Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermardi 8 novembre 2011 à 11h16

Crédit, prix de l'immobilier : Les Français ont du mal à se loger


Acheter un logement, plus difficile pour les jeunes
Acheter un logement, plus difficile pour les jeunes
Acheter un logement, plus difficile pour les jeunes (©dr)

Près des deux tiers des Français déclarent avoir des difficultés pour trouver un logement « correspondant à leurs attentes », selon un sondage Ipsos* réalisé pour le réseau Orpi. En cause, la flambée des prix, mais aussi le financement, qui grève tout particulièrement le budget des jeunes ménages.

(LaVieImmo.com) - Le logement occupe une trop large place dans le budget des ménages. Près d’un quart de leurs revenus est consacré à ce poste de dépense, une proportion qui passe à 30,7 % dans la catégorie des 30-39 ans, selon le sondage. Les primo-accédants, qui représentent un peu moins de 20 % de la population française, en font les frais : 64 % d’entre eux indiquent dans le sondage avoir eu du mal à trouver « un logement correspondant à leurs attentes ». Plus généralement, pour une écrasante majorité des acquéreurs (82 %), les prix de l’immobilier restent le principal obstacle à l’accession. Des prix qui ont explosé de 140 % depuis la fin des années 1990...

Le crédit, trop lourd pour les jeunes

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

L’accès au crédit atteint « désormais le deuxième rang de ces freins pour 52 % d’entre eux, soit une augmentation de 7 points comparativement à mars 2011 », explique Orpi. Mais ce sont là encore les jeunes qui pâtissent le plus des problèmes de financement. Près de 9 sur 10 (89 %) ont dû s’endetter sur plusieurs années afin d’acquérir, et 57 % précisent avoir eu des difficultés pour trouver un logement qui corresponde à leurs besoins, souligne le réseau. Ce qui a poussé bon nombre des jeunes qui avaient choisi de quitter le domicile familial à revenir chez leurs parents (33 %), mentionne l’enquête. Et tend enfin à montrer que « le ‘phénomène Tanguy’ selon lequel les jeunes resteraient de plus en plus longtemps dans le foyer familial serait subi, bien plus que choisi », conclut Orpi.

A noter que les conditions de crédit restent encore acceptables, selon la Banque de France. Christian Noyer, président de l'organisme, invité sur RMC vendredi 4 novembre, a assuré dans un plaidoyer en faveur des banques françaises qu'il n’y a « pas de frein au crédit, actuellement en France »...

*Sondage réalisé du 12 au 17 septembre 2011 sur un échantillon représentatif de la population française composé de 1000 personnes âgées de 18 ans et plus dont 236 personnes âgées de 18 à 30 ans, 194 primo-accédants à la propriété et 406 personnes âgées de 50 ans et plus. L’échantillon a été interrogé par Internet, selon la méthode des quotas : sexe, profession du chef de ménage, région et catégorie d’agglomération.

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 12/11/2011 à 14:58 par poilagratter

    trop cher 4%??? encore un gamin gâté pourri qui n'a pas connu les taux à deux chiffres des années 70 ni même les taux entre 6 et 9% des années 90....et un taux ne veut rien dire si on ne le compare pas à l'inflation des salaires; le coût réel d'un crédit c'est l'écart entre le taux de l'inflation et celui du crédit...quant au vendeur qui demande 12 000 euros du m² il est responsable de quoi d'auter que de trouver des pigeons pour acheter à ce prix là??

  • 0 Reco 10/11/2011 à 21:18 par antoine

    sans blague ce titre? ! ah bon jetais pas au courant

    :D

  • 0 Reco 09/11/2011 à 19:03 par Kraaach en vue.

    Bien sûr, c'est la faute du crédit. 4% c'est trop cher...
    Et les vendeurs qui osent réclamer 12000 euros dans certains quartiers parisiens n'ont aucun responsabilité.

  • 0 Reco 09/11/2011 à 09:15 par poilagratter

    pas pour tout le monde.......

  • 0 Reco 08/11/2011 à 21:12 par Friand

    La super France de Tanguy du gouvernement !
    L'austérité à son paroxysme !

  • 0 Reco 08/11/2011 à 19:03 par MisterHadley

    Je dirais plutôt que zéro thunes = zéro logements...

    Pourtant, les zéro thunés ont la nécessité de se loger comme tout à chacun... et pas dans 107 ans...

    Le Secours Catholique annonce également des chiffres catastrophiques sur la pauvreté...

  • 0 Reco 08/11/2011 à 18:54 par poilagratter

    Ben oui, le nerf de la guerre, ya que ça de vrai....no dollar, no business!

  • 0 Reco 08/11/2011 à 18:46 par MisterHadley

    Ce qui est excellent, c'est que je ne me suis pas trompé, en fait...

    T'as lu les chiffres de l'article..?

    Que du tout bon pour le Saint Graal...

    Timing parfait, cibles parfaites, réponses parfaites à des problématiques très clairement identifiées et rappelées par ce sondage...

    Donc, zai tout bon...

    ;)

  • 0 Reco 08/11/2011 à 18:40 par poilagratter

    merci MH; mais manifestement cela rend muet la plupart de nos contradicteurs habituels ....ya des vérités qui font mal .....

  • 0 Reco 08/11/2011 à 13:22 par MisterHadley

    Excellentissiiiiiiiime..!

    Allez hop..! PDF...

    :D

  • 0 Reco 08/11/2011 à 11:58 par poilagratter

    le marché a été artificiellement entretenu depuis 10 ans par l'allongement des crédits jusqu'à 30 ans avec des taux historiquement très bas...sans parler des intérêts en partie déductibles et autres PTZ....tout ça a donné l'illusion aux primo accédants (principaux concernés par toutes ces mesures) qu'il étaient plus riches!! alors qu'ils étaient juste endettés pour plus longtemps!! du coup ils pouvaient satisfaire l'appétit d'ogre des vendeurs ...lesquels vendeurs avec de belle splus-values pouvaientr acheter plus grand et donc entretenir à leur tour le marché dit de l'achat-revente qui voyait ses prix s'envoler pareillement....en cassant le marché des primo accédants à un moment où la crise commençait déjà à calmer le jeu, c'est toute cette belle mécanique qui se grippe....un net fléchissement des prix semble la seule solution pour relancer tout ça.....mais montrer comme hier encore à la télé un agent immobilier parisien qui vend encore en quelques jours des apparts parisiens à des prix totalement débiles, ce n'est pas come ça qu'on va convaincre le vendeur de Bergerac qu'il ne joue pas dans la même catégorie!!


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...