Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermercredi 25 mars 2015 à 14h47

Des baisses de prix à plusieurs vitesses en Ile-de-France


Les prx ont baissé de 2,1 % à Paris en 2014
Les prx ont baissé de 2,1 % à Paris en 2014
Les prx ont baissé de 2,1 % à Paris en 2014 (©Fotolia)

L'immobilier francilien a baissé un peu partout en 2014, mais d'inégale manière selon les zones, selon le Crédit Foncier.

(LaVieImmo.com) - -2,1 % à Paris, -1 % en petite couronne et -3 % en grande couronne. Si toutes les zones franciliennes ont été gagnées par un mouvement baissier des prix en 2014, ces variations « cachent des baisses de prix bien plus importantes », indique le Crédit Foncier dans son dernier point de marché. Résultat : certains biens situés dans des zones excentrées de la région ont ainsi « subi une baisse pouvant aller jusqu’à 15 % ».

Pas de décrochage

Le repli, somme toute de faible ampleur, est encore loin du décrochage insiste l'organisme. Une résistance qui s'observe particulièrement dans le neuf, où les prix de vente se maintiennent « du fait de prix du foncier et de coûts de construction qui restent élevés », précise le groupe. Un mouvement conforté par les records d'accessibilité des taux de crédit immobilier. Ceux-ci se sont établis à un niveau moyen de 2,21 % à la fin février 2015, « du jamais vu depuis 70 ans ». Le coût moyen d'achat en Ile-de-France a ainsi baissé de 12,5 % en trois ans (2012 à 2014).

Prix Immobilier

Les prix au m2 de votre ville

Dans un environnement économique qui bouge peu en ce début d'année, le marché devrait continuer sur la même tendance en 2015. Les prix dans l’ancien en Ile-de-France pourraient continuer de reculer, « tout comme l’accroissement des disparités selon l’emplacement et la qualité des biens ». Tandis que « dans le neuf, les prix vont continuer de résister », pronostique enfin le Crédit Foncier.

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 29/03/2015 à 09:50 par @doff

    c'est exactement cela, quand les gens vont devoir revendre en catastrophe sur des divorces et je sais pas quoi d'autres, ça leur fera tout bizarre quand ils devront davantage à leurs banques que ce qu'ils pourront retirer du montant de la vente.
    Et si ça se trouve même pas besoin d'être même pressé de vendre pour tomber en negative equity

  • 0 Reco 27/03/2015 à 12:24 par acid

    chez moi dans le 92 tout se vend au prix! après chez les cassos, va y avoir de la casse c est sur! bisous

  • 0 Reco 26/03/2015 à 22:21 par doff

    C'est l'histoire d'un mec qui tombe du 10 e étage et qui se dit : "Jusqu'iic tout va bien jusqu'ici tout va bien jusqu'ici tout va bien"

  • 0 Reco 26/03/2015 à 19:16 par Claude

    ce qui est formidable aujourd'hui c'est qu'on oublie l'argument d’hier sur l'offre et la demande.
    les prix ne pouvaient pas baisser tellement la demande était forte.

    Maintenant on parle de baisse à deux vitesses en IDF.

    Demain ce sera: la baisse passe la troisième vitesse....

  • 0 Reco 25/03/2015 à 19:54 par Dede

    Chute faut pas dire que ca va baisser.....sinon les couillons ne vont plus aller se coller une pret sur le dos.
    Aller acheter depecher vous les taux vont remonter!!!! Vite!!!!

    Ps: ca nous fera des concurents en moins sur le marche immo dans 4 ans hihihihi

  • 1 Reco 25/03/2015 à 16:31 par Désiré

    Bah ….. faut appeler un "chat ou chat". Ca s'appelle une baisse, chute, ou un gouffre. Point/


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...