier

    le 2 février 2012

    http://www.lyonpoleimmo.c om/2012/02/02/16185/sarko zy-veut-faire-baisser-les -prix-de-limmobilier/

    Le président de la République ne veut plus injecter d'argent public dans le secteur, celui-ci n'ayant fait, selon lui, qu'alimenter la spéculation.

    Nicolas Sarkozy a, cet après-midi, joint la parole aux actes. On avait constaté, depuis août, la fin progressive des aides en faveur de l'accession à la propriété et à l'investissement locatif. Cette fois-ci, le président candidat a clairement lié, lors d'un discours sur la politique du logement à Longjumeau, ce retrait à une volonté affirmée de l'exécutif de faire baisser les prix de l'immobilier.

    Où est-ce que cela va s'arrêter ? Les prix ont doublé, voire triplé dans certaines zones tendues depuis 2000. Cette situation est ubuesque. Les prix de l'immobilier ne peuvent pas durablement croître plus que le revenu des ménages. Ces niveaux de prix ne peuvent perdurer , a-t-il affirmé. Il n'est désormais plus question, pour le président, d'injecter de l'argent public, dans le secteur de 'immobilier, selon lui en pleine surchauffe . Il faut mettre les pieds dans le plat : la classe moyenne il y a quarante ans pouvait se payer un logement indique-t-il. Nous avons décidé de faire baisser les prix , a indiqué Nicolas Sarkozy, qui note en outre que l'État investit 40 milliards d'euros dans la construction.

    Bernard Accoyer (ancien président UMP de l'Assemblée Nationale) le 8 septembre 2011

    http://www.franceinter.fr /emission-le-79-bernard-a ccoyer-0

    "on connaît la bulle immobilière qui existe, il y a un énorme problème social et économique"

    Pourquoi Bercy veut voir baisser les prix de l'immobilier

    Les prix ont explosé en France alors qu'ils sont restés stables en Allemagne.
    Une étude de Bercy souligne les effets néfastes sur la compétitivité.

    http://www.lesechos.fr/en treprises-secteurs/servic e-distribution/actu/02024 78009502-pourquoi-bercy-v eut-voir-b

  • 0 Reco 06/01/2013 à 10:05 par Marie

    24000 m2 de logements de fonction vacants à Lyon !!!!!!Voir l'article du 4 septembre 2012 sur Lyon Capitale. Situation dénoncée par Mme Belkacem (du gouvernement) mais les instances Lyonnaises ne bronchent pas !!!!!!! Est de l'inertie ou de la mauvaise volonté ? Les élections municipales sont pour bientôt !!!

  • 0 Reco 05/01/2013 à 23:32 par Misterhadley

    Va falloir s'y faire, aujourd'hui les prix de l'immobilier sont un énorme problème pour la France. Pour rappel, même Sarkozy qui n' rien d'étranger à cette bulle immobilière, parler de faire baisser les prix lors de sa campagne de 2012

    http://www.lyonpoleimmo.c om/2012/02/02/16185/sarko zy-veut-faire-baisser-les -prix-de-limmobilier/

    e 2 février 2012

    Sarkozy veut faire baisser les prix de l'immobilier

    Le président de la République ne veut plus injecter dargent public dans le secteur, celui-ci nayant fait, selon lui, qualimenter la spéculation.

    Nicolas Sarkozy a, cet après-midi, joint la parole aux actes. On avait constaté, depuis août, la fin progressive des aides en faveur de laccession à la propriété et à linvestissement locatif. Cette fois-ci, le président candidat a clairement lié, lors dun discours sur la politique du logement à Longjumeau, ce retrait à une volonté affirmée de lexécutif de faire baisser les prix de limmobilier.

    Où est-ce que cela va sarrêter ? Les prix ont doublé, voire triplé dans certaines zones tendues depuis 2000. Cette situation est ubuesque. Les prix de limmobilier ne peuvent pas durablement croître plus que le revenu des ménages. Ces niveaux de prix ne peuvent perdurer , a-t-il affirmé. Il nest désormais plus question, pour le président, dinjecter de largent public, dans le secteur de limmobilier, selon lui en pleine surchauffe . Il faut mettre les pieds dans le plat : la classe moyenne il y a quarante ans pouvait se payer un logement indique-t-il. Nous avons décidé de faire baisser les prix , a indiqué Nicolas Sarkozy, qui note en outre que lÉtat investit 40 milliards deuros dans la construction.

