Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobiliermercredi 16 janvier 2013 à 18h24

"Demander aux clients de baisser leurs prix ? Gonflé ! Pourquoi ne pas commencer par baisser soi-même sa commission ?!"


Anthony Perrat, associé fondateur d'UneMaisonBleue.comAnthony Perrat, associé fondateur d'UneMaisonBleue.com (©dr)

Une tribune d'Anthony Perrat, associé fondateur d'Unemaisonbleue.com, réseau d'agences qui pratique des « frais d'agence réduits, fixes et connus d'avance, d'une valeur de 5 980 € ».

(LaVieImmo.com) - C’est un peu le monde à l’envers ce dernier « coup de pub » d’un grand réseau national d’agences immobilières qui demandait, la semaine dernière, à ses clients vendeurs, de baisser leurs prétentions afin de dégripper le marché…

Pourquoi reporter sur ses clients une action que l’on peut faire soi-même ? Car une plus grande liquidité du marché peut aussi passer par un système de commissions réduites ! Charité bien ordonnée commence par soi-même…

Si une rémunération au pourcentage, correspondant en moyenne à 6% du montant du bien vendu, n’est déjà pas juste en temps normal (économiquement, rien ne justifie que la vente d’un bien de 300.000 € génère une rémunération deux fois plus importante que celle d’un bien de 150.000 €, alors que le service est le même !), elle est encore plus problématique en temps de crise…

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

En effet, face à des salaires stagnants et à la difficulté d’obtenir un crédit auprès d’établissements financiers de plus en plus sélectifs, la route des candidats acquéreurs est déjà semée d’embûches. Dans ce contexte, les agents immobiliers devraient endosser le rôle de « facilitateurs » des transactions, en « n’assommant » pas leurs clients avec des commissions parfois disproportionnées (entraînant l’échec de certains projets)… Et particulièrement hors de propos en période de crise, comme me le faisait remarquer un client britannique qui notait récemment qu’à Londres, la commission en moyenne ne dépasse pas 1%.

Tout le monde y gagnerait. Le marché immobilier retrouverait une activité plus grande (apportant donc plus d’affaires aux professionnels) tandis que les clients verraient leurs possibilités financières s’élargir. Même relativement faible, cette marge de manœuvre financière serait loin d’être inutile : chacun, sait, dans la profession, que certains projets n’aboutissent pas pour quelques milliers d’euros manquants…

Prenons un exemple. Un vendeur souhaite céder un appartement dont il veut en retirer 300.000 € (diverses expertises ont donné des chiffres autour de ce prix).

Il s’adresse à une agence lui proposant d’appliquer une commission de 5%. Le bien est alors mis en vente à 315.000 €.

Sollicitée à son tour, UneMaisonBleue met le bien en vente à 305.980 €, soit 9.020 € de moins ! Une somme qui peut faire la différence et aider un foyer à concrétiser son projet immobilier…

Malgré les hauts cris de certains professionnels, une baisse de la rémunération des agents immobiliers est possible, sans diminution de la qualité de service et sans entraîner non plus des dépôts de bilan à la chaîne dans la profession. Les fermetures à déplorer ces derniers mois ont eu lieu dans des agences « classiques », pratiquant la rémunération au pourcentage…

LaVieImmo.com - ©2014 LaVieImmo
Donnez votre avis
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 12/02/2013 à 18:39 par papou6034

    Dans le contexte actuel où les vendeurs surestiments leurs biens parfois de plus de 10% , une baisse de la commission des agences ne résout pas le problème.C'est au vendeur de réaliser qu'il est trop gourmand et à l'agent immobilier de le convaincre. De plus une commission de 5980€ sur la vente d'un studio à 50 000€ c'est exorbitant !

