Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermercredi 21 juillet 2010 à 11h15

Crédit Agricole ne croît pas au redémarrage de l'immobilier


La demande de logements reste fragile
La demande de logements reste fragile
La demande de logements reste fragile (©dr)

En marche la reprise immobilière ? Pas si sûr… Selon le pôle d’études économiques du Crédit Agricole, la stabilisation du marché observée en 2009 est « encore artificielle ». 2010 et 2011 s’annoncent bien comme deux années de croissance, mais celle-ci devrait rester « molle et graduelle ».

(LaVieImmo.com) - Dans le match qui oppose Century 21 à la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim), Olivier Eluère a pris parti pour la seconde. « Au regard de certains réseaux d’agences immobilières, les prix de l’ancien seraient en reprise significative sur les derniers mois », rappelle l’économiste, spécialiste de l’immobilier au Crédit Agricole, en préambule de sa dernière note de conjoncture. Une référence directe à la « course au rattrapage » évoquée en début de mois par Century 21. « Ceci est possible sur certains segments – à Paris notamment – mais sur l’ensemble du marché, les statistiques qui font référence maintiennent l’idée d’une stabilisation des prix », tranche Olivier Eluère.

Redémarrage « lent et hésitant »

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

L’économiste maintient qu’« une vraie reprise tarde à se mettre en place ». En cause, le manque d’assurance d’une demande toujours fragilisée par la hausse du chômage et le niveau encore surévalué des prix. Une demande sur laquelle pèsent par ailleurs le spectre d’une remontée progressive des taux de crédit et la remise en cause de la déductibilité des intérêts d’emprunt. Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, et en dépit de « fondamentaux » (démographiques, notamment) toujours « rassurants », Olivier Eluère écarte le scénario d’une franche reprise du marché immobilier. Selon lui, le nombre de transactions devrait progresser de 12 % cette année dans l’ancien, et reculer de 5 % dans le neuf. Les prix sont attendus « en faible hausse » de 3 % dans l’ancien, et en reprise « plus marquée » dans le neuf. Pas de grand changement en perspective pour 2011, « les principaux freins évoqués pour 2010 [devant] continuer à jouer, notamment le risque de remonté des taux de crédit et la réduction de certains avantages fiscaux », prédit l’économiste.

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 23/07/2010 à 15:57 par pp66

    ca se saurait si le CA donnait de bon conseils

  • 0 Reco 22/07/2010 à 15:47 par BEN VOYONS

    ah enfin une analyse plutôt objective du marché actuel (c'est un agent immobilier pas parisien qui vous parle là.....)....à force de nous asséner depuis quelques temps de fausses bonnes nouvelles sur une soi disante forte reprise du marché tous les vendeurs s'empressent de remonter leurs prix..résultat: ça bloque à nouveau!! bis repetita.....

  • 0 Reco 22/07/2010 à 15:14 par élaut'kimrapellpa

    L'immobilier n'est qu'un vaste Junga

  • 0 Reco 22/07/2010 à 15:12 par Nostradomus

    Paris = la province 10 ans plus tard... Comment peut-on, en 2010, vivre au-delà du périph ?

  • 0 Reco 22/07/2010 à 10:41 par toujours plus

    De toute façon l'immobilier ça ne peut qu'augmenter, c'est bien connu !!!!!
    Et Paris, capitale du monde civilisé, montre le chemin à suivre, que toute la province et le reste de l'univers s'empresse de suivre.

  • 0 Reco 22/07/2010 à 10:08 par Marsattack

    Et puis quoiqu'on en dise, Paris c'est pas la France ;)

  • 0 Reco 21/07/2010 à 17:07 par chebi

    et que dit m. eluère, "robinet" ?
    « Ceci est possible sur certains segments – à Paris notamment – mais sur l’ensemble du marché, les statistiques qui font référence maintiennent l’idée d’une stabilisation des prix »
    c'est vrai que le marché parisien et les grandes villes sont "à part", mais le marché français n'est pas reparti - quoi qu'en disent les vendeurs d'immobilier !

  • 0 Reco 21/07/2010 à 16:23 par robinet

    Molle ? Pfffffffffffffff... Meuh bien sûr que àa repart... La demande est carrément plus forte que l'offre, surtout dans les big city type paname alors arrêtez avec la sinistrose qui fait flipper les français.

  • 0 Reco 21/07/2010 à 16:21 par 6nergie

    Une croissance molle? on parle de quoi ? on va droit dans le mur à 2 a l'heure ?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...