Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliermercredi 4 décembre 2013 à 17h50

Et si l'encadrement des loyers pesait sur la construction de logements ?


L'encadrement des loyers, source de "distorsions"
L'encadrement des loyers, source de "distorsions"
L'encadrement des loyers, source de "distorsions" (©dr)

L’économiste Jean-Michel Ciuch, directeur général d’Immo G Consulting, estime que l’encadrement des loyers est un mauvais signal envoyé aux investisseurs institutionnels, que le gouvernement essaie pourtant d’intéresser au secteur locatif résidentiel.

(LaVieImmo.com) - Des critiques contre son projet d’encadrement des loyers, Cécile Duflot pensait peut-être en avoir fait le tour. Pas sûr, cependant, que la ministre du Logement ait anticipé une remarque du type de celle formulée par Immo G Consulting.

Dans une note datée de la fin du mois de novembre, le cabinet d’experts, spécialiste notamment de la relation entre les crises des marchés résidentiel et tertiaire, estime que l’encadrement prévu par le projet de loi Alur, dont l’examen au Parlement reprendra dans quelques semaines, pourrait compromettre le retour des investisseurs institutionnels dans le logement.

Cela fait une vingtaine d’année que les « zinzins » (banques, sociétés foncières, compagnies d’assurance…) se sont détournés d’un secteur résidentiel, qui leur offre une rentabilité moins intéressante que l'immobilier de bureau ou logistique. Au cours des derniers mois, le gouvernement a à plusieurs reprises insisté sur sa volonté d’associer les investisseurs institutionnels à l’effort de construction de logements, faisant en sorte qu’ils participent au financement d’une offre locative intermédiaire.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Plus grande souplesse

Peine perdue ? Sans se montrer aussi catégorique, Jean-Michel Ciuch, le directeur général d’Immo G Consulting, explique à LaVieImmo.com que « l’encadrement des loyers dans le secteur résidentiel aggrave de façon notable la distorsion de traitement entre les bailleurs de ce marché et ceux du secteur tertiaire », qui « bénéficient déjà d’une plus grande souplesse de traitement. Non seulement ils ont la possibilité de réviser le montant de leur loyer à l’échéance du bail mais l’indice sur lequel les loyers sont encore très majoritairement indexés, l’ICC [Indice du coût de la construction, ndlr], progresse beaucoup plus fortement que l’IRL [Indice de révision des loyers, utilisé dans le résidentiel] ». (Comparez les variations de l’IRL et de l’ICC dans nos pages Pratiques).

Sans oublier le fait que « en immobilier d’entreprise, les bailleurs ont la possibilité de transférer un certain nombre de dépenses qui leur sont normalement imputables aux locataires, ce qui n’est pas le cas sur le marché du logement ».

Selon Jean-Michel Ciuch, les mesures qui seront prises pour faire revenir les investisseurs institutionnels ne seront véritablement efficaces que si « les mêmes règles s’imposent sur les deux marchés ». Est-ce à dire qu’il faut plus réglementer la location dans le secteur tertiaire ou renoncer à l’encadrement des loyers résidentiels ? Sans trancher, l’économiste estime que « tout est affaire de choix politiques et d’intelligence économique. On peut cependant estimer qu’il est naturellement plus efficace de réglementer en période de croissance qu’en période de dépression ».

Emmanuel Salbayre - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

  • 2 Reco 07/12/2013 à 11:23 par Pour info

    L'immense majorité des logements mis en location par les institutionnels n'excèdent pas les plafonds. Les institutionnels sont généralement des gestionnaires responsables contrairement aux particuliers.
    On voit essentiellement dans cet article un lobbyisme effrené contre une réforme qui va permettre à une partie de la population qui se fait laminé par l'immobilier de souffler un peu. Je veux parler des jeunes urbains.

  • 0 Reco 06/12/2013 à 14:10 par hé-hé

    ça fait longtemps que je dis et je répète, il n'y aura pas de place pour tout le monde dans Paris Intra-muros ou sur la place de Chatêlet d'où partent les principales lignes de transport de la capitale. C'est pas le logement qui manque en RP c'est le METRO !!!!

  • 0 Reco 06/12/2013 à 11:50 par antoine

    jabite un etrrain plein de boue avec vu sur centre de retention administratif a palaiseau

    et je suis super content de metre endetter sur trente an surtout que je suis maintenant au chomage et que ma femme menace de se tirer avec les momes

    LOL

  • 0 Reco 06/12/2013 à 11:29 par nobody

    Non, je ne parle effectivement pas de ces endroits et je ne veux même pas m'y balader. En dehors de ces zones, il reste 40 millions de personnes. Je veux simplement dire qu'il n'y a pas seulement des clapiers ; l'endroit, c'est un choix de style de vie.

  • 0 Reco 06/12/2013 à 09:51 par nobody

    J'ai vu à divers endroits des maisons individuelles BBC et HLM, simples et bien. J'ai vu des maisons anciennes en coeur de ville, achetées par les HLM et rénovées ; j'ai vu des petits bâtiments 2 à 3 étages très bien placés (vue mer) et appartenant aux HLM ... donc, il n'y a pas que des clapiers.

  • 0 Reco 06/12/2013 à 04:58 par antoine...

    certe le hlm fait concurrece aux apprentis bailleurs qui sont aussi agent imobilier come toi geronimus, certes, mais ca figure toi, on s'en out un peu ..LOL

  • 0 Reco 06/12/2013 à 04:57 par antoine...

    je suis daccord geronimus mai
    s plus il y aura de logements (hlm ou maisons individuelle), plus la balance demande/offre s'équilibrera.

    Toute construction de logements: clapier a lapins HLM u maisons individuelle est bonne a prendre! Les jeunes debutatd ans la vie pourront se loger moins cher, et ensuite pourront economiser pour s'acheter une maison..

  • 0 Reco 05/12/2013 à 22:29 par Gironimo

    Fini le logement individuel

    Longue vie au HLM

  • 1 Reco 05/12/2013 à 10:42 par Justice sociale

    le rêve des français...

    vivre en HLM !

    ben pour les députés qui ont leur HLM en centre-ville de Paris je le conçois

    pour les autres moi je veux pas vivre en HLM

    Duflot au pilori

  • 1 Reco 05/12/2013 à 10:30 par hé-hé

    et si le loyer exorbitant pesait sur le budget des familles ?

  • 1 Reco 05/12/2013 à 10:16 par Jenson

    On va construire du HLM...
    Les HLM ne connaissent pas la crise...

    Youhou...du ghetto encore du ghetto

  • 1 Reco 04/12/2013 à 19:45 par locataire

    Et si ma grand-mère en avait on l’appellerais grand-père.

  • 0 Reco 04/12/2013 à 18:15 par Justice sociale

    ben oui c 'est sur


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...