  • 0 Reco 23/01/2013 à 18:39 par CDESL

    Ah oui, je suis d'accord avec vous Monsieur, quand on facture des frais d'agence, il vaut mieux qu'ils soient le plus réduit possible.
    Si un jour vous assurez et apportez des prestations de service à vos clients à ce moment là, vous facturerez des honoraires. Vous me direz ce n'est que de la sémantique mais la différence se fait et se fera dans ce domaine là. Le low-cost existe aussi dans notre activité, vous êtes trop cher pour du low-cost et pas assez cher pour assurer du service. Il n'est jamais bon d'être le cul entre deux chaises, il faut choisir ; exister ou mourir !!!

  • 0 Reco 21/01/2013 à 22:09 par hiram.toujours

    le soucis, c'est qu'il faut prendre le mandat à 300.000 FAI car la valeur vénale comprend les frais d'agence qui sont à la charge du vendeur : 300.000 si il vend tout seul, 300.000 FAI si il passe par une agence. Le problème d'honoraires devrait être chez le vendeur et pas chez l'acquéreur.

  • 1 Reco 19/01/2013 à 14:10 par voila

    C'est exactement ça : plus de pigeons, l’endettement sur 25/30/35 ans de ces 12 dernières années a asséché le réservoir de ces doux volatiles. Sur le marché, il n'y a plus de des secundo qui s'échangent leurs biens à des prix stratosphériques. Ceci n'aura évidement qu'un temps...avant la descente légitime des prix.

  • 0 Reco 18/01/2013 à 13:50 par Onaniste

    il n'y a plus assez de pigeons ???

  • 2 Reco 18/01/2013 à 10:38 par NAWAK

    Oui mais attention, lechaumois il a changé la tapisserie du salon et repeint les WC de son château, ce qui justifie amplement une plus-value de quelques dizaines de milliers d'Euros....

  • 1 Reco 18/01/2013 à 10:09 par Mammouth

    "Navré lechaumois, mais t'es le winner!"
    C'est exactement cela ;-)
    Mais tant pis pour vous bande d'incultes, puisque c'est comme ça Mr Pignon-Lechaumois il va le retirer de la vente son palace.
    Comme cela personne n'aura le privilège de l'habiter. Na! Quand les prix auront encore doublé (dans 300/400 ans) , s'il le veut bien, il le remettra peut être sur le marché. D'ici là il faudra vous habituer à l'idée de ne pouvoir pas l'acheter.

    épicétou.

    Désolé, j'en ai le hoquet tellement je m'étouffe de rire...

    Mammouth

  • 0 Reco 18/01/2013 à 09:29 par tomitoma

    Ce n'est pas une insulte, mais une réalité bien trop courante à mon goût, et le gros avantage du site, c'est que je peux exprimer le fond de ma pensé, ce qui n'est pas possible en réalité et demande un effort presque surhumain. Navré lechaumois, mais t'es le winner!

  • 0 Reco 17/01/2013 à 19:33 par set99

    Les AI comme les vendeurs abusent . Qu'ils se bouffent entre eux !

  • 0 Reco 17/01/2013 à 16:55 par lechaumois5485

    A tomitoma: je ne t'ai pas insulté contrairement à toi, il n'y a que la verité qui blesse. Alors le ''con'' t'emmerde

  • 0 Reco 17/01/2013 à 15:13 par tomitoma

    Lechaumois: Reponse de vendeur bidon basique "je ne vais pas la brader", ce qu'il m'énerve ce mot, je dois l'entendre 5 fois par jours.... Pour rassurer ses cons, je leur précise que si le bien était réellement bradé, je ne serais pas en train de leur proposer un mandat mais acheterais moi meme!

  • 0 Reco 17/01/2013 à 14:54 par Mammouth

    "quand on vous propose dans le 15+ un immeuble ancien, un 57,60m2 au prix de 570 000
    il faut dire stop, ca vaut maximum 450 000".
    C'est ça poupoule. 499 999€ exactement et pas plus. Pour revendiquer les 450000 il faut 57,61m2 minimum. Mais n'importe quoi... 450K€ pour 57m2. Pfffffffffff. 33 ans de smic pour un palace de 57m2. En considérant 2m2 pour les chiottes, il te faut 6 ans pour chier chez toi. Ca donne envie de rester constipé.