  • 1 Reco 05/01/2013 à 22:16 par Mouais

    Tout le monde sait qu'il y a une bulle. Il y a ceux qui la nient parce qu'ils ont intérêts à voir ses prix délirants subsiter et il y a aussi les politiques qui redoutent un effondrement trop brutal de l'immobilier.

    N'ayez pas peur de la purge de l'immobilier, les conséquences à long terme seront bénéfiques pour la France, pour la compétitivité, pour les jeunes, pour les entreprises.

    La crise de l'immobilier (inévitable vu le niveau délirants des prix) , l'effondrement des droits de mutation, voilà un super prétexte pour augmenter les taxes foncières et d'habitation, voire créer de nouvelles taxes portant sur le bien immobilier et ainsi financer les collectivités avec des ressources propres stables dans le temps.
    C'est le moment de tout remettre à plat dans ce pays de vieux!

  • 3 Reco 05/01/2013 à 17:38 par bungle

    J ai entendu a la radio qu il y a 40000 logements vacants a paris, je serais bien curieu de savoir combien y en a il au niveau national ? Si quelqu un a l info ....
    Ceci pour dire que la penurie a bon dos !
    Les arguments anti bulle sont toujours les memes depuis des annees , ca ne tient plus maintenant...

  • 0 Reco 05/01/2013 à 15:51 par Patrick

    Revenons à 140 mois équivalent loyer au lieu de 250.
    Nous marchons sur la tête...
    http://www.marc-candelier .com/article-indicateur-i mmobilier-4-eme-trimestre -2011-101912202.html

  • 1 Reco 05/01/2013 à 15:20 par antoine

    penuei ou âs enuire il ya une bulle!

    et oui! car si on construit en masse pour enrayer la penurie, lexcuse de la penurie pour exliquer les prix ne tiendra plus!!!

  • 0 Reco 05/01/2013 à 15:18 par antoine

    "la hausse des prix du neuf est due aux nouvelles et trop couteuses normes...BBC THPE etc.."

    faux: les promoteurs s'alignent aux marchés locaux! le BBC est une excuse bidon

  • 0 Reco 05/01/2013 à 15:17 par antoine

    allons bon il y aurait une bulle en france???

    non cest pas possible!

    et ben quels genies ces politicards! comment l'ont ils deviné ??

  • 0 Reco 05/01/2013 à 14:59 par Primo pigeon

    arguments bidons, non il n'y a pas de bulle immobilière, les prix ont juste augmenté de 150 % en 10 ans à part ça, tout va bien...

    sinon tout cela s'expliquerait par une pénurie de logements? il n'y a aucune pénurie, les prix sont tellement hauts que la classe moyenne demandent de plus en plus de logements sociaux et avec l'immigration légale et illégale, il y a une pénurie des LOGEMENTS SOCIAUX mais pas des LOGEMENTS PRIVES.

    je ne conseille à personne d'acheter dans les grandes villes, c'est de la pure arnaque. les prix commencent à baisser.

  • 5 Reco 05/01/2013 à 13:10 par immo-vision-star

    La bulle immobiliere actuelle va cracker !
    Une seule consigne : ne plus acheter des biens surestimés, à des prix irréalistes!
    Non contents d'avoir eu le plein emploi à leur époque, la sécurité sociale et les avantages retraites.. maintenant c'est sur l'immobilier qu'ils veulent nous racketer.
    Déja nous n'aurons pas de retraite, la sécu nous remboursera plus rien et en plus ils faut leur racheter leur maison à prix d'or ??? mais ou va on ?
    On a le chomage qui pend au nez, on dépense des sommes folles pour la sécurité sociale, on leur paye leur retraite : a qui ? au vieux !! ils veulent nous balancer au fond du trou ? les prix c'est du n'importe quoi, boycott de tout ce système qui nous enchaine encore un peu plus et nous rend esclave de leurs idéologies.
    Autre mot d'ordre pour les futurs acquéreurs : faites baisser le prix de 40% ou rien ! point.
    les vieux, c'est les propriétaires et les institutions financieres on vous déclare la guerre des prix, SI vous ne baissez pas les PRIX on boycotte ! tous ensemble unis contre les conneries de toutes natures.
    Bonne année de baise des prix ;)

  • 1 Reco 05/01/2013 à 11:24 par Cafu

    le nombre d'années nécessaires pour s'acheter un bien, il a explosé. Le taux d'endettement c'est bien beau, mais s'endetter 25 ans pour s'acheter un bien, ce n'est pas du tout la même chose que 12 ou 15 ans.
    On arrive au bout, la hausse des prix est terminée, c'est assignation à résidence pour beaucoup de français endettés par des prêts à rallonge (peu importe leur taux d'endettement).

