Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 15 septembre 2014 à 11h20

Encadrement des frais d'agence : Les craintes des agents immobiliers


Les agences pourraint perdre jusqu'à 50 % de leur chiffre d'affaires selon l'Unis
Les agences pourraint perdre jusqu'à 50 % de leur chiffre d'affaires selon l'Unis
Les agences pourraint perdre jusqu'à 50 % de leur chiffre d'affaires selon l'Unis (©Fotolia)

Les professionnels de l’immobilier réagissent à l’entrée en vigueur du décret sur le plafonnement des honoraires d’agence, ce lundi 15 septembre. Entre inquiétudes et pragmatisme.

(LaVieImmo.com) - Le principal changement, un calcul des honoraires non plus en fonction du loyer demandé, mais de la surface, ne manque pas de laisser perplexe la Fnaim : « dans une même zone, pour deux biens de loyers équivalents mais de surfaces et de standing très différents, les honoraires vont baisser pour le petit de grand standing, alors qu’ils pourraient augmenter pour le grand plus ordinaire ».

Une crainte balayée par l'adjoint parisien au Logement Ian Brossat (PCF), « pour qui les niveaux des tarifs pratiqués à Paris sont tels qu'ils devraient baisser dans leur ensemble », lit-on dans les colonnes de Metronews. Quoi qu'il en soit, le groupement encourage ainsi ses adhérents « à faire preuve de modération et à ne pas augmenter leurs honoraires de location dans les cas où le nouveau mode de calcul d’après la surface du logement le permettrait ».

Baisse de 50 % du chiffre d'affaires

Prix Immobilier

Les prix au m2 de votre ville

L’Union des syndicats de l’immobilier (Unis) évoque quant à elle jusqu’à 50 % de baisse du chiffre d’affaires pour les professionnels. Des pertes « que vont nécessairement ressentir les agences situées dans les zones très tendues, en particulier à Paris, et l’impact sur l’activité et l’emploi des agents de location ». Mais l’Unis déplore également la mention TTC (toutes taxes comprises) des tarifs, comme le prévoit la loi Alur. Ce qui « conduira nécessairement à réactualiser ces plafonds en cas de hausse de la TVA », appuie le groupement. « Les professionnels de l’immobilier sont des entreprises, qui créent et pérennisent des emplois, et versent de lourdes taxes. Elles n’ont pas à être pénalisées davantage », selon Christophe Tanay, président de l’Unis.

André Figeard - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 0 Reco 16/09/2014 à 11:32 par tron

    Les prévisions d'apocalypse qui ne se réalisent jamais , nous avons l'habitude.

  • 0 Reco 15/09/2014 à 15:42 par hé-hé

    ils ne vont rien perdre, tout à récupérer sur les propriétaires !!! Si les propriétaires ne voudront plus d'agences, alors tant mieux ils se déplaceront eux mêmes pour trouver leur locataire. Où est le problème ? Plus de biens à louer sur PAP, tout le monde est gagnant. Et les agences vont s'occuper vraiment des cas où le propriétaire fait appel à leur service (service = payant)

  • 2 Reco 15/09/2014 à 13:10 par laurent

    Enfin!!! il était temps...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...