Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliervendredi 2 octobre 2009 à 18h47

Entreparticuliers.com prédit des mois difficiles pour l'immobilier


(©prdirect)

(LaVieImmo.com) - Entreparticuliers.com ne croît plus en un redémarrage rapide de l’immobilier. Le spécialiste des petites annonces en ligne avait pourtant bon espoir. « Nous pensions observer des signes de reprise en cette rentrée, explique Stéphane Romanyszyn, président du groupe. Mais force est de constater que nos indicateurs de septembre laissent entrevoir des prochains mois encore difficiles. »

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Premier signe de cette absence de reprise, le net allongement du délai moyen de transaction. Celui-ci est passé de 12 à 13 semaines en l’espace d’un mois, proche du record de 13,3 semaines observé au mois de janvier. « La part des ventes réalisées en moins d’un mois chute à 21 % », reprend Stéphane Romanyszyn. Soit à peine un bien sur cinq, contre un bien sur trois environ en septembre 2008. Le taux de négociation, qui mesure l’écart entre le prix de mise en vente et le prix effectivement pratiqué, repart lui aussi en nette hausse. En moyenne, les vendeurs qui mettent leur bien en vente par l’intermédiaire d’Entreparticuliers.com consentent un rabais de 9,2 %. On est proche, là aussi, du record de 10,2 % du mois de janvier 2009. La proportion des ventes non négociées progresse encore, à 32 % contre 27 % au mois d’août – au plus haut depuis septembre 2008.

En termes de prix, Entreparticuliers observe, entre les mois d’août et septembre, une baisse de 0,4 % pour les appartements et de 0,5 % pour les maisons. Sur un an, la tendance reste très nettement baissière, avec des replis respectifs de 7,4 et 7,1 %.

Une fin d’année difficile « La majorité des vendeurs ne sont toujours pas pressés de vendre, et par conséquent pas disposés à baisser leurs prétentions financières, et sont face à une majorité d’acheteurs qui déclarent eux, être de moins en moins pressés d’acheter, sans pour autant espérer une chute importante des prix », poursuit le dirigent. Conséquence de ce décalage, « la fin de l’année s’annonce marquée par une nouvelle dégradation du volume des transactions immobilières. » Il est loin le temps où on pouvait accuser Stéphane Romanyszyn de pécher par excès d’optimisme…

E.S.

Retrouvez la dernière interview accordée par Stéphane Romanyszyn à Lavieimmo.com ici

LaVieImmo.com - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...