    Mammouth.

  • 1 Reco 17/01/2013 à 14:44 par Mammouth

    " je ne comprends pas pourquoi une vente est commissionnée au pourcentage et non au forfait, quelle différence de vendre un bien à 200.00 d'un bien à 400.000 ?"
    Heu.... Le nombre de portes à ouvrir ;-)
    Je propose de baser le prix de la commission sur la base du nombre de portes. La tendance étant à l'esprit "loft" (mon dieu...) cela devrait naturellement ajuster les prix vers le bas.

    Sérieusement : au lieu de ramener sa fraise cet AI ferait mieux de faire son boulot et négocier les prix. C'est quoi son boulot ? Négociateur c'est ça ? Ah! Oui : il avait oublié.
    Et bien mon gars : au lieu de pleurnicher va falloir se retrousser les manches et de mettre à bosser.

    Mammouth.

  • 2 Reco 17/01/2013 à 11:46 par NAWAK

    à lechaumois5485 > ben vous allez y rester pour toujours dans votre maison "sous-évaluée", et tant mieux pour les autres

  • 2 Reco 17/01/2013 à 11:44 par NAWAK

    une com à la surface ou au %, c'est la même chose.
    une com au forfait devrait être imposée au AI, par la loi.

    vivement que cette s.... de bulle immo explose.

  • 0 Reco 17/01/2013 à 11:41 par lechaumois5485

    Il faut arréter de tirer sur les propriétaires vendeurs, surtout ceux hors de la zone parisienne. Moi je suis dans l'est de la France, et je considére que les prix sont sous évalués par les agences. Je préfére ne pas vendre ma maison plutot que de la brader, je refuse d'enrichir les immobiliers, et ils se doivent de faire un effort comme tout le monde. Mais au contraire ils demandent encore de dévaluer nos biens, c'est scandaleux. Si leur agences sont en difficulté, qu'ils fassent comme les entreprises Française qu'ils déposent leur bilan. POINT BARRE.

  • 0 Reco 17/01/2013 à 11:14 par marc19

    AÎE ? M. les Agents Immobiliers ....................le doigt où ça fait mal ....................

  • 0 Reco 17/01/2013 à 11:03 par jp31

    Agent immo moi-même, je pratique un % de com sur mes ventes, avec un plancher mini et un plafond maxi.
    un bien vendu 1 M d'€ peut il justifier une com de 50 k€? probablement pas, même si c'est alléchant et même si les acheteurs ont les moyens de payer
    Un bien à 50 000 €, demande le même travail (et probablement plus... ) et nous ne devrions demander que 2 500 €, là je pense que ce n'est plus du tout raisonnable, surtout si il y a un agent co en plus qui empoche +/- 50% (ce qui est normal soit dit en passant)
    Dans mon cas je n'ai jamais perdu une vente à cause de la commission, j'ai tjs fait l'effort commercial nécessaire, et mes clients me le rendent bien en général, sauf bien sûr les extrémistes qui pensent être capable de tout faire tout seuls (surtout nous courtcircuiter) et qui viennent ensuite pleurnicher lorsqu'ils se sont faits avoir....
    Pour répondre à Moreno, certains proprio doivent comprendre que nous sommes dans une période difficile et donc revoir leur prix et certains agents immobiliers également, les relations n'en seront que meilleures et les réseaux auront peut-être plus de mal à se développer.....

  • 0 Reco 17/01/2013 à 11:00 par silasol

    de toute maniere les prix sont beaucoup trop hauts, c'est complètement surevalué; et bien souvent tout est à refaire dedans , les vendeurs mettent un coup de peinture et voila, ils prennent les gens pour des c... je peux le dire etant une ancienne de l'immobilier, il faut voir ce que l'on trouve, il faut oser leur dire en face vous les acheteurs que c'est moche , que c'est pourri, que cz ne vaut pas le prix, mais les gens visitent pensent tout bas, et bien sur se taisent alors les vendeurs pensent posseder la 7° merveille du monde, OSEZ dire,c'est votre argent, il faut voir apres la visite les commentaires que me faisaient les clients, mais pas un mot au vendeur
    quand on vous propose dans le 15+ un immeuble ancien, un 57,60m2 au prix de 570 000
    il faut dire stop, ca vaut maximum 450 000 et c bien payé si tout le monde refusait de payer que tout se bloque complètement et bien les prix baisseraient obligatoirement mais les gens sont des veaux, ils se saignent s'endettent et paient le prix tres tres tres fort