  • 1 Reco 05/01/2013 à 11:20 par Cafu

    Il faudrait peut-être regarder également l

  • 0 Reco 05/01/2013 à 08:07 par a koalaii

    Taux d'endettement des ménages faible... allez consulter les courbes de Friggit (leS courbesS http://www.cgedd.developp ement-durable.gouv.fr/rub rique.php3?id_rubrique=13 8 puis 1.1. Graphiques....), il y en a une autre intéressante (bon d'accord, il faut aller jusqu'à la page 5...) qui donne la dette immobilière des ménages en % du revenu disponible brut des ménages. On est passé d'une valeur autour de 30-35% sur la période 1985-2003 (relative stabilité) à un PETIT 65% en octobre 2012. Peut être une légère accélération à votre sens, je pense alors que vous ne devez pas faire de course à pied ou de vélo car je ne voudrais pas avoir à monter un tel "mur"... (doublement de 2004 à 2012).
    Tout à fait d'accord sur cette stupidité française à vouloir concentrer sur peu de zones... le soucis c'est que l'évolution des prix dans ces zones tire aussi celui des autres zones et même en dehors de ces quelques hypercentres, les prix ont doublés entre 2000 et aujourd'hui et ce n'est pas la baisse de quelques % depuis 2010 de certaines zones qui apure le problème. Les prix sont en moyenne surévalués de 30 à 40%, il est temps que cela cesse.

  • 4 Reco 05/01/2013 à 00:25 par diassou

    incroyable le gouvernement injecte 40 milliards chaque anneé dans l'immobilier
    tous ca pour engraissé les vieux rentiers et autres loby immobilier
    au lieux dinjecter cette somme pour les pme et pmi qui elle donne du travail pour des milions
    de francais
    donc ne cherché pas pouquoi la france nest pas competitive
    a bon entendeur

  • 1 Reco 04/01/2013 à 23:34 par Cafu

    "La preuve ? regardez les prix en dehors des plus grandes villes et de leur proches agglomérations"

    Je les regarde, je vois que les prix en Corrèze ont doublé entre 1998 et 2006. Depuis 2009, ils ont presque regagné 10% malgré la crise. Donc bon...

  • 3 Reco 04/01/2013 à 22:43 par bungle

    ' l insee attribue la hausse des prix a une penurie de logements plutot qu'a la speculation '
    Alors celle la elle est enorme pour commencer l annee !!

  • 1 Reco 04/01/2013 à 22:12 par Une evidence

    La hausse des prix de 2010-2011 s'explique par le transfert des capitaux de la bourse à la pierre (valeur refuge). Appelez ca comme vous voulez, ce n'est peut-être pas dû à une volonté de profit mais plutot à une peur de perdre (donc pas vraiment "spéculatif"), mais quoiqu'il arrive, c'est passager (l'afflux d'argent n'est pas intarissable), donc c'est une bulle.

  • 0 Reco 04/01/2013 à 21:34 par koalaii

    Les vrais économistes qu'on ne voit pas dans les blogs ou à la TV sont effectivement très nuancés sur la bulle. On va nous ressortir Friggit. Mais d'autres courbes existent comme notamment le taux d'endettement des ménages relativement faible.

    Le vrai problème c'est 30 millions de Français qui veulent vivre dans 5 hyper centre.
    Les prix ont augmenté tout autant que l'appétit des Français pour vivre dans les 5 plus grandes villes et dans leur hyper pour échapper aux fardeaux des grandes banlieues. La désertification paysanne puis industrielle en étant la principale cause. Ce n'est pas le cas en Allemagne.
    Cette concentration de la demande ne pouvait aboutir qu'à une forte augmentation des prix semblables à ce que l'on peut observer dans les pays où la concentration de la demande est aussi forte : Pays-Bas, Angleterre, Belgique...

    La preuve ? regardez les prix en dehors des plus grandes villes et de leur proches agglomérations.

  • 0 Reco 04/01/2013 à 19:34 par manque de courage...

