Prix immobilier
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 3 février 2014 à 12h25

Franciliens, le supermétro parisien peut vous rapporter de l'argent !


Plan du futur métro parisien
Plan du futur métro parisien
Plan du futur métro parisien (©RATP)

La plus importante opération foncière en Île-de-France va être lancée. L'occasion pour les propriétaires de gagner plusieurs centaines d'euros, selon Le Parisien. Explications.

(LaVieImmo.com) - Pour réaliser le futur supermétro francilien, la Société du Grand Paris (SGP), en charge de l'opération, doit faire l’acquisition de 6 000 parcelles, à 80 % situées en souterrain, Une procédure qui peut rapporter plusieurs centaines d’euros. d'après Le Parisien.

En effet, le propriétaire d’une parcelle jouit des mêmes droits sur ses tréfonds - le sous-sol. Ce qui implique que la SGP va mettre la main à la poche en négociant avec chaque détenteur de parcelle sous laquelle passera le supermétro.

Pour ce faire, le groupement a mandaté une société qui comprend une vingtaine de négociateurs, des avocats, des géomètres, et des experts immobiliers, précise le quotidien.

Première acquisition en souterrain courant 2014

Les parcelles actuellement visées sont pour l’essentiel situées sur le tracé de la ligne 15 sud (Pont-de-Sèvres - Noisy-Champs), qui doit être la première à être mise en service à l’horizon 2020.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Les acquisitions ont déjà débuté. En surface, une quarantaine de parcelles ont été cédées à l’amiable (par la ville de Champigny ou le département du Val-de-Marne par exemple) ou achetées par la SGP. L’achat des parcelles en souterrain doit débuter courant 2014.

« Quelques centaines d’euros »

Pour le coût en surface comme en sous-sol, la SGP se base sur les barèmes établis par France Domaine. Si le tarif en surface est généralement connu, celui d’une parcelle souterraine est très variable. Il dépend à la fois de la profondeur, mais aussi du prix du mètre carré en surface. « Dans les faits, les propriétaires concernés peuvent en attendre quelques centaines d’euros, détaille au Parisien Benoît Labat, directeur de la valorisation et du patrimoine de la SGP. Ça tournera généralement autour de 200 ou 300 € », précise-t-il au quotidien.

Des recours presque impossibles

La procédure risque néanmoins d'être lourde. Il existera relativement peu de recours, puisque le réseau du Grand Paris Express devrait bénéficier d’une déclaration d’utilité publique (DUP), préalable aux expropriations. Ce qui signifie qu’à terme, la SGP pourra évincer les propriétaires qui refusent de vendre leur bien.

Sacha Mauratille - ©2016 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...