  • 1 Reco 17/01/2013 à 10:22 par kisay

    @ jacques51 > reco
    j'aurai du dire 1000 euro de com et c'est déjà très bien ! les vendeurs hésiteraient moins à masser par un agent

  • 0 Reco 17/01/2013 à 09:21 par Moreno

    Je ne vois pas pourquoi les agences baisseraient leurs comissions quand le travail est le même. C'est un pourcentage et cette rémunération varie en fonction du prix. Le prix baisse, la rémunération aussi, au prorata. C'est quand même pas de la faute du professionnel de l'immobilier si la tendance des prix est à la baisse.

  • 1 Reco 17/01/2013 à 09:17 par jacques51

    primo : je ne comprends pas pourquoi une vente est commissionée au pourcentage et non au forfait, quelle différence de vendre un bien à 200.00 d'un bien à 400.000 ? les us et coutumes ont la vie dure.
    secundo : La vraie question est l'énormité de l'envolée des prix de ces 10 dernières années, c'est ça la racine du problème de financement et du blocage du marché.

  • 0 Reco 17/01/2013 à 08:58 par kisay

    Ok pour le 1%, mais ne niveau des prix, ça ne le choque pas !
    Tout le marché est surévalué et surtout, arrêtez de proposer des cache misère, des poubelles énergétiques et des ruines à des prix hallucinants. Quand ça vaut rien, on met le prix en conséquence ! Les ai ne devraient même pas accepter ces mandats. le grand jeu de dupes continue

  • 1 Reco 17/01/2013 à 07:51 par revlon

    steph : on appelle aussi ça le business. Maintenant, il faut faire sortir l'immo du "commercial". Pratiquons la solidarité, uniquement ds ce domaine qui est le plus important et la situation sera changée

  • 1 Reco 17/01/2013 à 07:05 par Revax

    Yehhh 10k de moins ...

    Et un paquet de cacahouètes avec ?

    Le commercial de base qui espère nous vendre un matelas au prix d'une hôtel complet en te disant avec un regard larmoyant "regardez ma marge est toute petite"

    Vive les marges d'AI forte, vive les taux d’intérêts haut du moment où les prix sont bas.

  • 2 Reco 17/01/2013 à 03:34 par antoine

    quand il n'ya plus rien a manger, les crabes se mangent entre eux....

  • 0 Reco 16/01/2013 à 23:56 par stéph

    Bon, dans le fond il a pas tord que les agences se gavent, mais il faut qu'il applique également ce principe à lui même.

    En effet, il semble oublier de rappeler qu' l'inverse, sur à 100K€, il sera moins avantageux que ce fameux confrère qui fait une commission à 5%.
    Et bon, à la rigueur qu'il nous fasse une commission à 1% (voire 2%max) comme lui fait remarquer son client britannique, là on pourrait parler d'une agence qui se démarque du reste.

  • 1 Reco 16/01/2013 à 22:00 par Torchebugne

    D'où sort ce gars venu faire sa pub ? Et depuis quand un bien estimé à 300 000€ est au prix du marché s'il est proposé à 315000€ voire même à 305980€ ? L'estimation, c'est le prix auquel on pense le vendre, point barre.

    Cerise sur le gâteau : Au 2ième paragraphe, on apprend que le client est le vendeur. Et devinez à qui est facturée la prestation ? A l'acheteur.

  • 0 Reco 16/01/2013 à 20:03 par Trouduc

    Bien dit
    Une com à la surface serait un peu plus juste qu'une com au %