    Encore une fois (faut-il que ce lobby soit influent), on ne présente que la partie émergée de l'iceberg...
    Allez consulter le rapport sur http://www.performance-pu blique.budget.gouv.fr/fil eadmin/medias/documents/r essources/PLF2013/REF13_1 .pdf et regardez à partir de la page 109 et surtout le graphique p 111 qui compare les prix de l'immobilier dans plusieurs pays... la comparaison est éloquente. Faiblesse du foncier en France.... l'Allemagne est plus peuplée que la France avec une superficie plus petite (en moyenne 2.3 fois plus d'habitants par km2)... cherchez l'erreur !
    On continue à privilégier en France la rente au détriment des revenus du travail et surtout comme les trois singes, nous (nos "dirigeants") font semblant de ... rien.
    Il est plus que temps que cette bulle éclate. Au final ni les propriétaires ni les locataires ni ceux qui souhaitent accéder à la propriété ne seront perdants. Ceux qui ont gros à perdre sont tous les paras... (oups pardon intermédiaires) se sucra.. (oups faisant leur "métier") au passage et les collectivités et l'état (moins de rentrée) mais cela pourra libérer des ressources pour la vrai vie (consommation quotidienne) qui arriveront aussi dans les caisses publiques (TVA) mais d'une autre façon donc... pas perdant.
    Le cout de la construction est un faux problème (cf Allemagne avec la norme Passivhaus autrement plus contraignante que le BBC 2012) mais le cout du foncier oui et l'engraissement des intermédiaires aussi.
    Il est urgent de décentraliser (transférer en province cette masse pléthorique de ministères et leurs personnel) cela permettra à l'état de diminuer ses coûts et de redynamiser des territoires et permettra de diminuer ce focus sur les prix parisiens qui sclérose la vision de trop de personnes (Paris, c'est la France...).

  • 0 Reco 04/01/2013 à 18:21 par Jayjay

    Il faudra surtout baisser le cout de construction, trop élevé, au non d'une idéologie pseudo-écolo.

  • 0 Reco 04/01/2013 à 18:17 par MisterHadley

    Bercy n'a rien découvert, Sarko savait très bien ce qu'il faisait et a sacrifié la compétitivité pour essayer de sauver la face.

  • 1 Reco 04/01/2013 à 18:00 par pongolo

    ils gagnent combien (avec nos impots) les enarques de Bercy pour pondre des conclusions comme ca ???

  • 3 Reco 04/01/2013 à 17:33 par hé-hé

    repeat after me : l'immobilier ne baisse jamais !

    donc tout vient de là... et comme par hasard tout à l'heure vu à la télé dans un kébab près de mon lieu de travail. Le taux est exceptionellement bas. Acheter, acheter !!... Même la télé vous dit ACHETER, demain ça sera trop tard.

    (Me demande qui sponsorise ces émissions ? Les banques qui ont vu leur "production" de crédits baisser, ou les AI qui ont vu leur chiffres fondres ou alors carrément l'état qui touche moins de TVA et de droits de mutation ?. Tout le monde ensemble SAUVONS la valeur spéculative des biens des vieux riches, il ne faut pas les décevoir, ils ont quand même travaillé pour acheter leurs m2 il y a 20 ans à 3 francs 6 sou. Et n'oublions pas qu'un vieux riche rentier qui touche déjà plus qu'un travailleur à ce jour il a besoin d'une allocation retraite, puisqu'il a cotisé !!! C'est à nous de payer et de voter pour les vieux qui font les lois pour eux mêmes...)

  • 3 Reco 04/01/2013 à 16:36 par bubulle

    Bercy a découvert l'eau chaude...on est sauvé !

    Dix ans de hausse...juste une génération sacrifiée...

  • 2 Reco 04/01/2013 à 15:41 par Mammouth

    "Bercy s'interroge sur une éventuelle bulle immobilière"
    Ah? ils s'interrogent enfin sur une éventuelle bulle ? Et moi il me vient comme le prémisse de l'intuition d'un léger doute qu'ils se foutent de notre gueule...

  • 3 Reco 04/01/2013 à 15:21 par Bubulle

    1 300 000 logements libres en France. Source Se loger.
    Sans compter les biens vides non loués ou vendus...
    Elle est belle la pénurie !

  • 0 Reco 04/01/2013 à 14:43 par Daumal

    bruno : ... et l'ancien ? Paris : +250 % en 15 ans. A cause des programmes neufs ? Allons, a d'autres mon gars.

  • 1 Reco 04/01/2013 à 14:22 par bruno

    la pénurie de logement n'en est que la conséquence
    explication :
    cout de construction trop cher
    promoteur réticent a "créer" des logements neufs
    car moins d'acheteur potentiel donc plus de risque
    résultat moins de logements neufs sur le marché
    mais aussi moins de tva collectée
    et
    plus de chomage

  • 1 Reco 04/01/2013 à 14:18 par bruno

    la hausse des prix du neuf est due aux nouvelles et trop couteuses normes...BBC THPE etc..